• logo linkedin
  • logo email
Le Niger dépend encore principalement du Nigeria pour ses apports d’électricité et le fonctionnement de son réseau électrique. Avec l’augmentation de la production électrique nationale, le fort accroissement de la demande, l’intégration d’énergies renouvelables et l'accroissement des échanges électriques interrégionaux dans le cadre du WAPP (West African Power Pool), le Niger nécessite d’opérer et de contrôler de plus en plus finement son réseau électrique. La création d’un centre national de contrôle des réseaux permettra la modernisation, l’automatisation, la sécurisation et l’optimisation du réseau électrique nigérien.
Contexte

Le centre national de contrôle des réseaux permettra d’assurer la supervision et le contrôle à distance de l’ensemble du réseau haute tension, des centrales de production de la NIGELEC, de tout autre producteur s’insérant dans le réseau, et de la conduite des échanges inter-frontaliers. Par les outils modernes qu’il offre, il permettra de fournir une vision synthétique et globale de l’état du réseau électrique, de faciliter son exploitation pour garantir un approvisionnement en électricité stable et de qualité aux abonnés nigériens, d’aider à prendre les décisions les plus appropriées pour sa gestion dans des conditions optimale de fiabilité et de sécurité, et d’automatiser le pilotage dudit réseau tout en améliorant la rentabilité de la NIGELEC.

Descriptif

Le projet prévoit la construction d’un centre de contrôle national à Niamey qui abritera également le bureau de contrôle du réseau de distribution de Niamey (financement Banque mondiale), et la construction d’un centre de repli à Gorou Banda doté des principales fonctions du centre contrôle.

Plus spécifiquement le projet comprend :

  • le système SCADA (Supervisory Control And Data Acquisition) / EMS (Energy Management System) du centre principal, le système SCADA/EMS simplifié du centre de repli, des liaisons et équipements de télécommunication et l’automatisation de certains postes ;
  • une formation composée de trois modules (management de dispatch, exploitation et maintenance de système SCADA et formation des opérateurs du système SCADA) ;
  • un appui à la maîtrise d’ouvrage.
Impacts

En plus de contribuer à améliorer le service de l’électricité en termes de stabilité du réseau pour environ 1,5 million d’abonnés, le projet devrait permettre à la NIGELEC d’économiser 40 GWh d’énergie par an à travers la réduction de ses pertes. Le projet permettra d’améliorer la qualité et la fiabilité de la fourniture d’électricité à la population nigérienne.

01/01/2019
project start date
4 ans
Duration of funding
sectors
Niger
location
financing tool
27 000 000
EUR
amount of the program
En cours
status
République du Niger
beneficiaries