COP21: L'exposition #60Solutions face au changement climatique à La Réunion

À la une

photo-cirque-mafate

Quels sont les axes de l'intervention de l'AFD à La Réunion ?

 

 

En savoir plus

Activité
technifroid-soleil

L'AFD accompagne les entreprises réunionnaises à tous les stades de leur développement grâce à une palette d'outils diversifiés en propre ou pour le compte de Bpifrance.

 

 

En savoir plus

Secteur privé
hopital-CHD

Dans le secteur de la santé, l'AFD contribue à améliorer l'offre de soin et soutient les investissements pour l'amélioration des équipements

 

 

En savoir plus

Santé

Actualités

Amélioration de l’environnement urbain dans la plus grande ville des Outre-mer

11/01/2016

La Ville de Saint-Denis, commune la plus peuplée des Outre-mer, a engagé un important plan de développement pour la réduction des inégalités sur son territoire, le rayonnement de la ville et un accès à un habitat de qualité pour tous. L’AFD vient d’accorder un prêt de de 18 millions d’euros au chef-lieu de La Réunion pour appuyer la réalisation du premier volet de ses investissements.

 

Rénovation urbaine quartier des Camélias © AFD - JC

 

Un partenariat financier entre l’AFD et Saint-Denis

L’AFD et la Ville de Saint-Denis ont conclu en août 2012 un accord-cadre de partenariat afin d’accompagner la dynamique du Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI) de la commune. Ce nouveau prêt est le quatrième concours accordé dans ce cadre. Depuis 2012, le montant total des financements mis à disposition de la commune par l’AFD atteint 44 millions d’euros.

Pour la période 2015-2020, Saint-Denis a renouvelé ses orientations et prévoit la réalisation de plusieurs grands projets en matière d’aménagement du territoire. Il s’agit notamment de la construction de logements sociaux, d’équipements d’accueil et de réhabilitation urbaine.

L’accompagnement de l’AFD se confirme dans le cadre de sa mission d’appui aux politiques publiques en faveur de la cohésion sociale. Par ses financements, l’AFD contribue également à l’activité économique et à la création d’emplois dans l’île, à travers le soutien de la commande publique.

 

Un programme d’investissement ambitieux pour l’aménagement de la Ville

L’amélioration du cadre de vie des habitants par un aménagement concerté constitue la colonne vertébrale des investissements de la commune. Le PPI de Saint-Denis, estimé à un montant total de 264 millions d’euros, se concentre sur d’importantes opérations structurantes pour son territoire : le Cœur Vert Familial, l’Espace Océan, la Nouvelle entrée Ouest ou le Programme de renouvellement urbain (PRU) des Camélias.

Ce premier volet de 95 millions d'euros, pour lequel l’AFD vient de confirmer son soutien, intervient spécialement sur le PRU des Camélias. La municipalité porte ce vaste projet depuis 2012. Il vise à donner un nouveau souffle à ce quartier emblématique de Saint-Denis, grâce à la création d’équipements culturels et sportifs, la rénovation de voirie, la réhabilitation de logements et la destruction/construction de logements neufs. Ce programme sur 67 ha, soutenu par l’ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine), constitue un tournant historique pour la Ville et pour ce quartier populaire à proximité immédiate du centre-ville.

 

Allée des cocotiers - quartier des Camélias © AFD - JC

 

Egalement, les équipements en infrastructures de base ne sont pas mis de côté. Les opérations de résorption de l’habitat précaire et insalubre (RHI) occupent une place importante dans le premier volet du PPI. Les quartiers du Brulé et de Saint-François vont connaitre d’importants investissements. La réhabilitation des équipements scolaires et des crèches se poursuit identiquement.

 



Conférence AFD-CEROM "Les enjeux climatiques et énergétiques dans les Outre-mer et les Petits États Insulaires"

11/12/2015

Quelques semaines avant la COP21, l’AFD a souhaité consacrer la 5ème conférence biennale Outre-mer AFD-CEROM aux enjeux climatiques et énergétiques dans les Outre-mer et les Petits États Insulaires. Cette conférence a réuni tout au long de la journée du 30 octobre 2015 quelques 250 personnes à l’auditorium de la RATP.

