• logo linkedin
  • logo email
Afin de répondre à la demande en électricité dans le nord du Niger, l'AFD et l'Union européenne soutiennent la construction d'une centrale hybride (photovoltaïque et thermique) à Agadez. Ce projet permettra le développement économique et social de cette région stratégique tout en limitant les émissions de gaz à effet de serre.
Contexte

Le secteur nigérien de l’électricité rencontre une crise majeure depuis plusieurs années, principalement caractérisée par un faible niveau d’accès à l’électricité, une très faible consommation énergétique par habitant parmi les plus faibles au monde, un mix énergétique dépendant des énergies fossiles, un réseau électrique fragmenté, une forte dépendance aux importations d’électricité en provenance du Nigéria et un niveau élevé de pertes techniques et commerciales associé à un taux de recouvrement relativement bas.

La zone Nord du Niger (Agadez, Arlit, Tchirozérine) est isolée du reste du pays. Elle est alimentée principalement par la centrale à charbon de la Sonichar. Cette centrale, déjà vétuste, et principalement dédiée à la fourniture en électricité des mines de la région ne peut être considérée comme une source fiable d’approvisionnement sur le long terme. Sa vétusté conduit d’autre part à un coût élevé de production. La population migrante ayant entraîné une augmentation de la population résidente à Agadez, les besoins en services de base (dont l’électricité) ont augmenté, et la création d’un nouveau centre de production est devenue nécessaire.

Descriptif

Le projet vise à créer une capacité de production d’énergie électrique supplémentaire afin de permettre le développement économique et social de la ville d’Agadez, principalement en améliorant et sécurisant l’approvisionnement électrique de la ville d’Agadez à moindre coût, contribuant au développement économique et social de cette région stratégique du Niger ; et en valorisant le potentiel important d'énergie renouvelable du pays avec une solution durable et modulaire, conduisant à limiter les émissions de gaz à effet de serre du mix énergétique à Agadez (centrale charbon et groupes électrogènes).

Plus spécifiquement, le projet prévoit :

  • la construction d’une centrale hybride (13 MW photovoltaïque et 6 MW thermique), l’appui à l’exploitation et la maintenance sur une durée de 2 ans de cette centrale, et le raccordement à la ville d’Agadez ;
  • une assistance à la maitrise d’ouvrage et un appui institutionnel pour accompagner et former des ingénieurs et techniciens nigériens aux technologies photovoltaïques pour leur permettre à court terme d’exploiter eux-mêmes des centrales solaires de grande taille ;
  • la réhabilitation du réseau de distribution de la ville d’Agadez dont l’état actuel du réseau ne permet pas l’évacuation de l’électricité vers et dans la ville et l’électrification du hameau voisin de Tibinitene.

L'AFD soutient ce projet via un prêt de 16 millions d'euros et des fonds délégués par l'Union européenne d'un montant de 16 millions d'euros.

Impacts

La construction de la centrale hybride d’Agadez permettra de répondre à la demande en électricité largement insatisfaite aujourd’hui et diminuera le contenu en carbone de l’électricité de la zone Nord.

01/09/2018
project start date
5 ans
Duration of funding
Agadez
location
32 000 000
EUR
amount of the program
En cours
status
République du Niger
beneficiaries
Union européenne
co-financiers

Le contenu de cette fiche projet relève de la seule responsabilité de l’AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.