COP21: L'exposition #60Solutions face au changement climatique à La Réunion en 2015

À la une

photo-cirque-mafate

Quels sont les axes de l'intervention de l'AFD à La Réunion ?

 

 

En savoir plus

Activité
technifroid-soleil

L'AFD accompagne les entreprises réunionnaises à tous les stades de leur développement grâce à une palette d'outils diversifiés en propre ou pour le compte de Bpifrance.

 

 

En savoir plus

Secteur privé
hopital-CHD

Dans le secteur de la santé, l'AFD contribue à améliorer l'offre de soin et soutient les investissements pour l'amélioration des équipements

 

 

En savoir plus

Santé

Actualités

Rémy Rioux est nommé Directeur général de l’Agence Française de Développement en Conseil des ministres, ce 25 mai 2016

25/05/2016

Sur proposition de François Hollande au Parlement le 27 avril dernier et après un vote favorable à l’unanimité des députés et à la majorité des sénateurs, M. Rémy Rioux, 46 ans, secrétaire général adjoint du ministère des Affaires étrangères et du développement international, est nommé ce jour, en Conseil des ministres, Directeur général de l’Agence Française de Développement, Etablissement Public Industriel et Commercial, en charge du développement des pays du Sud et de l’Outre-mer. 11ème directeur général de l’AFD, Rémy Rioux prendra la tête de l’AFD, le 2 juin 2016.

Né en juin 1969 à Neuilly-sur-Seine, ancien élève de l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm, de Sciences Po et de l’Ecole nationale d’administration, Rémy Rioux, historien de formation, ancien élève d’Alain Corbin et de Pierre Nora, conseiller maître à la Cour des comptes, a alterné, au cours de sa carrière, des responsabilités en France et au service du développement et de l'Afrique.


Rémy Rioux est nommé Directeur général de l'AFD © Alain Buu

A l’âge de 26 ans, Rémy Rioux découvre le continent africain à l’occasion d’un stage de l’ENA au Bénin, puis en militant pour la promotion de l’harmonisation du droit des affaires en Afrique. Passionné par ce continent, il le sillonne tout au long de sa carrière, y noue des liens forts, et y acquiert une expertise reconnue des enjeux de développement. Au Trésor de 2004 à 2007 puis de 2010 à 2012, il contribue notamment à moderniser la coopération monétaire avec les pays africains membres de la Zone franc, participe à la résolution de la crise ivoirienne et contribue à placer la question des infrastructures et du développement au cœur de l’agenda international du G20. Il est alors administrateur de l’AFD et de sa filiale PROPARCO.

Rémy Rioux a par ailleurs exercé des missions de contrôle dans les secteurs de l'énergie et de la défense à la Cour des comptes entre 1997 et 2004. Il a travaillé au ministère de l’intérieur de 2000 à 2002, au sein du cabinet du ministre Daniel Vaillant, en charge notamment du budget et du passage à l’euro. Il a également exercé des fonctions à l’Agence des participations de l’Etat, de 2007 à 2010, comme directeur de participations en charge des secteurs des transports et des médias, participant au conseil d’administration de différentes entreprises (SNCF, RATP, ADP, Renault, France Télévisions, France Médias Monde, Arte, le Grand Port Maritime du Havre).

En 2012, directeur de cabinet du ministre de l’Economie, des Finances et du Commerce extérieur, Pierre Moscovici, il participe activement à la redéfinition des relations économiques entre l'Afrique et la France et aux travaux menés par Jacques Attali sur la francophonie économique. Deux ans plus tard, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, le nomme secrétaire général adjoint du Quai d’Orsay, en charge notamment des questions économiques. A ses côtés, il pilote le volet financier des négociations pour la COP21.

Après l’annonce par le Président de la République, en septembre 2015, d’une relance de la politique française de développement à travers la hausse des financements de 4 milliards d’euros d’ici 2020, pour atteindre 12,5 milliards d’engagements annuels, (dont 5 milliards d’euros en faveur du climat), il est chargé d'une mission de préfiguration du rapprochement entre l'Agence Française de Développement et la Caisse des Dépôts qui doit doter la France d’un outil à même de relever les défis des Objectifs du développement durable.

Homme de dialogue et de conviction, il est très attaché au Massif central, en particulier à la Corrèze et la Lozère, où il séjourne fréquemment, avec sa femme et ses trois enfants.


