• logo linkedin
  • logo email
Face à la détérioration des sols et aux affrontements récurrents entre exploitants et éleveurs transhumants, les agriculteurs du nord du Cameroun sont de plus en plus nombreux à migrer vers le sud du pays, à la recherche de nouvelles terres. Pour améliorer leur situation, sécuriser les productions et réduire les conflits agricoles, l'AFD soutient la société camerounaise Sodecoton.
Contexte

La zone septentrionale du Cameroun représente plus d’un tiers de la superficie du pays et concentre 34 % de sa population. Faute de secteurs secondaire et tertiaire développés, l’agriculture et l’élevage de ces trois régions contribuent à la sécurité alimentaire de la zone, à la création de richesses et d’emplois, à la fourniture en bois énergie et à la paix sociale dans un environnement régional instable.

En effet, l’accroissement des revenus issus de l’agriculture et de l’élevage contribue à la paix sociale en limitant l’exode rural, l’urbanisation anarchique et l’apparition d’une frange de population sans emploi pouvant s’orienter vers des activités illicites.

Cependant, l’augmentation continue de la population rurale, l’instabilité climatique et la détérioration des sols poussent chaque année de nombreux agriculteurs à migrer vers le sud en quête nouvelles terres. Les conflits entre agriculteurs et éleveurs transhumants sont récurrents et violents. La principale institution intervenant dans le développement et la réduction des conflits agricoles des régions du Nord et de l’Extrême-Nord est la Sodecoton. Cette société d’économie mixte à majorité publique est en effet dotée d'une mission de développement régional conférée par l’État, en sus de son activité industrielle et commerciale.
 

Descriptif

La compétitivité de l’agriculture et de l’élevage du Septentrion étant largement dépendante de l’état et de la disponibilité des ressources naturelles (sol, eau, parcours naturel), le projet se compose de trois axes :

  • Identification ou création d’instances de concertation dans plus de 200 villages afin d’élaborer des règles d’utilisation des ressources agropastorales largement diffusées aux populations et faisant l’objet d’un consensus local.
  • Proposition de choix techniques aux producteurs de coton, agriculteurs et éleveurs pour améliorer la productivité et la durabilité de leur système d’exploitation en fonction de leurs capacités (main-d’œuvre, capital, gestion du risque…).
  • Formation des animateurs des concertations et des agents qui diffuseront les techniques.
Impacts
  • Sécurisation de la production agricole et amélioration des revenus pour les populations concernées.
  • Lutte contre la détérioration des terres et meilleure gestion de l’eau pluviale.
  • Accompagnement des communes dans leur rôle d’animation locale grâce à la création d’institutions de concertation solides.
  • Renforcement de la cohésion et de la stabilité sociale.
17/02/2014
project start date
17/02/2021
project end date
7 ans
Duration of funding
10 000 000
EUR
amount of the program
En cours
status
Sodecoton
Entre 20 000 et 28 000 exploitations
Environ 700 000 personnes
beneficiaries