L’élaboration de normes de qualité, entendue au sens large couvrant la qualité sanitaire, organoleptique, technique et les signes de qualité, peut être un élément déterminant de l’amélioration de la compétitivité des filières agroalimentaires et du développement. Les normes sont souvent traitées du point de vue de l’accès des produits agroalimentaires du Sud aux marchés des pays du Nord. Le niveau des normes est alors la plupart du temps considéré comme une barrière non tarifaire qui peut être fortement contraignante pour les opérateurs à l’exportation. Mais cela n’est pas toujours le cas et dépend notamment de l’appui que peuvent recevoir les opérateurs pour se mettre à niveau.
En Afrique de l’Ouest, les consommateurs sont de plus en plus sensibles à la qualité des produits agroalimentaires, du fait de l’élévation des niveaux de vie, de l’urbanisation et de l’émergence d’un comportement consumériste. L’élaboration de normes de qualité au niveau régional peut encourager les opérateurs à se saisir de l’opportunité que constitue cette segmentation du marché pour mieux valoriser leurs produits et améliorer leurs revenus, tout en satisfaisant aux exigences des consommateurs. Le Programme Qualité mis en place dans la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) puis étendu à la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a pour l’instant principalement visé la construction d’un dispositif institutionnel régional et l’appui aux acteurs tournés vers l’exportation. Pour le marché régional, l’enjeu porte à la fois sur le niveau et sur le processus d’élaboration des normes de qualité.
pdf : 1.99 Mo
pays / région : Afrique
auteur(s) :
Arlène ALPHA
Cécile BROUTIN
collection :
Notes et documents
issn :
1763 - 6183
pages :
230
numéro :
49
disponible aussi en : fr