Dates clefs

  • 26 juin 1969 : Naissance à Neuilly-sur-Seine, France
  • 1997 : auditeur à la Cour des comptes à sa sortie de l’ENA (promotion Marc Bloch), il y deviendra Conseiller Maître en 2013
  • 2001 et 2002 : conseiller budgétaire au cabinet de Daniel Vaillant au ministère de l’Intérieur
  • 2003 : missions de contrôle dans les secteurs de l’énergie et de la défense à la Cour des Comptes
  • 2004 : direction du Trésor, Chef du bureau de la coopération monétaire et du développement avec les pays d’Afrique, des Caraïbes, du Pacifique et de la zone franc
  • 2007 : sous-directeur des transports et de l’audiovisuel de l’Agence des participations de l’Etat
  • 2010 : sous-directeur des affaires financières internationales et développement à la direction générale du Trésor
  • 2012 à 2014 : directeur du cabinet de M. Pierre Moscovici au ministère de l’Economie et des Finances
  • 2014 : secrétaire général adjoint du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, chargé notamment des affaires économiques
  • 2015 : responsable des questions financières au sein de l’équipe française de négociation pour la COP21.
  • Juin 2016 : nommé 11ème Directeur général de l’Agence Française de Développement.


Forte mobilisation à la Conférence de coopération régionale de l’océan Indien

28/04/2016

Comme chaque année, les ambassadeurs de France des pays de l’océan Indien se sont réunis à Saint-Denis pour plancher sur la coopération régionale des départements et territoires français de la zone. Plus d’une centaine de participants ont contribué aux ateliers et débats de cette conférence les 21 et 22 avril derniers. L’AFD était mobilisée pour cet évènement, avec la participation des directions des agences AFD des îles de l’océan Indien et des départements Afrique et Outre-mer du siège de l’AFD.

 

 

Ouverture de la Conférence par le Préfet de La Réunion, au côté du secrétaire général de la COI, du président de la Région, du vice-président du Département et de l'ambassadrice de l'UE © Préfecture Réunion

 

Climat et environnement au cœur des débats

Trois thèmes de travail ont été retenus, en lien direct avec les priorités de la Présidence française de la Commission de l’océan Indien (COI) : la sécurité dans la zone (menace terroriste, la lutte contre la piraterie, le renforcement de la sûreté aérienne et la lutte contre les stupéfiants), le climat et l’environnement et enfin, le développement économique (connectivité aérienne, maritime et numérique, tourisme et agriculture).

Tout au long des deux journées de la Conférence, des ateliers se sont tenus en parallèle afin d’aboutir à des propositions concrètes. L’AFD était chargée de préparer et de coordonner l’atelier Climat/Environnement. Pour ce faire, le choix s’est porté sur l’organisation de quatre tables-rondes thématiques réunissant les principaux acteurs et experts réunionnais de chacun de ces secteurs :

  1. Environnement/biodiversité, animé par le directeur de l’AFD aux Comores ;
  2. Adaptation au changement climatique, animé par le conseiller Climat et environnement de la COI ;
  3. Atténuation des effets du changement climatique, animé par le directeur de l’AFD à Maurice ;
  4. Action extérieure des collectivités locales, animé par la chargée de mission de la Délégation pour l'action extérieure des collectivités territoriales.

 

L'atelier Climat/environnement  © Préfecture Réunion

 

Un potentiel de coopération à valoriser

Les sessions ont donné lieu à des contributions de haut niveau et des débats denses sur les enjeux et les problématiques de la coopération régionale en matière de climat dans la région.

Un constat semble partagé : les défis sont considérables à l’échelle de la région et les différents pays, par nature, sont intrinsèquement liés par ces enjeux environnementaux et climatiques. La solidarité reste un élément central pour les collectivités ou les centres de recherche, mais il existe aussi des intérêts communs qui nécessitent des réponses coordonnées, notamment en matière de santé, de réponses aux catastrophes, de biodiversité.  

Des opportunités d’affaires ont également été avancées, compte tenu de l'importance de l’expertise réunionnaise pour répondre aux besoins spécifiques des milieux insulaires et tropicaux, par exemple en matière d’énergie renouvelables, d’efficacité énergétique ou de biotechnologies.

Dans le cadre de ses interventions dans les pays de la région et conformément à son mandat de coopération régionale, l’AFD souhaite autant que possible valoriser la mobilisation de compétences ultramarines. Dans cette perspective, ces échanges ont également permis aux agences AFD de la région de mieux identifier les pôles d’expertises présents à La Réunion.

 



L’AFD à l'écoute du secteur médico-social dans les Outre-mer

11/03/2016

La FEHAP ou la Fédération des établissement hospitaliers et d'aide à la personne est l’acteur de référence des organismes privés non lucratifs du secteur médico-social. L'AFD a présenté ses activités et produits de financement à l'occasion de l’Assemblée générale de la délégation régionale Océan Indien de la FEHAP, en vue d'explorer les possibilités de coopération à venir. 

 

La FEHAP regroupe 29 associations des secteurs sociaux, médico-sociaux et sanitaires qui emploient au total 3 500 personnes. Sur demande de l'institution, l’AFD a présenté sa palette d'offres de financement adaptée aux projets du secteur médico-social : des financements bonifiés et sur-bonifiés jusqu’à 5 milions d'euros et des possibilités d’appui-conseil spécialisé (renforcement des projets, formations, études stratégiques). Dans les Outre-mer, l’AFD intervient fortement dans le soutien des infrastructures de santé et de plus en plus, dans le secteur médico-social, politique publique prioritaire de l’État. Les engagements annuels sont compris entre 100 et 150 millions d'euros par an.

 

 

Cette rencontre a permis à l’AFD d’affirmer son rôle dans l’appui à ce secteur essentiel du développement des territoires ultramarins, confrontés au vieillissement de leur population et à un sous-équipement pour l’accueil des personnes handicapées.

Le directeur de l’agence de Saint-Denis et l’équipe du service Collectivités locales et établissements publics ont représenté l'AFD au cours de ces échanges qui se sont tenus le 11 mars 2016 à La Saline, à l’Assemblée Générale de la délégation régionale océan Indien de la FEHAP . Cet évènement se tenait en amont de l’assemblée générale nationale de la FEHAP.

 

Stéphane Foucault, directeur de l'agence de St-Denis © FEHAP

 



Visite du Secrétaire d'Etat André Vallini dans les locaux de l’AFD à La Réunion

25/02/2016

L'AFD a accueilli André Vallini, Secrétaire d'Etat chargé du Développement et de la Francophonie, dans ses locaux de Saint-Denis jeudi 25 février, dans le décor de son exposition #60 Solutions face au changement climatique. Le Ministre était accompagné du préfet de La Réunion et de Luc Hallade, ambassadeur délégué à la coopération régionale.

 

 

 

Stéphane Foucault, directeur de l'AFD Réunion et André Vallini, devant les panneaux de l'exposition

 

Principal opérateur de la politique d’aide publique bilatérale de la France, l’AFD a présenté à la délégation officielle ses activités dans les pays membres de la Commission de l’océan Indien (COI) et auprès de l’organisation multilatérale dont la France prend la Présidence lors du conseil des ministres de vendredi 26 février. L’AFD intervient auprès de la COI depuis 2007 et est le second bailleur après l’Union Européenne.

Dans un deuxième temps, l’AFD a détaillé au Ministre, avec ses partenaires locaux l’Agence de Santé océan Indien et le CIRAD, le projet de la COI qu’elle finance de réseau de surveillance et d’investigation épidémiologique (RSIE), à l’origine du réseau SEGA – One Health. Depuis 2008, l’Agence a accordé un montant total de 11,6 millions d’euros de financements pour le fonctionnement des activités de ce réseau régional d’alerte et de riposte aux épidémies.

 

De gauche à droite : Gilbert Annette, maire de Saint-Denis, André Vallini, Secrétaire d'Etat au développement, Dominique Sorain, préfet de La réunion, Jean-Jacques Vlody, député et Luc Hallade, ambassadeur délégué à la coopération régionale dans l'océan Indien et le Dr. Chieze de l'ARS OI.

 

Le directeur de l’AFD à La Réunion, Stéphane Foucault a rappelé que « considérant les impacts du changement climatique sur les risques sanitaires et épidémiques, il est plus que jamais nécessaire de développer et maintenir ces systèmes de surveillance capables de détecter précocement les risques de propagation des maladies, comme le démontrent les exemples récents de la crise Ebola et de l’épidémie de Zika ».

Le Ministre a félicité l’AFD pour son action dans les Outre-mer ainsi que dans les pays de l’océan Indien et a souhaité « qu’elle poursuive son bon travail dans la région ».

 



Port Réunion : une nouvelle dimension pour le poumon économique de l’île

16/02/2016

Le Grand Port Maritime (GPM) vient d’inaugurer ses nouvelles installations de modernisation et d’extension de l’outil portuaire, dont les opérations phares sont l’extension du terminal à conteneurs, le creusement de la darse et l’achat de deux nouveaux portiques. Parallèlement, CMA-CGM – troisième groupe mondial du transport maritime – confirme l’installation de son hub de transbordement régional à La Réunion.

Un soutien historique de l’AFD pour réaliser des investissements d'envergure

Afin de réaliser ce programme d’investissement, le GPM a bénéficié en 2014 de deux prêts de l’AFD pour un montant total de 47,5 millions d'euros. Ces concours participent au soutien historique de l'Agence aux infrastructures portuaires de l'île.

Port Réunion poursuit depuis plusieurs années un important programme de modernisation de ses installations datant de 1986. L’AFD est un partenaire privilégié de Port Réunion et a déjà contribué à la mise en œuvre de la première programmation de travaux. Cette nouvelle phase de 72,6 millions d’euros d’investissements permet désormais à la place portuaire d’accueillir des porte-conteneurs de plus forts tonnages (jusqu’à 9 000 EVP), offrant ainsi un coût de transport plus bas.

Un outil au service du développement de La R éunion

La Réunion dispose désormais d’un nouvel outil au service de son développement et Port Réunion gagne en compétitivité.

La transformation des infrastructures portuaires a rendu possible l’implantation du hub de transbordement de CMA-CGM,  permettant à des navires de grosses capacités de faire escale à La Réunion pour dispatcher leur cargaison vers d’autres destinations. Ainsi, la compagnie maritime vient de créer quatre nouvelles liaisons internationales via La Réunion. Au total, cinq navires supplémentaires vont faire escale chaque semaine à La Réunion.



Amélioration de l’environnement urbain dans la plus grande ville des Outre-mer

11/01/2016

La Ville de Saint-Denis, commune la plus peuplée des Outre-mer, a engagé un important plan de développement pour la réduction des inégalités sur son territoire, le rayonnement de la ville et un accès à un habitat de qualité pour tous. L’AFD vient d’accorder un prêt de de 18 millions d’euros au chef-lieu de La Réunion pour appuyer la réalisation du premier volet de ses investissements.

 

Rénovation urbaine quartier des Camélias © AFD - JC

 

Un partenariat financier entre l’AFD et Saint-Denis

L’AFD et la Ville de Saint-Denis ont conclu en août 2012 un accord-cadre de partenariat afin d’accompagner la dynamique du Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI) de la commune. Ce nouveau prêt est le quatrième concours accordé dans ce cadre. Depuis 2012, le montant total des financements mis à disposition de la commune par l’AFD atteint 44 millions d’euros.

Pour la période 2015-2020, Saint-Denis a renouvelé ses orientations et prévoit la réalisation de plusieurs grands projets en matière d’aménagement du territoire. Il s’agit notamment de la construction de logements sociaux, d’équipements d’accueil et de réhabilitation urbaine.

L’accompagnement de l’AFD se confirme dans le cadre de sa mission d’appui aux politiques publiques en faveur de la cohésion sociale. Par ses financements, l’AFD contribue également à l’activité économique et à la création d’emplois dans l’île, à travers le soutien de la commande publique.

 

Un programme d’investissement ambitieux pour l’aménagement de la Ville

L’amélioration du cadre de vie des habitants par un aménagement concerté constitue la colonne vertébrale des investissements de la commune. Le PPI de Saint-Denis, estimé à un montant total de 264 millions d’euros, se concentre sur d’importantes opérations structurantes pour son territoire : le Cœur Vert Familial, l’Espace Océan, la Nouvelle entrée Ouest ou le Programme de renouvellement urbain (PRU) des Camélias.

Ce premier volet de 95 millions d'euros, pour lequel l’AFD vient de confirmer son soutien, intervient spécialement sur le PRU des Camélias. La municipalité porte ce vaste projet depuis 2012. Il vise à donner un nouveau souffle à ce quartier emblématique de Saint-Denis, grâce à la création d’équipements culturels et sportifs, la rénovation de voirie, la réhabilitation de logements et la destruction/construction de logements neufs. Ce programme sur 67 ha, soutenu par l’ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine), constitue un tournant historique pour la Ville et pour ce quartier populaire à proximité immédiate du centre-ville.

 

Allée des cocotiers - quartier des Camélias © AFD - JC

 

Egalement, les équipements en infrastructures de base ne sont pas mis de côté. Les opérations de résorption de l’habitat précaire et insalubre (RHI) occupent une place importante dans le premier volet du PPI. Les quartiers du Brulé et de Saint-François vont connaitre d’importants investissements. La réhabilitation des équipements scolaires et des crèches se poursuit identiquement.

 



 
 
1 
2  3  4  5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus