• logo linkedin
  • logo email
L’AFD accompagne Haïti dans la modernisation de son offre de formation professionnelle afin de la rapprocher de la demande économique et de permettre une meilleure insertion des jeunes sur le marché du travail.
Contexte

En Haïti, environ 60 % de la population active est touchée par le sous-emploi et le travail informel. Dans ce contexte, la formation de nombreux jeunes passe encore par l’apprentissage traditionnel, non régulé, dispensé par les artisans du secteur informel. Pour les jeunes inscrits dans les centres publics et la plupart des centres privés, les équipements sont en général obsolètes et limités en quantité, tandis que les enseignants sont insuffisamment formés.

Le dispositif de formation et les programmes sont quant à eux dépassés et ne sont pas issus d’une concertation avec les entreprises. La situation est préoccupante dans le domaine de l’eau, considéré comme une filière prioritaire et pour laquelle les formations sont presque inexistantes. Dans ce contexte, le secteur privé trouve difficilement la main-d’œuvre qualifiée dont il a besoin et le système de formation peine à valoriser une main-d’œuvre correspondant aux besoins du marché du travail.

Descriptif

Le financement de l’AFD a pour objectif d’accompagner l’Institut national de formation professionnel (INFP) dans la modernisation de son offre de formation afin de répondre aux besoins en compétences des opérateurs économiques et de l’économie haïtienne et de permettre l’insertion socioprofessionnelle des jeunes Haïtiens. Le projet se concentre sur le centre pilote de l’INFP créé en 1973, situé à côté du parc industriel de Port-au-Prince.

Il prévoit notamment :

  • La création d’une filière de formation dédiée aux métiers de l’eau en partenariat avec la Direction nationale de l’eau potable et de l’assainissement. 
  • Sa mise à niveau comme centre de référence en faveur de l’insertion des jeunes et le développement de l’entrepreneuriat en partenariat avec le Bureau international du travail.
  • L’appui à la modernisation de l’INFP et le transfert pérenne de compétences vers ses équipes.

Le projet soutiendra également l’accroissement des effectifs des jeunes femmes dans le centre pilote en appuyant la conduite de diagnostics, la mise en place d’indicateurs et l’expérimentation de mesures concrètes pour favoriser leur accès à la formation puis à l’emploi. L’approche opérationnelle, concentrée sur un centre, vise des impacts rapides et visibles pour préparer l’avenir en travaillant au renforcement des capacités de l’administration et à la coordination des actions avec les autres partenaires au développement.

La conduite du projet sera assurée par le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), plus précisément par l’INFP. Un comité de pilotage présidé par le secrétaire d’État à la Formation professionnelle devrait être mis en place pour le suivi du projet.

Impacts

Le renforcement des filières adaptées aux besoins de l’économie permettra d’apporter des réponses mieux ciblées aux attentes des parents et des jeunes en matière de formation préparant à l’emploi, ce qui constitue une clé de la cohésion sociale. La meilleure adéquation de l’offre et de la demande de formation permettra aux entreprises de recruter des personnels plus efficaces et de devenir plus compétitives. Du fait de sa situation géographique, le centre pilote ciblera particulièrement les jeunes défavorisés du quartier Cité Soleil. Il soutiendra également le renforcement de l’équité homme-femme au sein du dispositif de formation. Plus de 1 700 jeunes seront formés et le taux de filles en formation augmentera de 50 %.

12/05/2015
project start date
8 ans
Duration of funding
Port-au-Prince
location
financing tool
6 500 000
EUR
amount of the program
En cours
status
Secteur privé, Institut National de la Formation Professionnelle
beneficiaries