 

Les économies de l’Outre-mer français et les Petits États Insulaires sont particulièrement vulnérables aux aléas et aux conséquences du changement climatique, et de nombreux travaux montrent que la plupart des risques actuels iront en s’amplifiant. Fortement dépendantes des énergies fossiles,  même si elles contribuent de manière limitée à l’émission de gaz à effet de serre à l’échelle planétaire, ces économies insulaires sont, de fait, fortement exposées au risque de leur raréfaction et à leur volatilité. Toutefois, en raison de leur capital naturel, ces territoires disposent d'un potentiel important en énergies renouvelables : photovoltaïque, éolien, mais aussi biomasse (bois, bagasse...), géothermie et énergies marines.

Les collectivités françaises d’Outre-mer et la plupart des Petits États Insulaires se caractérisent également par leur biodiversité unique, avec notamment neuf "hotspots" de la biodiversité mondiale. Le changement climatique, la destruction des habitats naturels, la surexploitation, la pollution et la prolifération d’espèces invasives constituent autant de menaces qui pèsent sur la préservation de cette biodiversité.

Pour tenter de relever les défis de la transition énergétique et écologique dans ces territoires, se sont succédées présentations de travaux de recherche inédits, tables rondes croisant les expériences et les regards d’élus et de représentants des secteurs public et privé, et débat avec le public. Ces échanges se sont articulés autour de trois sessions :

  1. Le climat dans les Outre-mer et les Petits Etats Insulaires : enjeux et politiques
  2. Les défis de la transition énergétique et écologique : changer de mix
  3. Concilier préservation de la biodiversité et développement économique : quels outils ?

 

 

 

Télécharger le programme et la synthèse des présentations et des débats

 

Retrouver toutes les vidéos de la conférence, ou en particulier :

 

► Télécharger les supports de présentation des intervenants :

Variabilité des impacts du changement climatique dans les Outre-mer français des océans Indien et Pacifique
Virginie Duvat, Professeure, Université de la Rochelle, Membre du GIEC, auteure du chapitre « Small Islands »

Les Outre-mer au futur : comprendre les trajectoires de vulnérabilité pour s'adapter au changement climatique,
Alexandre Magnan, Chercheur à l'Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri, Sciences Po, Paris)

Evaluation de l'intrusion marine dans la Caraïbe insulaire et conséquences sur l'aménagement de l'espace
Pascal Saffache, Professeur d'aménagement à l'université des Antilles

Résilience socio-environnementale en situation de risque extrême dans les atolls du Pacifique : le cas de Tabiteuea Kiribati
Guigone Camus, Anthropologue, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris

Transition énergétique et modèles économiques insulaires
Julien Blanc, Directeur de Carbone 4

Obstacles et perspectives de développement des dispositifs de certification en Outre-mer : une application à la Guyane, La Réunion et Mayotte
Stéphane Guéneau (Chercheur au CIRAD), Françoise Rivière (Division Recherche, AFD)



Smart Cities à La Réunion et à Maurice : des Rencontres pour en débattre !

06/11/2015

Centrées cette année sur le thème de la Smart City, les Rencontres Maurice Réunion du développement durable à Maurice a rencontré cette année un vif succès avec plus de 300 participants, dont 60 % de Mauriciens et 40 % de Réunionnais), dont les agences AFD de Port-Louis et de Saint-Denis.

Un concept pour concevoir la ville de demain

Le programme très dense se présentait sous la forme de conférences, d’ateliers thématiques, de présentations de porteurs de projets, rendez-vous b2b et de cocktails networking. L’objectif de cette manifestation était de rassembler les chefs d’entreprises et institutionnels mauriciens et réunionnais dans le but d’échanger sur la thématique des smart cities.

 

Matthieu Discour, directeur de l'AFD à Maurice et Stéphane Foucault,
directeur de l'AFD à La Réunion.© Club Export Réunion

L’aspect de l’identité tropicale et créole des deux îles a été mis en avant pour promouvoir leur complémentarité dans cette approche. Des ateliers techniques ont tout d’abord permis de cerner les modalités d’une smart city, explorant les différents aspects énergétiques, de mobilité, d’architecture bioclimatique et de connectivité numérique.

Deux visions de la Smart City

La présentation des projets en préparation ou en cours de réalisation a, par la suite, dégagé deux visions distinctes de la smart city. Alors qu’à Maurice la ville nouvelle est hyper-connectée et essentiellement portée par les investisseurs privés, l’engagement des acteurs publics est plus prégnant à La Réunion ; la ville durable et connectée se doit également d’être citoyenne et insérée dans le territoire local.

