• logo linkedin
  • logo email

Les municipalités ont un rôle clé à jouer dans la cohésion sociale et territoriale de la Palestine, mais elles font face à d'importantes difficultés de financement. Pour renforcer leurs capacités, la France participe, via l'AFD, à la troisième phase du programme d’appui au développement municipal. Un accord de financement de 10 millions d’euros a ainsi été signé le 17 juin 2019 par l'AFD et le ministère des Finances palestinien, en présence du Premier ministre palestinien.

Le programme, d'un montant total de 130 millions d'euros, est également soutenu par l’Autorité palestinienne, l’Allemagne, le Danemark, la Suisse, les Pays-Bas, l’Union européenne et la Banque mondiale. Ce cofinancement multi-bailleurs démontre une volonté d’harmoniser et de coordonner l’aide pour mieux répondre aux besoins locaux.

Soutien renforcé aux municpalités palestiniennes
Signature de la convention le 17 juin 2019 © AFD


Cette troisième phase bénéficiera à l'ensemble des municipalités palestiniennes, soit 147 municipalités, du sud de Gaza jusqu’au nord de la Cisjordanie. Elle sera mise en œuvre par le Fonds de développement municipal palestinien (MDLF), l’agence d’exécution du ministère du Gouvernement local avec laquelle l'AFD travaille depuis sa création en 2009. Les fonds permettront de favoriser les bonnes pratiques de gouvernance locale et financer des investissements prioritaires (réseau routier, assainissement, parcs municipaux…). 

Ce soutien renouvelé aux municipalités et au développement local s’inscrit dans le cadre du mandat attribué à l’AFD en Palestine. Il répond à la priorité donnée par la France au renforcement des institutions palestiniennes aux niveaux national et local, conformément à l’engagement pris lors du séminaire intergouvernemental franco-palestinien à Paris fin 2018.

Articles les plus lus