• logo linkedin
  • logo email
Au nord d’Agadir, le site de Taghazout est un spot incontournable pour les surfeurs. Dans une région où le tourisme a le vent en poupe, le programme Taghazout Bay veut développer cette activité avec des objectifs environnementaux et sociaux élevés.

Au Maroc, le tourisme ne connaît pas la crise. En 2017,  la barre des 11 millions de visiteurs a été dépassée. Et le secteur génère plus de 500 000 emplois directs et 2 millions d'indirects. Si Marrakech et Agadir captent la majeure partie de l’affluence touristique, le ministère du Tourisme cherche  à faire émerger des sites touristiques alternatifs, comme celui de Taghazout, un village de pêcheurs au nord d'Agadir.
Taghazout incarne la nouvelle stratégie touristique marocaine,  plus centrée sur les enjeux environnementaux et sociaux. L’AFD soutient le programme d’aménagement de cette station depuis sa première phase en 2015.


Taghazout Bay ou le tourisme responsable 

Signée le 13 juin 2018, une récente convention confirme l’engagement de l’AFD aux côtés de la Société d’aménagement et de promotion de la station de Taghazout (SAPST), qui est en charge de la conception, de l’aménagement et du développement des 615 ha et 4,5 km de littoral de la région. La convention prévoit un prêt de 10 millions d’euros assorti d’un plan d’engagement environnemental et social. L’objectif premier de cet engagement est de renforcer l’intégration des populations des villages voisins à l’effervescence touristique de la station. La SAPST s’est également engagée à protéger l’environnement et à préserver la culture locale. L'ambition est bien d'ériger un modèle de tourisme durable en Méditerranée.

À l’occasion du premier partenariat avec l’AFD autour du projet Taghazout Bay, remontant à mai 2015, une facilité de 20 millions d’euros avait été actée en vue de soutenir la réalisation de la station. Cette fois déjà, la préservation de la culture locale et de l’environnement était au cœur du projet. Sur ces deux programmes, la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) s’est aussi impliquée financièrement. La promotion d’un développement respectueux de l’environnement témoigne de l’implication du Maroc dans la réalisation des Objectifs de développement durable.


Vision 2020 : un tourisme marocain écoresponsable

Signée en 2010, la stratégie marocaine de développement du tourisme « Vision 2020 » cherche à développer une offre compétitive, diversifiée, mais aussi équilibrée. Elle met le principe du durabilité au coeur du produit touristique. Investir dans ce secteur de façon raisonnée fait sens alors que le Maroc, hôte de la COP22 en 2016, aspire à devenir le champion africain du développement durable. Et l’AFD partage cette vision : les 44 projets communs en cours avec le Maroc ont pour objectifs de désenclaver les zones rurales, d’élargir l’offre de services durables et de rendre le pays plus résilient face au changement climatique.

 

Articles les plus lus

à lire aussi