• logo linkedin
  • logo email
Ce projet accompagne la province du Shanxi dans ses efforts pour découpler la croissance urbaine et les émissions de gaz à effet de serre. Il promeut également la réflexion sur la réforme du secteur du chauffage.
Contexte

Au nord de la Chine, environ 40 % de l’énergie consommée dans le secteur des bâtiments résidentiels et tertiaires est attribuable au chauffage. L’inefficacité des moyens de chauffage existants (chaudières individuelles de faible puissance et pertes énergétiques dans des réseaux vétustes) constitue une des raisons principales de cette consommation. Le gouvernement chinois promeut activement le chauffage collectif et centralisé ainsi que l’utilisation de centrales à cogénération comme source de chaleur. Représentant 70 % du bilan primaire de la Chine, le charbon est la principale source de production du chauffage urbain dans le pays, particulièrement dans la province du Shanxi, grande région productrice de cette énergie fossile.

Descriptif

À Taiyuan, le projet a consisté à supprimer 254 petites chaufferies inefficaces et à construire trois niveaux de réseaux de chauffage urbain (55 kilomètres au total) :

  • un réseau primaire de 9,6 kilomètres de la centrale à une station d’isolation de la pression (rendue nécessaire par la différence d’altitude) ;
  • un réseau secondaire comprenant 75 sous-stations et 44 kilomètres de réseau ;
  • une partie du réseau tertiaire.

Ce réseau est alimenté par une centrale à cogénération (première phase : deux fois 300 mégawatts) et dessert une surface de 10,6 millions de mètres carrés. À Jinzhong, 677 petites chaufferies et 8 chaufferies de quartier de faible efficience ont été supprimées. Elles ont été remplacées par un réseau de chaleur dont la première phase, de 97,5 kilomètres, est équipée de 87 stations d’échange de chaleur et alimentée par une nouvelle centrale à cogénération (deux fois 300 mégawatts). Ce réseau dessert une surface de 10,15 millions de mètres carrés.

Impacts

Le remplacement des petites chaudières à Taiyuan et Jinzhong permettent d’éviter annuellement l’émission de 400 000 tonnes d’équivalent CO2 pour chaque projet. Il entraîne également une réduction significative des émissions de polluants locaux : 2 065 tonnes de SO2 et 2 004 tonnes de suie à Taiyuan, 1 374 tonnes de SO2 et 4 155 tonnes de suie à Jinzhong. Cette amélioration de l’environnement local a un effet positif sur la santé de la population et son confort de vie. Le caractère démonstratif de ces deux projets peut servir de référence pour diffuser les innovations technologiques à grande échelle et faire évoluer le secteur du chauffage urbain en Chine vers une optimisation technique et opérationnelle.

08/07/2010
project start date
31/12/2014
project end date
5 ans
Duration of funding
Taiyuan et Jinzhong
location
financing tool
68 000 000
EUR
amount of the program
Achevé
status
Autorités locales de Jinzhong et de Taiyuan (Shanxi)
beneficiaries