Plus de 300 personnes ont participé à la manifestation © Club Export Réunion

Ingénierie financière et montage de projet

Les directeurs des agence AFD de Port-Louis, Matthieu Discour, et de Saint-Denis, Stéphane Foucault, ont participé à l’atelier "Ingénierie financière et montage de projet". Cette intervention a permis de présenter aux partenaires présents la stratégie de l’AFD en matière de Ville durable . En effet, la conception de smart city s’inscrit pleinement pour l’AFD dans le cadre d’une approche intégrée du développement urbain durable embrassant les fonctions essentielles de la ville.

Les deux agences ont présenté les modalités d’interventions en matière de développement urbain de l’AFD dans chacune des géographies, les outils disponibles pour son financement et les projets déjà accompagnés. En effet, les deux projets réunionnais présentés lors de la conférence – la ZAC Beauséjour à Sainte-Marie de CBO Territoria et Cœur de Ville à La Possession de la SEMADER – sont des projets déjà financés par l’AFD.

► Télécharger la présentation de l'AFD

► Accéder au compte-rendu de la manifestation du Club Export Réunion

 



Poursuite des travaux de modernisation du CHU de La Réunion

09/10/2015

Le CHU de La Réunion poursuit l’instruction de ses trois projets particulièrement structurants pour son développement et le renforcement de l’efficience de l’établissement et de l’offre de soins à la Réunion : le projet de soins de suite et de réadaptation de l’Hôpital du Tampon, la construction du bâtiment soins critiques de l’hôpital Félix Guyon et la restructuration du bâtiment central de l’hôpital de Saint Pierre.

CHU -Site de Saint-Pierre © Philippe Lagier

 

Le Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens signé le 25 février 2014 avec l’Agence de santé Océan Indien a permis de confirmer le soutien de l’autorité de tutelle aux projets d’investissements structurants du CHU. Ces projets visent à améliorer l’accueil des patients, l’efficacité des activités et la performance énergétique de l’établissement. De plus, le programme d’investissement structurant est porté par le Conseil de Surveillance du CHU présidé par Mme Nassimah Dindar et M Bernard Von Pine.

Le projet de restructuration de Saint Pierre est en bonne voie et le chantier doit démarrer le mois prochain. Afin de financer une partie de ces travaux importants, un contrat de prêt de 35 millions d’euros a été signé entre M David Gruson, Directeur Général du CHU de La Réunion et M Stéphane Foucault, Directeur de l’Agence Française de Développement. Ce financement s’intègre dans le cadre de l’accord-cadre de partenariat relatif à l’accompagnement du PPI 2012-2019 du CHU signé entre l’AFD, le CHU et l’ARS le 28 mai 2014 et fait suite aux financements des autres projets structurants du centre hospitalier, notamment en 2012 et 2013.

Le CHU s’est engagé à restructurer le site de Saint-Pierre par la réhabilitation et l’extension du bâtiment central. Ce bâtiment permettra de regrouper les activités de médecine et de chirurgie autour d’un plateau technique de haut niveau avec pour corollaire le développement de l’hospitalisation ambulatoire. Il améliorera ainsi les conditions d’accueil des patients dans un édifice conforme sur le plan de la sécurité incendie et de l’efficience médicale.

Cette opération d’investissement, pour un montant maximum estimé à 100 millions d’euros, s’étend sur 39 460 m2, dont 20 090 m2 de surfaces neuves créées et 18 570 m2 de surfaces prévues en restructuration lourde et en rénovation, pour 490 lits et places concernés.

Le calendrier prévisionnel du projet envisage un démarrage des travaux en novembre 2015.

La signature de cette convention de prêt est une illustration concrète du soutien que l’AFD apporte au CHU de La Réunion depuis plusieurs années dans le cadre du financement de ses investissements avec des conditions financières permettant d’éviter des surcoûts significatifs en termes d’intérêts financiers. 

 

>> Télécharger le communiqué de presse



Coopération régionale : l'AFD au Carrefour des communes

01/10/2015

Le Carrefour des Communes est le Salon des Maires de La Réunion organisé par l'association des maires de La Réunion (AMDR) les 1er et 2 octobre 2015. L'AFD y a participé à travers conférences et ateliers proposés au cours de l'événement.

L'AFD à la rencontre des acteurs du développement à La Réunion

Ce salon destiné aux élus, aux agents territoriaux et aux entreprises prestataires des collectivités visait à débattre des grands enjeux des collectivités locales telles que la santé au travail, la réforme territoriale, le foncier économique ou la coopération régionale.

