• logo linkedin
  • logo email
Inaugurée par le roi du Maroc, la deuxième ligne de tramway de Casablanca s’inscrit dans un vaste plan de réorganisation du transport urbain, lancé en 2004. Objectifs : répondre à la forte croissance des déplacements quotidiens et réconcilier ses habitants avec les transports publics.

Inaugurée le 23 janvier 2019, la nouvelle ligne de tramway qui parcourt Casablanca du nord au sud est la deuxième de six lignes programmées de transport sur site propre, dont quatre en tramway et deux en bus à haut niveau de service. Elle relie des quartiers périphériques populaires très enclavés au centre de la ville, où se trouvent implantés tous les services publics, administrations, hôpitaux, universités, etc. 

« Cette ligne 2 va contribuer à renforcer la cohésion économique et sociale du ”Grand Casa”, une agglomération de 4,3 millions d’habitants, qui génère quelques 7,8 millions déplacements quotidiens, témoigne Rim Balafrej, chargée de mission transport et mobilité à l’agence AFD à Rabat. Elle va permettre aux habitants de la périphérie de bénéficier enfin de transports publics de qualité. »  Depuis trop longtemps, en effet, la population était contrainte de subir les défaillances récurrentes de lignes de bus dans un état de délabrement avancé, à la fréquence aléatoire. Des déplacements de plus en plus mal vécus par des voyageurs qui en appréhendaient chaque jour l’inconfort et l’insécurité. 

L’AFD très engagée dans les transports publics au Maroc

Casa Transports, société de développement local, a été mandatée pour réaliser la maîtrise d’ouvrage de ce projet et piloter l’exploitation du réseau de tramway. Un schéma de gouvernance adopté par plusieurs collectivités au Maroc pour se doter des compétences nécessaires à ce type de maîtrise d’ouvrage. De son côté, l’AFD a été sollicitée pour financer cette deuxième ligne (prêt de 30 millions d’euros et subvention de 500 000 euros), après avoir financé la ligne 1, en service depuis décembre 2012 (prêt de 23 millions d’euros et subvention de 1,3 million d’euros). 
 

Casablanca, un tramway qui change la vie
© Casa Transports SA


« Il faut rappeler que le Maroc est le premier pays d’intervention de l’AFD en termes d’engagements financiers, et le secteur des transports publics en représente une part importante » souligne Rim Balafrej. Participation à la création des sociétés de développement local à Casa, à Rabat et à Agadir, financement des deux lignes du tramway de Rabat-Salé et de leur extension... Nombreuses sont les actions de l'AFD dans ce secteur. Sans oublier le soutien à la réalisation du train le plus rapide d’Afrique, entre Kénitra et Tanger, inauguré par le roi Mohammed VI et le président Emmanuel Macron en novembre 2018

Dans tous les projets qu’elle accompagne, l’AFD attache la plus grande importance au suivi environnemental et social durant la phase d’exécution. Sur le plan social, l’Agence s’assure par exemple que les déplacements économiques éventuels soient évités ou réduits, ou, le cas échéant, à ce que les mesures visant à en compenser les impacts négatifs soient mis en oeuvre, avec la mise en place d’un mécanisme de gestion des réclamations.

Rim Balafrej, chargée de mission transport et mobilité à l’AFD Rabat
Plus de confort, plus de sécurité et plus d’écologie

L’exploitation de ce réseau - 50 km et 70 stations à ce jour - a été déléguée à RATP Dév Casablanca. Outre le confort des rames et la qualité du service, ce tramway bénéficie d’un système de vidéo surveillance et de la présence de brigades à même d’assurer la sécurité aux voyageurs, et en particulier aux femmes qui représentent 44 % des voyageurs. « C’est un critère important pour l’AFD qui valorise les investissements en faveur de l’égalité femmes / hommes» 

Avec 320 000 voyageurs quotidiens attendus à l’horizon 2025 sur les deux lignes, ce sont aussi quelques 10 000 tonnes équivalents CO2 qui vont être économisées grâce au transfert modal. Un bénéfice écologique qui s’ajoute à la réhabilitation de l’environnement urbain. Avec moins de nuisance et de pollution, plus de confort et de sécurité, ce nouveau tramway change la vie des Casablancais. 

Lire aussi

Maroc : le premier TGV d'Afrique est sur les rails

Inde : À Kochi, le métro fait bouger les lignes

Le Sénégal gagne la bataille du rail

Articles les plus lus

à lire aussi