• logo linkedin
  • logo email
LE CHIFFRE - 17, c'est le nombre de pays en développement et émergents, majoritairement africains, qui bénéficieront du programme « Transformer les systèmes financiers pour le climat ».

C’était l’un des engagements pris par le président de la République, Emmanuel Macron, lors du One Planet Summit 2 à New York, en septembre 2018 : mettre en œuvre l’Accord de Paris en accélérant localement la réorientation des flux d’investissement vers un développement à faibles émissions et résilient au changement climatique. En effet, il est crucial d’encourager les institutions financières locales à faire évoluer leurs pratiques de financement en faveur de la lutte contre le changement climatique.

Lancé un mois plus tard par l’AFD, le programme « Transformer les systèmes financiers pour le climat » apparaît comme la traduction concrète de cet engagement. D’un montant de plus de 750 millions de dollars US – dont une contribution de 280 millions de dollars US du Fonds vert pour le climat – il devrait bénéficier, à terme, aux institutions financières locales (banques commerciales, banques publiques, institutions de microfinance) de 17 pays, dont 16 situés sur le continent africain (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Égypte, Kenya, Madagascar, Maurice, Maroc, Namibie, Nigéria, Sénégal, Afrique du Sud, Tanzanie, Togo et Ouganda) ainsi que l’Équateur. 

lire aussi

One Planet Summit : suivez la réalisation de nos engagements

Six choses à savoir sur le One Planet Summit de Nairobi

Transition écologique : le Mooc de l'AFD à l'honneur

Articles les plus lus

à lire aussi