Assurant une participation aux côtés de plusieurs de ses partenaires institutionnels locaux tels que la Région, le Département, la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC), l’AGORAH (agence d’urbanisme de la Réunion) et les collectivités d’agglomérations, l'AFD était au Salon des Maires pour favoriser la coopération avec les collectivités ou des entreprises en les renseignant directement sur la mission et les métiers de l’AFD en Outre-mer, ainsi que son cœur d’activité au service du financement du secteur public.

Un congrès spécifique sur la coopération régionale

Dans le cadre du Salon, l’Association des Maires du Département de La Réunion (AMDR) a organisé une journée thématique sur les sujets relatifs à la coopération régionale. Depuis fin 2012, l’AMDR est associée au Département, à la Région et à l’AFD dans le cadre du « Club des coopérations décentralisées » de La Réunion, structure informelle de collaboration et d’échanges. L’AFD assure le secrétariat du Club et a organisé, depuis la création du groupement, trois ateliers thématiques et un séminaire régional en décembre 2014, en partenariat avec Cités Unies France et la Région Réunion.

L’après-midi de cette journée a été consacrée à la tenue d’un atelier-débat animé par l'AFD et l’AMDR. L’objectif était de proposer des clefs de compréhension aux acteurs de la coopération décentralisée de La Réunion pour les aider à mieux appréhender la construction de leur projet.

Cliquer ici pour en savoir plus sur l'AFD à « La Réunion »



"60solutions" pour le climat à La Réunion

30/09/2015

L’exposition de l'AFD en partenariat avec la Fondation Good Planet intitulée #60Solutions face au changement climatique a investi la Bibliothèque départementale de La Réunion depuis le lancement du compte à rebours de la COP21 mi-septembre. Présentée pour trois semaines dans le chef-lieu de l’île, l’exposition poursuit sa tournée itinérante aux quatre coins de La Réunion.

Une occasion de rappeler les enjeux de la COP21

L'évènement public a permis de rappeler les enjeux de la COP21 pour tous, mais aussi pour La Réunion. Le message : transmettre la conviction que des solutions existent pour faire évoluer nos sociétés vers des économies bas-carbone. Le directeur de l’agence Stéphane Foucault a présenté l’exposition aux côtés de la conseillère départementale Annie Hoarau à un parterre d’invités composé de partenaires de l’Agence, responsables institutionnels et économiques de l’île. Il a fait part de sa fierté de voir La Réunion valorisée dans le monde entier à travers la  plateforme d’intervention régionale océan indien (PIROI), un projet exemplaire d'adaptation aux changements climatiques, illustrée par une photographie prise dans le Parc National de l’île. Ce projet est mené par la Croix-Rouge française et financé par l'AFD. 

 

 

Présentation de l'exposition au public le 30 septembre 2015 - Bibliothèque de Saint-Denis.© AFD

 

Sensibilisation des plus jeunes aux conséquences du changement climatique

Le Conseil départemental et la Bibliothèque ont profité de la présence de l’exposition dans leurs murs pour organiser des ateliers de sensibilisation des élèves des écoles de Saint-Denis. Plus d’une soixantaine d’enfants, issus de classes allant des écoles primaires aux lycées  professionnels, ont participé à des animations autour de l’exposition. Découvertes par la lecture, démonstrations du fonctionnement de l’effet de serre ou de l’impact du CO2, fonte des glaces et élévation du niveau de la mer étaient notamment au programme.

 

Poursuite de la tournée autour de l’ile

A La Réunion, l’agence de Saint-Denis a choisi de présenter cette exposition de manière itinérante depuis le début de l’année, dans les quatre microrégions de l’île. Huit lieux publics - médiathèque, bibliothèque, musée et même lycée - ont ou vont présenter l’exposition. Cela doit participer à sensibiliser le plus grand nombre, dans une île forcément très concernée par les impacts du changement climatique. Et qui s’illustre également par l’engagement fort de ses décideurs et de sa population.

Après la capitale de l’île, l’exposition #60 solutions sera présentée courant octobre à la Cité du Volcan, haut-lieu touristique. Enfin, pendant la COP21, l’agence s’est associée à Kélonia, observatoire et centre de recherche sur les tortues marines ouvert au public, pour clôturer la tournée dans ce lieu symbolique de la préservation de la biodiversité.



 
 
1 
2  3  4  5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus