• logo linkedin
  • logo email
L’arrivée de 88 000 enfants syriens réfugiés a fortement déstabilisé le système éducatif libanais des villages du Sud et du Nord Liban. Le projet de l’Association Sœur Emmanuelle et de deux associations partenaires libanaises consiste à mettre en œuvre un support éducatif, péri-éducatif et psychosocial auprès des enfants et familles libanaises et syriennes.
Contexte

La crise syrienne a entraîné l’exil de plus de trois millions de réfugiés vers les pays voisins, selon le HCR, et principalement au Liban, en Turquie et en Jordanie, exacerbant les vulnérabilités existantes, notamment au Liban et en Jordanie. Cet afflux massif a des répercussions économiques immédiates pour les populations hôtes. Dans les deux pays, la surexploitation des ressources économiques et la saturation des services publics locaux font craindre une exacerbation des tensions communautaires, accentuées par la perception que l’aide internationale est destinée majoritairement aux réfugiés.

Pour participer à l’amélioration des conditions de vie des réfugiés syriens et de leurs communautés d’accueil, et à la suite d’un appel à propositions lancé fin 2013, l’AFD finance quatre projets d’ONG au Liban pour un montant total de trois millions d’euros. Ces projets impliquent 26 municipalités et dix ONG libanaises et françaises. Les financements accompagnent des ONG déjà mobilisées sur ces territoires, possédant un ancrage et une expertise forte, en leur donnant les moyens de mieux répondre à la demande accrue du fait de la crise.

Les projets associent les différents acteurs publics locaux afin d’en garantir leur appropriation. Ils s’appuient sur une méthode de concertation et de participation des populations locales permettant une prise en charge, des populations réfugiées comme des populations hôtes, contribuant ainsi activement à la réduction des sources de tensions entre communautés. Les interventions sont ciblées dans des quartiers (en zone urbaine) ou des villages (en zone rurale).

Ce projet est mené dans le cadre de la Facilité ONG Liban - Jordanie en réponse à la crise syrienne.

Descriptif

Le projet d’Asmae et de ses partenaires ACH et Alpha a pour objet de favoriser la cohésion sociale entre communautés hôtes et réfugiés syriens, et l’intégration de ces derniers par l’amélioration de l’accès à une éducation de qualité et à des services psychosociaux adaptés aux enfants et familles défavorisés et déracinés.

L’enjeu est important dans un contexte de forte déstabilisation du système éducatif libanais : 88 000 enfants syriens en âge scolaire ont été intégrés à l’école publique en quelques mois, suscitant la crainte des familles libanaises que l’offre publique d’éducation ne réponde plus à leurs attentes alors que beaucoup ne peuvent pas assumer une scolarisation dans le privé. Ceci génère également des risques de décrochage liés à la situation des jeunes non scolarisés ou en échec scolaire précoce.

Les acteurs du système éducatif doivent être appuyés et formés pour la prise en compte des problématiques psychosociales et des difficultés scolaires propres aux élèves syriens (qui ne maîtrisent pas les langues d’enseignement libanaises - l’anglais ou le français). Ces situations requièrent des méthodologies et expertises spécifiques, des approches multi-acteurs et l’implication de la société civile, notamment des ONG. L’association Sœur Emmanuelle s’appuie sur ses partenaires libanais implantés dans les deux régions ciblées par le projet. L’ACH intervient dans la ville de Hermel, située au nord du Liban, et Alpha agit dans 4 villages du Liban Sud : Tibnine, Touline, Yater et Harris.

Le projet a pour objectif d'améliorer l’accès à une éducation de qualité dans des écoles ou dans les centres ACH / Alpha à travers :

  • Des activités de soutien scolaire.
  • Des cours de remédiation.
  • Des activités ludiques, récréatives et artistiques.

Ces activités sont complétées par un dispositif d’accompagnement social pour les élèves, leurs familles ainsi que les acteurs éducatifs, afin de surmonter les tensions entre les populations et faire face aux problématiques psychosociales des familles réfugiées.

Ce dispositif consiste à assurer :

  • Le soutien psychosocial des enfants.
  • La sensibilisation des parents à la non-violence, à l’adaptation à l’environnement, à la prévention des conflits à travers des groupes de parole, et le suivi familial et psychosocial.
  • Le renforcement des compétences des municipalités et des enseignants par des formations à la prévention de conflits et à la gestion des comportements à risques et de la violence, et par un appui technique aux comités de protection de l’enfance.
Impacts
  • Les enseignants, les agents municipaux et les équipes des associations ACH et ALPHA verront leurs capacités renforcées et leurs compétences diversifiées.
  • L’échec scolaire est freiné et les enfants syriens et libanais sont durablement intégrés dans le système scolaire.
  • Le bien-être des enfants et des parents est amélioré grâce à une meilleure prise en charge psychosociale.
  • La cohésion sociale entre les communautés syriennes et libanaises est renforcée et les tensions diminuent.
01/06/2014
project start date
01/06/2017
project end date
Hermel, Sud Liban
location
financing tool
534 115
EUR
amount of the program
Association Soeur Emmanuelle (Asmae)
Association culturelle de Hermel (ACH)
Association ALPHA
beneficiaries