• logo linkedin
  • logo email
En construisant une centrale à cogénération (chaleur et énergie) à partir de biomasse, la province du Heilongjiang, au nord-est de la Chine, se lance dans les énergies renouvelables et espère valoriser les résidus de bois.
Contexte

Bien que le pays soit doté d’importantes ressources en biomasse (résidus de récolte et forestiers, déjections animales), la production d’électricité à partir de cette source d’énergie renouvelable reste encore peu développée en Chine. Pour y remédier, le gouvernement a mis en place des politiques pour soutenir cette filière et encourager la construction de centrales, notamment celles générant en même temps électricité et chaleur, pour des rendements optimaux. Le district de Yichun est situé dans la province du Heilongjiang, région à climat froid à l’extrême nord-est de la Chine. Son territoire est couvert à plus de 80 % par des forêts dont les résidus ne sont actuellement pas valorisés.

Descriptif

Les réalisations prévues dans le cadre du projet comprennent : la construction d’une centrale de cogénération dans le bourg de Shuangfeng à partir de résidus forestiers et de récoltes, avec une capacité de production d’électricité de 180 gigawattheures par an et de chaleur de 410 300 gigajoules par an. La consommation de biomasse sera de 190 000 tonnes par an ; l’installation d’une ligne électrique sur 29,5 kilomètres ; la mise en place d’un système de collecte de la biomasse dans un périmètre de 60 kilomètres autour de la centrale, pour assurer son approvisionnement ; la rénovation du réseau primaire de distribution de chaleur à Shuangfeng (dont les équipements de gestion et de contrôle) qui assurera l’alimentation en chauffage d’une zone de 650 000 mètres carrés (499 000 de surface existante et 151 000 d’habitations futures).

Impacts

Le principal impact du projet sera le démantèlement des chaufferies à charbon et leur remplacement par un réseau de chauffage centralisé connecté à la centrale à biomasse. La baisse de la consommation de charbon pour le chauffage est estimée à environ 57 500 tonnes par an. En conséquence, la réduction des émissions de gaz à effet de serre permise par le projet sera d’environ 300 000 tonnes de CO2 par an. Le projet permettra également de valoriser des ressources naturelles aujourd’hui sous-utilisées : les résidus issus de l’entretien des forêts et les résidus de récolte, actuellement laissés sur place ou brûlés à l’air libre, générant des émissions de polluants atmosphériques. Enfin, la mise en place de la filière de collecte des résidus forestiers sera source de nouveaux emplois locaux et apportera aux ouvriers un complément de revenus significatif, estimé à environ 10 % de leur salaire annuel.

11/12/2013
project start date
30/11/2019
project end date
20 ans
Duration of funding
Yichun
location
financing tool
35 000 000
EUR
amount of the program
En cours
status
Autorités locales du Heilongjiang
beneficiaries