COP21: L'exposition #60Solutions face au changement climatique à La Réunion en 2015

À la une

photo-cirque-mafate

Quels sont les axes de l'intervention de l'AFD à La Réunion ?

 

 

En savoir plus

Activité
technifroid-soleil

L'AFD accompagne les entreprises réunionnaises à tous les stades de leur développement grâce à une palette d'outils diversifiés en propre ou pour le compte de Bpifrance.

 

 

En savoir plus

Secteur privé
hopital-CHD

Dans le secteur de la santé, l'AFD contribue à améliorer l'offre de soin et soutient les investissements pour l'amélioration des équipements

 

 

En savoir plus

Santé

Actualités

Rénovation des logements sociaux et développement durable

11/08/2016

La Société immobilière du département de La Réunion (SIDR) met en œuvre un plan d'urgence de 100 millions d'euros pour réhabiliter son parc immobilier le plus ancien. Un plan soutenu par l’AFD et qui s’inscrit dans une démarche de développement durable.

Le soutien renouvelé de l’AFD au plan de développement durable de la SIDR

La stratégie de la Société immobilière du département de La Réunion (SIDR) s'inscrit dans une démarche plus globale de développement durable du bailleur social qui prévoit des actions d’amélioration environnementale de ses logements sur tout le territoire.

L'AFD soutient cette démarche, dans la continuité d’un précédent financement de 15 millions d'euros en 2014.

L'agence a ainsi accordé 16,7 millions d'euros à la SIDR (sous forme de prêt) pour participer au financement de ses investissements, avec la signature le 11 août d'un accord.

 

Stéphane Foucault, directeur AFD Réunion et Bernard Fontaine, directeur général de la SIDR.

 

3000 logements rénovés pour une meilleure qualité de vie

Ce programme d'investissements aura des impacts particulièrement importants sur l’amélioration de la qualité de vie des locataires grâce à la rénovation de près de 3000 logements les plus anciens.

La SIDR gère un parc de 25 000 logements répartis sur l’ensemble de l’île et est confrontée à la vétusté de ses immeubles historiques. Son plan d’urgence entend assurer une meilleure maintenance de son parc, à remettre à niveau les logements les vétustes et à adapter les logements des personnes âgées.

 

Réhabilitation de logements à Saint-Denis

 

Des performances environnementales améliorées

Les impacts environnementaux de ce plan sont aussi significatifs et permettront, au-delà du désamiantage :

  • une rationalisation de la consommation des ressources ;
  • la promotion des énergies renouvelables et
  • l’amélioration de l’efficacité thermique des bâtiments (installation de chauffe-eau solaires, réfection réseaux d’eau...).
Ce programme génèrera un volume important de travaux, avec à la clé un impact positif pour le secteur du BTP.


La ministre des Outre-mer découvre les projets de l’AFD Réunion

04/07/2016

George Pau Langevin, ministre des Outre-mer, a rendu visite à l’agence de La Réunion lors de son voyage officiel sur l'île. Ce déplacement, accompagné d’une rencontre avec Rémy Rioux, a été l’occasion de mesurer la diversité des activités et de mettre en avant la valeur ajoutée de l’AFD dans les territoires ultramarins.

Une visite ministérielle dans les locaux de l’AFD 

L’agence de La Réunion a accueilli dans ses locaux rénovés la ministre George Pau Langevin. Une visite qui a permis à l’AFD de réaffirmer son rôle dans le département à travers la présentation de trois projets de nature différente mais tous tournés vers le développement économique local :

  • un projet de financement de fibre optique ;
  • un projet public d’immobiliers d’entreprises ;
  • une initiative de coopération économique régionale.  

George Pau Langevin a particulièrement souligné l’importance du rôle de l’AFD en Outre-mer et a salué le travail de ses équipes locales. 

 

 
Stéphane Foucault, directeur de l'agence de St-Denis, George Pau Langevin, ministre des Outre-mer, Rémy Rioux, directeur général de l'AFD, Fabrice Richy, directeur des Outre-mer de l'AFD et Dominique Sorain, préfet de La Réunion. © Anakaopress
 

Transport, insertion régionale, énergie : Rémy Rioux sur le terrain 

La visite de la ministre des Outre-mer a concordé avec la première visite ultramarine du directeur général de l’AFD, Rémy Rioux, qui a rencontré la ministre le 4 juillet.

Il s’est également rendu sur le terrain afin de visiter des projets financés par l’agence :

  • la zone d’activité commerciale de Pierrefonds dans le sud de l’île, qui met à disposition de l’immobilier d’entreprise à loyers réduits pour dynamiser le développement économique ;
  • les infrastructures portuaires du Grand Port Maritime, modernisées afin de favoriser l'intégration régionale de l'île dans le développement du commerce de l'océan Indien ;
  • la centrale photovoltaïque de Bardzour d’Akuo Energy qui contribue à enrichir l’offre énergétique du réseau et inclut un programme de réinsertion sociale de détenus.

Rémy Rioux a pu aussi découvrir une autre facette de l’activité en outre-mer : l’appui à la coopération régionale avec la rencontre des équipes de la Plateforme d’intervention régionale de l’océan Indien (PIROI) de la Croix-Rouge française qui déploie des moyens de préparation et de réponses aux catastrophes naturelles dans la région à partir de La Réunion. 

 

Visite des entrepôts de la PIROI.© Anakaopress

 

L’AFD, 70 ans de présence à La Réunion

La visite de la ministre des Outre-mer et du directeur général a également été marquée par l’inauguration du « Mur des valeurs » de l’agence de Saint-Denis, conçu comme une exposition permanente pour marquer les 70 ans de présence de l’AFD à La Réunion. 



Les experts du logement social en route vers Habitat III

15/06/2016

La Réunion a accueilli la 49e conférence du réseau Habitat et Francophonie, qui réunit les professionnels du logement social des pays francophones, du 30 mai au 1er juin 2016. Près de 180 participants, dont 80 experts venus de pays francophones et de l’outre-mer français, ont participé à cet évènement.

 

Quel rôle pour l’habitat social dans la ville de demain ?

A quelques mois de la 3e conférence des Nations Unies sur le développement urbain Habitat III, qui se tiendra à Quito en octobre prochain, les opérateurs du logement social ont planché sur le rôle de l’habitat social dans la ville de demain. Devant des représentants d’ONU-Habitat, ces rencontres ont permis d’aboutir à un texte porteur pour le nouvel agenda urbain mondial.

 

Les membres du réseau RHF à La Réunion © RHF - Anakao press

 

Une rencontre internationale

Près de 20 pays étaient représentés, venant d’Afrique (Gabon, Sénégal, Côte d’ivoire, Mali, Cameroun…), de Méditerranée (Tunisie), de l’océan Indien (Maurice, Madagascar, Comores, Kenya) et de pays occidentaux (France, Belgique, Québec). Les territoires d’outre-mer étaient également bien présents, avec la participation de plusieurs des sociétés immobilières des DOM (SIM, SIC, SIDR, SIMAR).

De grands témoins ont participé à ces débats, dont Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’Habitat (USH), Gaëtan Siew, ancien président de l’Union internationale des architectes et maître de conférence à l’université de Beijing, André Yché, président du Directoire du groupe SNI, Christophe Lalande et Vincent Kitio, respectivement chef du département logement et chef du département Energie urbaine d’ONU-Habitat.

 

L’AFD a collaboré à cet évènement dans le cadre d’une table-ronde sur les leviers financiers pour le logement social et en soutenant l’organisation de la manifestation. 

 

>> Accéder aux présentations



Rémy Rioux est nommé Directeur général de l’Agence Française de Développement en Conseil des ministres, ce 25 mai 2016

25/05/2016

Sur proposition de François Hollande au Parlement le 27 avril dernier et après un vote favorable à l’unanimité des députés et à la majorité des sénateurs, M. Rémy Rioux, 46 ans, secrétaire général adjoint du ministère des Affaires étrangères et du développement international, est nommé ce jour, en Conseil des ministres, Directeur général de l’Agence Française de Développement, Etablissement Public Industriel et Commercial, en charge du développement des pays du Sud et de l’Outre-mer. 11ème directeur général de l’AFD, Rémy Rioux prendra la tête de l’AFD, le 2 juin 2016.

Né en juin 1969 à Neuilly-sur-Seine, ancien élève de l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm, de Sciences Po et de l’Ecole nationale d’administration, Rémy Rioux, historien de formation, ancien élève d’Alain Corbin et de Pierre Nora, conseiller maître à la Cour des comptes, a alterné, au cours de sa carrière, des responsabilités en France et au service du développement et de l'Afrique.


Rémy Rioux est nommé Directeur général de l'AFD © Alain Buu

A l’âge de 26 ans, Rémy Rioux découvre le continent africain à l’occasion d’un stage de l’ENA au Bénin, puis en militant pour la promotion de l’harmonisation du droit des affaires en Afrique. Passionné par ce continent, il le sillonne tout au long de sa carrière, y noue des liens forts, et y acquiert une expertise reconnue des enjeux de développement. Au Trésor de 2004 à 2007 puis de 2010 à 2012, il contribue notamment à moderniser la coopération monétaire avec les pays africains membres de la Zone franc, participe à la résolution de la crise ivoirienne et contribue à placer la question des infrastructures et du développement au cœur de l’agenda international du G20. Il est alors administrateur de l’AFD et de sa filiale PROPARCO.

Rémy Rioux a par ailleurs exercé des missions de contrôle dans les secteurs de l'énergie et de la défense à la Cour des comptes entre 1997 et 2004. Il a travaillé au ministère de l’intérieur de 2000 à 2002, au sein du cabinet du ministre Daniel Vaillant, en charge notamment du budget et du passage à l’euro. Il a également exercé des fonctions à l’Agence des participations de l’Etat, de 2007 à 2010, comme directeur de participations en charge des secteurs des transports et des médias, participant au conseil d’administration de différentes entreprises (SNCF, RATP, ADP, Renault, France Télévisions, France Médias Monde, Arte, le Grand Port Maritime du Havre).

En 2012, directeur de cabinet du ministre de l’Economie, des Finances et du Commerce extérieur, Pierre Moscovici, il participe activement à la redéfinition des relations économiques entre l'Afrique et la France et aux travaux menés par Jacques Attali sur la francophonie économique. Deux ans plus tard, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, le nomme secrétaire général adjoint du Quai d’Orsay, en charge notamment des questions économiques. A ses côtés, il pilote le volet financier des négociations pour la COP21.

Après l’annonce par le Président de la République, en septembre 2015, d’une relance de la politique française de développement à travers la hausse des financements de 4 milliards d’euros d’ici 2020, pour atteindre 12,5 milliards d’engagements annuels, (dont 5 milliards d’euros en faveur du climat), il est chargé d'une mission de préfiguration du rapprochement entre l'Agence Française de Développement et la Caisse des Dépôts qui doit doter la France d’un outil à même de relever les défis des Objectifs du développement durable.

Homme de dialogue et de conviction, il est très attaché au Massif central, en particulier à la Corrèze et la Lozère, où il séjourne fréquemment, avec sa femme et ses trois enfants.


Dates clefs

  • 26 juin 1969 : Naissance à Neuilly-sur-Seine, France
  • 1997 : auditeur à la Cour des comptes à sa sortie de l’ENA (promotion Marc Bloch), il y deviendra Conseiller Maître en 2013
  • 2001 et 2002 : conseiller budgétaire au cabinet de Daniel Vaillant au ministère de l’Intérieur
  • 2003 : missions de contrôle dans les secteurs de l’énergie et de la défense à la Cour des Comptes
  • 2004 : direction du Trésor, Chef du bureau de la coopération monétaire et du développement avec les pays d’Afrique, des Caraïbes, du Pacifique et de la zone franc
  • 2007 : sous-directeur des transports et de l’audiovisuel de l’Agence des participations de l’Etat
  • 2010 : sous-directeur des affaires financières internationales et développement à la direction générale du Trésor
  • 2012 à 2014 : directeur du cabinet de M. Pierre Moscovici au ministère de l’Economie et des Finances
  • 2014 : secrétaire général adjoint du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, chargé notamment des affaires économiques
  • 2015 : responsable des questions financières au sein de l’équipe française de négociation pour la COP21.
  • Juin 2016 : nommé 11ème Directeur général de l’Agence Française de Développement.


Forte mobilisation à la Conférence de coopération régionale de l’océan Indien

28/04/2016

Comme chaque année, les ambassadeurs de France des pays de l’océan Indien se sont réunis à Saint-Denis pour plancher sur la coopération régionale des départements et territoires français de la zone. Plus d’une centaine de participants ont contribué aux ateliers et débats de cette conférence les 21 et 22 avril derniers. L’AFD était mobilisée pour cet évènement, avec la participation des directions des agences AFD des îles de l’océan Indien et des départements Afrique et Outre-mer du siège de l’AFD.

 

 

Ouverture de la Conférence par le Préfet de La Réunion, au côté du secrétaire général de la COI, du président de la Région, du vice-président du Département et de l'ambassadrice de l'UE © Préfecture Réunion

 

Climat et environnement au cœur des débats

Trois thèmes de travail ont été retenus, en lien direct avec les priorités de la Présidence française de la Commission de l’océan Indien (COI) : la sécurité dans la zone (menace terroriste, la lutte contre la piraterie, le renforcement de la sûreté aérienne et la lutte contre les stupéfiants), le climat et l’environnement et enfin, le développement économique (connectivité aérienne, maritime et numérique, tourisme et agriculture).

Tout au long des deux journées de la Conférence, des ateliers se sont tenus en parallèle afin d’aboutir à des propositions concrètes. L’AFD était chargée de préparer et de coordonner l’atelier Climat/Environnement. Pour ce faire, le choix s’est porté sur l’organisation de quatre tables-rondes thématiques réunissant les principaux acteurs et experts réunionnais de chacun de ces secteurs :

  1. Environnement/biodiversité, animé par le directeur de l’AFD aux Comores ;
  2. Adaptation au changement climatique, animé par le conseiller Climat et environnement de la COI ;
  3. Atténuation des effets du changement climatique, animé par le directeur de l’AFD à Maurice ;
  4. Action extérieure des collectivités locales, animé par la chargée de mission de la Délégation pour l'action extérieure des collectivités territoriales.

 

L'atelier Climat/environnement  © Préfecture Réunion

 

Un potentiel de coopération à valoriser

Les sessions ont donné lieu à des contributions de haut niveau et des débats denses sur les enjeux et les problématiques de la coopération régionale en matière de climat dans la région.

Un constat semble partagé : les défis sont considérables à l’échelle de la région et les différents pays, par nature, sont intrinsèquement liés par ces enjeux environnementaux et climatiques. La solidarité reste un élément central pour les collectivités ou les centres de recherche, mais il existe aussi des intérêts communs qui nécessitent des réponses coordonnées, notamment en matière de santé, de réponses aux catastrophes, de biodiversité.  

Des opportunités d’affaires ont également été avancées, compte tenu de l'importance de l’expertise réunionnaise pour répondre aux besoins spécifiques des milieux insulaires et tropicaux, par exemple en matière d’énergie renouvelables, d’efficacité énergétique ou de biotechnologies.

Dans le cadre de ses interventions dans les pays de la région et conformément à son mandat de coopération régionale, l’AFD souhaite autant que possible valoriser la mobilisation de compétences ultramarines. Dans cette perspective, ces échanges ont également permis aux agences AFD de la région de mieux identifier les pôles d’expertises présents à La Réunion.

 



L’AFD à l'écoute du secteur médico-social dans les Outre-mer

11/03/2016

La FEHAP ou la Fédération des établissement hospitaliers et d'aide à la personne est l’acteur de référence des organismes privés non lucratifs du secteur médico-social. L'AFD a présenté ses activités et produits de financement à l'occasion de l’Assemblée générale de la délégation régionale Océan Indien de la FEHAP, en vue d'explorer les possibilités de coopération à venir. 

 

La FEHAP regroupe 29 associations des secteurs sociaux, médico-sociaux et sanitaires qui emploient au total 3 500 personnes. Sur demande de l'institution, l’AFD a présenté sa palette d'offres de financement adaptée aux projets du secteur médico-social : des financements bonifiés et sur-bonifiés jusqu’à 5 milions d'euros et des possibilités d’appui-conseil spécialisé (renforcement des projets, formations, études stratégiques). Dans les Outre-mer, l’AFD intervient fortement dans le soutien des infrastructures de santé et de plus en plus, dans le secteur médico-social, politique publique prioritaire de l’État. Les engagements annuels sont compris entre 100 et 150 millions d'euros par an.

 

 

Cette rencontre a permis à l’AFD d’affirmer son rôle dans l’appui à ce secteur essentiel du développement des territoires ultramarins, confrontés au vieillissement de leur population et à un sous-équipement pour l’accueil des personnes handicapées.

Le directeur de l’agence de Saint-Denis et l’équipe du service Collectivités locales et établissements publics ont représenté l'AFD au cours de ces échanges qui se sont tenus le 11 mars 2016 à La Saline, à l’Assemblée Générale de la délégation régionale océan Indien de la FEHAP . Cet évènement se tenait en amont de l’assemblée générale nationale de la FEHAP.

 

Stéphane Foucault, directeur de l'agence de St-Denis © FEHAP

 



 
 
1 
2  3  4  5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus