• logo linkedin
  • logo email
Pour favoriser la transparence de l’utilisation des fonds destinés aux zones touchées par les deux séismes de septembre 2017 au Mexique, l’Agence française de développement a soutenu la création d’une plateforme numérique permettant de savoir où va l’argent.

En septembre 2017, deux tremblements de terre secouaient le centre et le sud du Mexique, provoquant la destruction de plus de 60 000 logements et 270 écoles, en particulier dans les États d’Oaxaca et du Chiapas. Dans la foulée, le gouvernement mexicain appelait à la solidarité internationale pour collecter des fonds destinés à la reconstruction.

Mais, dans un pays où la population est très concernée par la corruption, les habitants des zones les plus touchées ont pu légitimement se demander si l’argent était utilisé à bon escient, c’est-à-dire au profit des populations victimes des deux séismes.

Pour soutenir le Mexique dans les efforts de reconstruction, et encourager les initiatives en faveur d’une meilleure transparence sur la gestion des fonds, l’Agence française de développement (AFD) a ainsi appuyé, grâce à un don de 200 000 dollars (175 000 euros), l’acquisition d’un logiciel permettant de suivre les activités de reconstruction, ainsi que la création d’un site Internet permettant de publier ces données.

Information publique

Les habitants des régions sinistrées (ou toute autre personne s’intéressant à la question) peuvent aujourd’hui se connecter au site Internet mis en place par Fideicomiso Fuerza México (FFM), le fonds privé créé pour financer une partie des activités de reconstruction – qui réunit à lui seul 442 millions de dollars (386 millions d’euros) – et s’informer sur l’utilisation qui est faite des sommes collectées.

Au 8 janvier 2019, le site recensait plus de 41 000 victimes bénéficiaires des fonds dédiés à la reconstruction. Ceux-ci ont permis de reconstruire 5 100 logements (8 % environ des besoins de reconstruction), 14 écoles, 12 hôpitaux, 4 bâtiments culturels et autant de marchés couverts.

Règles de transparence

Le détail des bénéficiaires et des sommes engagées pour chaque chantier est accessible sur une autre page du site. L’internaute peut aussi prendre connaissance des règles de transparence suivies par le FFM et de la composition du comité technique chargé de son pilotage.

« Cet outil favorise la transparence et la redevabilité sur l’utilisation des fonds pour la reconstruction. Il s’agit aussi d’une solution numérique innovante et performante », explique Rodrigo Flores, de l’agence Mexique, Cuba et Amérique Centrale, pour justifier le soutien financier de l’AFD à ce projet. De quoi contribuer à atténuer les traumatismes causés par les deux catastrophes.

Lire aussi

Au Mexique, le vélo vole au secours du bus

Comment le Brésil et le Mexique poussent leurs entreprises à se mettre au vert

[Dossier] Cinq solutions pour des sociétés plus justes

Quatre idées reçues sur les classes moyennes des pays en développement

 


 

Articles les plus lus

à lire aussi