Outils de communication

L'AFD et les ONG

À la une

Citoyenneté maya et droits des femmes

15/02/2017

Dans le haut plateau Occidental du Guatemala, les droits des femmes mayas s’améliorent grâce à un projet mis en place par Terre des Hommes France et le Mouvement Tzuk Kim Pop. Un projet, soutenu par l’AFD, qui repose sur une plus grande participation des populations à la sphère publique.

« Un jour, je serai maire de mon village. » L’ambition de Rosa Dominga Chaj Yac, membre de la commission des femmes de la municipalité de Cantel, dans la région du Haut Plateau Occidental au Guatemala, est le signe que la place des femmes est en train d’évoluer dans les communautés mayas où interviennent Terre des Hommes France et le Mouvement Tzuk Kim Pop.

Les deux ONG partenaires se battent pour faire avancer les droits des femmes dans des communautés marquées par la pauvreté, le machisme et les discriminations contre les femmes. Plus largement, c’est un projet pilote de bonne gouvernance et de participation citoyenne qu’elles ont mené de juin 2013 à mai 2016 dans quatre municipalités.
 


Femmes du Mouvement Tzuk Kim Pop ©Terre des Hommes France


Développer la participation citoyenne

En se basant sur les lois existantes au Guatemala, le projet a permis de développer fortement la participation citoyenne : aujourd’hui, les populations de ces municipalités, à plus de 90% amérindienne, participent à 11 commissions municipales. Elles travaillent conjointement avec les conseils municipaux pour que soient apportées des réponses concrètes à leurs besoins en matière d’éducation, de santé, de développement économique, d’environnement et de droits des femmes.
La part des femmes dans ces instances de participation est une réussite du projet : 36 % de femmes parmi les membres des instances municipales et 61% parmi les représentants de la société civile !
 


©Terre des Hommes France


Faire entendre la voix des femmes

Cette forte représentation féminine permet de faire entendre un certain nombre de préoccupations concernant la santé (maison d’accouchement respectant les traditions mayas, formation et revendication des savoir-faire traditionnels des sages-femmes et guérisseurs, laboratoire de plantes médicinales), l’éducation (bibliothèques scolaires, formation des femmes pour lutter contre la violence) ou encore l’environnement (gestion durable des forêts, conservation des ressources en eau). Les municipalités appuient par ailleurs l’activité des femmes, à travers l’élevage de poules pondeuses par exemple, pour améliorer leurs revenus. Objectif ? Développer leur indépendance économique pour qu’elles puissent exercer leurs droits et se libérer des violences dont elles sont victimes.
 

Des politiques publiques pour s’inscrire dans la durée

Au-delà de ces projets, l’ambition de Tzuk Kim Pop et de Terre des Hommes France est de favoriser la mise en place de véritables politiques publiques, pour inscrire toutes ces actions dans la durée et maximiser leur impact. Deux politiques publiques municipales, élaborées avec les femmes, ont déjà été adoptées. Elles incluent également des actions concrètes comme la réalisation et la diffusion de spots en langue quiché pour sensibiliser sur la violence, l'éducation et la santé reproductive.

 


©Terre des Hommes France
 

Vers plus de transparence

Avec « une participation citoyenne évidente », soulignée lors de l’évaluation externe du projet, il y a un an, cette première phase est un succès. Terre des Hommes France et le Mouvement Tzuk Kim Pop ont donc décidé de continuer à accompagner ces populations avec une deuxième phase, démarrée en août 2016, dans trois municipalités déjà soutenues et dans trois nouvelles. Dans la continuité des actions engagées depuis 2013, cette nouvelle phase comprendra également un accompagnement spécifique des jeunes et des femmes pour les aider à faire entendre leur voix et à participer aux instances de décision. L’accent sera mis également sur la transparence, du niveau communautaire au niveau municipal, et sur la lutte contre la corruption. L’AFD continue à soutenir ce projet, grâce auquel, un jour, peut-être, une femme maya deviendra maire de son village !

► En savoir plus sur Terre des Hommes France

 



L’AFD soutient 16 nouveaux projets d’OSC françaises pour un montant de 9,1 millions d’euros

14/12/2016

Le Comité spécialisé du Conseil d’Administration de l’AFD pour l’appui aux initiatives des ONG s’est réuni le 13 décembre 2016. Il a approuvé l’attribution de subventions pour 16 nouveaux projets.

Nafa Naana : lauréate du Grand Prix de la finance solidaire !

21/11/2016

C’est pour son approche innovante de l’accès à l’énergie au Burkina Faso que l’ONG NAFA NAANA a reçu le Grand Prix de la finance solidaire, catégorie «Entrepreneuriat dans les pays en développement », le 7 novembre dernier. Cette entreprise sociale créée par Entrepreneurs du Monde est cofinancée par l’AFD via le dispositif d’appui aux Initiatives ONG.

Le bois, principale source d’énergie, nocive pour la santé et l’environnement

72% des ménages ouagalais et plus de 90 % des ménages des zones rurales dépendent du bois pour répondre à leurs besoins en énergie. Situé au cœur du Sahel, le Burkina Faso est un pays enclavé de 17 millions d’habitants, ayant très peu de ressources économiques et une forte croissance démographique. Or la forte consommation de bois a des conséquences écologiques, socioéconomiques et sanitaires catastrophiques, tant en milieu rural que dans les zones urbaines ou périurbaines. L’Organisation Mondiale de la Santé estime ainsi que plus de 4 millions de personnes meurent chaque année des maladies générées par les fumées émises par ce combustible à travers le monde. En outre, les ménages les plus vulnérables peuvent consacrer jusqu’à 25% de leur budget aux dépenses en énergie dans les régions du monde où le bois se raréfie.

