L’AFD et l’Arménie : promouvoir une croissance verte et solidaire
Monastère de Sevan, Arménie, l'action de l'AFD en Arménie

Favoriser les énergies renouvelables

Erevan, Arménie

Favoriser les énergies renouvelables

L’absence de normes d’isolation, l’intensité de l’hiver dans un climat continental et la grande pauvreté rendent les conditions de logement très dures en Arménie. Par ailleurs, la mauvaise utilisation de l’énergie coûte chaque année près de 4,9 % de PIB au pays.

C’est dans ce contexte que l’AFD a approuvé son premier projet en Arménie en 2013 dans le secteur de l’énergie. Il s’agit d’une ligne de crédit de 13,8 millions de dollars et d’une assistance technique de 1,5 million d’euros accordées à la banque publique des crédits hypothécaires (National Mortgage Company) pour développer l’offre de financements en
faveur des investissements de rénovation et d’efficacité énergétique des logements des ménages défavorisés
.

Les ménages défavorisés peinent à avoir accès au crédit en raison de leurs revenus très bas. Ce programme leur permettra d’économiser de l’argent en diminuant leur consommation d’énergie tout en gagnant en confort, et permettra aux banques de se familiariser avec les prêts à la rénovation de l’habitat d’un montant plus faible que ceux pratiqués actuellement, et au pays d’économiser une partie du gaz importé et de réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

Soutenir le développement rural et l’agriculture irriguée

barrage, Arménie

Soutenir le développement rural et l’agriculture irriguée

Les infrastructures d’irrigation, dont dépendent 80 % de la production agricole totale, datent pour la plupart de l’époque soviétique et sont aujourd’hui de plus en plus dégradées. Pourtant, l’agriculture est un secteur stratégique pour l’État arménien, tant sur le plan économique (22 % du PIB) que géopolitique (sécurité alimentaire nationale avec 2 frontières fermées sur 4).

L’AFD a ainsi accordé au gouvernement arménien un premier prêt souverain de 75 millions d’euros en 2015 afin d’améliorer la durabilité de la ressource dans la plaine fertile d’Ararat, via la sécurisation de réserves en eau renouvelables supplémentaires à partir de la construction du réservoir de Védi et l’amélioration de l’efficience de l’irrigation. Ce prêt est adossé à une subvention de l’Union européenne de 10 millions d’euros visant à développer une agriculture irriguée dans les régions d’Ararat et d’Armavir.

Ce projet permettra une gestion plus durable de la ressource en eau, un réseau d’irrigation plus efficient, moins coûteux et mieux géré, une agriculture plus performante, des revenus agricoles plus attractifs et un renforcement des capacités des acteurs du secteur.

Appuyer la bonne gouvernance

Alaverdi, Arménie

Appuyer la bonne gouvernance

Depuis l’effondrement de l’économie arménienne en 2009 (-14,2 % de PIB), le pays n’a pas réussi à renouveler avec le potentiel de croissance à deux chiffres des années 2000, cette dernière restant en dessous de 3,5 % depuis.

Pour retrouver une forte croissance, le gouvernement arménien s’est engagé à mettre en oeuvre un important plan de réformes s’attaquant aux fragilités structurelles du pays à travers quatre piliers : la création d’emplois, le développement du capital humain, le renforcement de la protection sociale et la modernisation du secteur public.

Aux côtés de la Banque mondiale, nous accompagnons les réformes majeures en matières fiscale, économique, sociale et environnementale via une aide budgétaire multisectorielle de 40 millions d’euros en 2016. L’objectif : moderniser l’offre de services publics, rénover le fonctionnement administratif et contribuer aux efforts du pays en faveur du financement durable des programmes sociaux, de la soutenabilité des programmes économiques, de l’équité fiscale et de la gestion performante de la ressource publique.

125
millions d’euros de prêts depuis 2012
12,5
millions d’euros de subventions depuis 2012
3 200
ha de nouvelles terres irriguées

Petit pays du Sud-Caucase de trois millions d’habitants, l’Arménie fait face à de nombreux défis économiques et sociaux depuis son indépendance en 1991. Après une phase de croissance rapide au début des années 2000, la récession économique en Russie, son principal partenaire commercial et financier, freine son expansion. La fermeture des frontières avec l’Azerbaïdjan et la Turquie, ses pays voisins, accentue les difficultés économiques.

Dans ce contexte, le gouvernement arménien s’est engagé à mettre en œuvre un plan de réformes qui s’attaque aux fragilités structurelles du pays. Avec le soutien des bailleurs de fonds internationaux, il relève de grands défis : lutter contre la pauvreté, améliorer la productivité agricole, soutenir l’indépendance énergétique et la lutte contre le changement climatique, moderniser les infrastructures et optimiser le climat des affaires.

L’AFD intervient en Arménie depuis 2012 selon un mandat « croissance verte et solidaire ». Elle appuie les réformes du gouvernement arménien via des prêts et des subventions européennes au titre de la Facilité d’Investissement pour le Voisinage – Est.

Interactive map
This map is for illustrative purposes only and does not engage the responsibility of the AFD Group
Thematics
Funding type
Antennas
Filters

Thematics

Tout cocher
Tout décocher

Funding type

Tout cocher
Tout décocher

Antennas

Display local antennas

Filters

Launch search
See map of all projects

Contact