• logo linkedin
  • logo email
Pour protéger les jeunes les plus vulnérables, la Croix-Rouge française vient de rénover son foyer historique d’accueil de mineurs sur l’île de la Réunion, avec le soutien de l’AFD. Situé au cœur d’une station balnéaire, ce centre doit rouvrir ses portes en décembre.

La Réunion est l’un des départements français où la précarité touche le plus de monde : 42 % de la population vit sous le seuil de pauvreté. Avec une cellule familiale de plus en plus fragilisée, les jeunes Réunionnais sont davantage confrontés à des situations à risque que les autres jeunes Français. Face « aux multiples symptômes de détresse sociale » , La Réunion a réaffirmé sa volonté de renforcer la protection des enfants et des familles réunionnais. 

Pour les mineurs en grande difficulté, la Croix-Rouge française (CRF) a créé il y a 50 ans un lieu d’accueil dédié : la maison d’enfants à caractère social (MECS) « Les Filaos ». D’abord centre de vacances, celle-ci est devenue en 1975 un foyer d’accueil. Quatre autres sites du même genre ont été créés sur l’île par la suite. Fermée en 1991 et laissée quasi à l’abandon, la maison Les Filaos n’accueillera plus que des services administratifs de la CRF…

Jusqu’à ce que l’ONG décide, en 2017, de réhabiliter entièrement le centre historique de son action auprès de l’enfance. En y consacrant plus d’un million d’euros, dont un prêt de 700 000 euros de l’Agence française de développement (AFD).

Redonner un équilibre aux jeunes

Située dans un cadre exceptionnel – la station balnéaire de Saint-Gilles-les Bains, à l’ouest de l’île – le centre des Filaos est conçu pour protéger et accompagner des enfants dont la famille ne peut répondre pleinement aux besoins, placés sous mesure judiciaire ou relevant de l’aide sociale à l’enfance. Plus loin qu’un simple hébergement temporaire, le foyer veut procurer à cette jeunesse la possibilité de se construire, tout en gardant un lien avec la famille lorsque c’est possible. 

Inauguré fin octobre, le foyer doit rouvrir en décembre. Il concentrera en un seul lieu un internat de 24 places et un accueil de jour de 12 places pour les enfants de 5 à 14 ans. Équipé de salles d’activités (télé, jeux, bibliothèque) et de salles de classe, il offrira un environnement éducatif sécurisant et chaleureux aux jeunes. Des locaux de blanchisserie, de restauration et une salle informatique doivent être aménagés, ainsi qu’un nouvel espace dédié aux services administratifs. Une valeur ajoutée nouvelle dans l’accompagnement des jeunes. 

Pour l’AFD, qui a également soutenu la rénovation d’un EHPAD géré par la Croix-Rouge française, ce projet est un nouveau pas dans le secteur médico-social et la préservation du lien social à La Réunion, enjeu moteur de son action dans les Outre-mer

L’AFD renouvelle par ailleurs son soutien à la Croix-Rouge française : déjà partenaire important de son action dans les États étrangers, l’association devient progressivement un partenaire clé de l’AFD en Outre-mer dans le secteur social. Ce projet confirme l’engagement 100 % lien social de l’Agence pris dans son plan d‘orientation stratégique 2018-2022. 


Lire aussi :

Le transport urbain prend de la hauteur à La Réunion

Cécile Duflot (Oxfam France) : « Le lien social, l'essence de ce qui nous fait humains »

Quatre idées reçues sur les classes moyennes des pays en développement

Articles les plus lus

à lire aussi