Des solutions alternatives pour préserver la santé des familles et de la planète

NAFA NAANA – qui signifie « le bénéfice est arrivé » en langue locale dioula – facilite l’accès à des solutions de cuisson plus propres ainsi qu’à des lampes et kits solaires pour améliorer les conditions de vie des utilisateurs et préserver l’environnement. Elle commercialise des réchauds à gaz, des foyers améliorés pour réduire de 30% les dépenses en bois ou en charbon, des lampes et des kits solaires pour faciliter l’autonomie énergétique notamment dans les régions reculées, privées d’électricité. Des produits qui améliorent la vie quotidienne et la santé des familles qui peuvent cuisiner, étudier et travailler même après la tombée de la nuit.


 

Un système de distribution social pérenne

L’entreprise a mis en place une filière de distribution qui dynamise le tissu économique local. Les lampes solaires et réchauds améliorés sont distribués via un réseau de 50 revendeurs et d’une centaine d’associations « grands comptes », constituées majoritairement de femmes. Réunis au sein d’un système de franchise, ils organisent des campagnes de sensibilisation dans les villages avec l’appui de NAFA NAANA.  Des services financiers  - épargne, crédit, paiement échelonné – sont disponibles à tous les niveaux de la chaîne de production et de distribution pour faciliter son développement.

Plus de 50 000  personnes ont pu bénéficier des produits NAFA NAANA et accéder à une source d’énergie moderne. L’entreprise sociale, créée il y a 6 ans, compte aujourd'hui 20 salariés et a déjà diffusé plus de 34000 équipements de cuisson, et 9000 solutions d’éclairage solaires. 40% des familles ayant acquis un cuiseur à gaz abandonnent complètement leur ancien réchaud et économisent environ 100 euros par an, d’après les premières études d’impact. NAFA NAANA a pour objectif de « convertir » à une énergie propre 80 000 familles supplémentaires en 5 ans. Une approche unique en son genre conciliant impacts sanitaires, économiques et environnementaux ! Cette initiative est appuyée financièrement par l’AFD grâce au dispositif d’appui aux Initiatives des ONG françaises (SPC/DPO), dans le cadre d’une Convention-Programme multi-pays signée avec Entrepreneurs du Monde en 2014  à hauteur de 750 000 euros en subvention.

Pour en savoir plus :
► Vidéo de présentation de Nafa Naana
► Vidéo de présentation pour la remise du prix
► En savoir plus sur le Grand Prix Finansol Le Monde de la Finance Solidaire
 



Ouragan Matthew - L'AFD mobilise la réserve 10% pour l'initiative des ONG

31/10/2016

L’ouragan Matthew a frappé Haïti le 4 octobre 2016. L’effet combiné du vent, de la submersion marine et des pluies a causé de fortes inondations, des glissements de terrain et la destruction de très nombreuses infrastructures. Le gouvernement haïtien fait état de 546 morts, 128 disparus et plus de 175 500 personnes se sont déjà réfugiées dans des abris temporaires. Ce sont au total 1,4 million de personnes, soit 12,9% de la population totale du pays, qui sont en besoin d'assistance humanitaire. 

 
En réponse à cette situation de crise, l'AFD confirme la mobilisation d'une partie de la réserve 10%. Les ONG françaises, en appui à leurs partenaires haïtiens, sont invitées à déposer un projet pour répondre aux défis posés par l'ouragan Matthew. Le délai de dépôt de la note d’intention est fixé au 15 novembre 2016.
 
 
Conditions d'éligibilité et contact
 
L’instruction suivra les critères habituels de l’AFD pour le financement des initiatives terrain moyennant quelques adaptations :
 
  • Seules les ONG déjà présentes et actives sur le terrain en Haïti avant l’ouragan pourront solliciter l’AFD dans le cadre de cette réserve.
  • Les consortiums d’ONG qui se mobiliseraient et s’articuleraient autour d’un projet seront privilégiées afin de faciliter l'instruction des demandes et d'accroître la cohérence des activités proposées.
  • La possibilité de consacrer plus de 40% du budget prévisionnel du projet aux activités de réhabilitation d’infrastructures.
  • La structure de la note à envoyer d’ici le 15 novembre pourra s’inspirer de la note d’intention type utilisée pour l’Appel à manifestation d'intérêt (AMI) annuelle disponible ici.  
 
Pour le reste, les caractéristiques du cofinancement des projets terrain par l’AFD restent inchangées. L’ensemble des critères est consultable en ligne.


L’AFD soutient 20 nouveaux projets d’OSC françaises pour un montant de 12,1 millions d'euros

18/10/2016

Le Comité spécialisé du Conseil d’Administration de l’AFD pour l’appui aux initiatives des ONG s’est
réuni le 18 octobre 2016. Il a approuvé l’attribution de subventions pour 20 nouveaux projets.

Face aux défis du développement urbain : quels partenariats pour des villes solidaires ?

13/10/2016

Le 29 juin 2016, l’AFD et Coordination SUD ont organisé un séminaire sur les défis du développement urbain, avec en perspective la Conférence Habitat III à Quito. Objectif : faciliter le dialogue entre OSC et l’AFD sur les défis urbains.

 

Lors de ce séminaire, les intervenants ont présenté leurs retours d’expérience sur des projets mis en œuvre en République Démocratique du Congo, en Haïti, à Madagascar, en Egypte, au Mali, etc.

Ce séminaire avait pour objectif de croiser les expériences des OSC et de l’AFD en matière de développement urbain et d’identifier les complémentarités entre les démarches portées par les différents acteurs et ainsi faciliter les fertilisations croisées dans leurs réflexions et approches respectives.

 

Retrouvez la synthèse de ce séminaire 
 



 
 
1 
2  3  4  5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus