• logo linkedin
  • logo email
Dans la province du Badakhshan, où la situation sanitaire est alarmante, l’AFD a soutenu un programme de la Fondation Aga Khan de renforcement des capacités des personnels et du système de santé.
Contexte

La situation de conflit et d'insécurité croissante en Afghanistan a considérablement limité l’offre de services sociaux ainsi que les conditions d’accès de la population à ces services. Malgré les efforts entrepris pour améliorer leur disponibilité et leur qualité, notamment à travers la reconstruction d’infrastructures, la plupart des indicateurs sanitaires placent le pays parmi les moins performants de la planète. Selon l’OMS, la densité de médecins  n’atteignait pas 2 pour 10 000 habitants en 2012 (contre 5,9 en moyenne dans les pays à faible revenu). À peine plus d’une Afghane sur trois bénéficie d’un accouchement assisté par du personnel qualifié – en raison d’un accès limité aux soins, à un manque de formation et aux carences en personnel spécialisé. De même, les principales causes de la mortalité infantile (diarrhées, rougeole, infections respiratoires) seraient largement évitables avec un meilleur accès aux soins essentiels et à une couverture vaccinale. Plus particulièrement, la situation sanitaire du Badakhshan dans le Nord-Est du pays est alarmante, en raison notamment de la pauvreté des populations – cause d’un état général de santé faible incluant une malnutrition chronique, de leur isolement, de l’insuffisance de l’offre de services et des personnels.

Descriptif

La branche afghane de la fondation Aga Khan, bénéficiaire de la subvention, a supervisé la mise en œuvre de ce projet qui contient trois volets principaux : le renforcement des ressources humaines en santé en Afghanistan, et plus particulièrement dans le Badakhshan, à  travers le développement d’un programme de formation des infirmières, de personnels de santés à l’Institut médical français de l’enfant et des sages-femmes communautaires du Badakhshan ainsi que leur suivi et supervision pour évaluer leurs besoins l’appui au système de santé du Badakhshan en vue d’améliorer les communications et le fonctionnement des centres de santé dans cette province reculée, de consolider le système d’information et de recueillir des données permettant de mieux connaitre les obstacles à la réduction de la mortalité maternelle et néonatale un meilleur suivi de la santé maternelle et  néonatale, dans cette région grâce à l’introduction d’un système de surveillance des grossesses, et la réalisation d’une étude sur l’impact des « maisons d’accouchement » situées à proximité des unités de santé et où les parturientes peuvent attendre l’accouchement, en prévention des difficultés de déplacement dans la région.

Impacts

Les effets attendus étaient à la fois économiques et sociaux. D’un côté, l’élargissement de l’offre de formation a permis de créer des emplois qualifiés dans une province où 70 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. En outre, l’amélioration de l’état de santé de la population devrait permettre sa plus grande implication dans la vie économique. D’autre part, le projet a permis de pallier les carences en personnel de santé, que ce soit en quantité ou en qualité grâce à la formation théorique, à l’amélioration du cadre clinique et de la supervision. Enfin, le projet a un effet bénéfique sur l’autonomisation des femmes et pourra à terme contribuer à une baisse du taux de fécondité. Formation de 60 sages-femmes.

01/01/2010
project start date
01/01/2016
project end date
5 ANS
Duration of funding
financing tool
6 700 000
EUR
amount of the program
Achevé
status
Aga Khan Foundation - Afghanistan
beneficiaries
Fondation Aga Khan
co-financiers