Contact Presse

Événements

Après la COP21 : la question à 1000 milliards / shifting the trillions

19/05/2016

L'AFD organise une conférence-débat le 26 mai à 17h00, animée par Gaël Giraud son chef économiste.

L’Accord de Paris fixe trois objectifs  :

  1. une ambition de long terme formulée dans l’objectif collectif de contenir l’augmentation des températures mondiales "nettement en dessous de 2°C ",
  2. la promotion d’un développement réduisant les émissions de gaz à effet de serre et de l’adaptation des sociétés au changement climatique,
  3. et enfin 'l’alignement des flux financiers' avec les deux objectifs précédents.

En pratique, cela signifie que les émissions mondiales d’origine humaine devront être nulles, en net, avant la fin du 21ème siècle. Il convient donc simultanément de réduire nos émissions, en éliminant pratiquement tous les combustibles fossiles, et de favoriser des pratiques ou des technologies de séquestration des rares émissions résiduelles.

Un défi de taille, à relever par les pays du Nord comme du Sud, sera d’élaborer des cadres pour canaliser les flux massifs nécessaires au financement de ces transitions. Des travaux récents mentionnent un total de 90 trilliards rien que pour les besoins en infrastructures pour garantir un développement soutenu et durable. A cette échelle, les enjeux dépassent les questions soulevées par la négociation autour des 100 milliards du fond vert, ou par les sources du financement de l’aide au développement. Comme exposé dans les travaux de l’UNEP Inquiry, il s’agit de capter une partie de la finance privée et de mobiliser les finances publiques locales dans leur ensemble.
 

  • Où en sont les pays émergents de ces cadres d’intervention ?
  • Comment repenser l’aide au développement dans ce contexte en évolution ?

La conférence-débat sera animée par Gaël Giraud, chef économiste à l’AFD, avec :

  • Benoît Leguet, directeur général, I4CE – Institute for Climate Economics.
  • Pierre Ducret, conseiller climat du Groupe Caisse des Dépôts, et président d’I4CE – Institute for Climate Economics.

I4CE est le think tank sur la transition vers une économie bas-carbone et adapté aux changements climatiques, fondé par la Caisse des Dépôts et l’Agence française de Développement ► http://www.i4ce.org/



Projection et débat autour du film "La Nueva Medellín" de Catalina Villar

10/05/2016

A l'occasion de la Semaine de l'Amérique Latine et des Caraïbes, l'AFD organise le 2 juin à 17h30 une projection et un débat autour du film " La Nueva Medellín " de Catalina Villar.

La transformation de Medellín
 
Medellín : connue comme la ville "la plus dangereuse du monde" et qui est devenue en quelques années, la ville "la plus innovante de la planète".
 

Medellin metrocable AFD @ Diego Zamuner


Un film (documentaire de fiction) très récent (2016) présentant la vision de la réalisatrice franco-colombienne Catalina Villar sur l’évolution de Medellín, une ville clé pour la compréhension des enjeux de la Colombie. Un pays marqué par la violence, à l’aube d’une paix en construction depuis des décennies et attendue par les nombreux citoyens.
 
La rénovation urbaine et sociale réalisée et qui a transformé Medellín n’efface pas le besoin impérieux de la réhabilitation des individus disparus, dans un travail collectif de mémoire confronté aux aléas des institutions et de la justice.
 
L’idée est d’ouvrir un débat après le film autour des transformations de Medellín comme réponse politique aux différents enjeux urbains d’une (grande) ville colombienne, confrontée à une violence historique, à l’accueil des populations déplacées, à la ségrégation entre centre et périphérie… et qui a fait le pari de la construction d’un vivre ensemble sans renier un passé douloureux.
 
Medellín : symbole des différents défis et des avancées de la Colombie, symbole de l’équilibre difficile entre le progrès et la justice.

Cette rencontre sera animée par  Pascal Brouillet,  conseiller au département Amérique latine et Caraïbes à L'AFD.

Ils interviendront :

  • M. l’Ambassadeur de Colombie ou son représentant.
  • Catalina Villar, réalisatrice du film "La Nueva Medellín".
  • Céline Loiseau, productrice du film "La Nueva Medellin".

Cliquez ici pour vous inscrire

En savoir plus sur l'action de l'AFD à Medellín



Acteurs de l’eau et du climat : concilions nos agendas ! Séminaire 3 – L’influence des concepts et des instruments

24/03/2016

L'AFD organise le 11 avril à 09h30 un séminaire au cours duquel chercheurs de disciplines diverses et praticiens viennent partager leur vision sur les enjeux de l'eau et du climat.

Cet évènement s’inscrit dans un cycle de trois séminaires labellisés Paris-Climat 2015 :

  • Séminaire 1 (10 novembre 2015) : Les processus – Le dessous des cadres de négociation
  • Séminaire 2 (20 novembre 2015) : La dimension politique – L’échelle transfrontalière
  • Séminaire 3 (11 avril 2016) : Les concepts et les instruments – Le pouvoir des cadres de pensée et d’action

 

Bassin versant, gestion intégrée des ressources, gouvernance de l’eau… L’ambition de « gérer l’eau douce » a nourri, au fil des précédentes décennies, de nombreux concepts et représentations pour mobiliser la ressource. De nouveaux cadres de pensée et d’action émergent : eau-territoire, eau-environnement, cycle hydro-social de l’eau,  mise en patrimoine de l’environnement, etc.

Ces concepts et ces instruments, passés et récents, sont propres aux acteurs de l’eau. Si leur principe est reconnu, leur mise en œuvre sur le terrain est souvent complexe. Permettent-ils dès lors d’inclure un sujet aussi riche que le changement climatique ? L’outil dominant  de la gestion intégrée de la ressource en particulier est-il pertinent ? Que faut-il intégrer ? Quels usages ? Quels acteurs ? Et à quelles échelles ? Que nous enseigne enfin la COP 21 sur l’intégration des enjeux eau et climat ?


Rencontre animée par Laurent Pacoud, division eau et assainissement, AFD
Responsabilité scientifique : Raya Marina Stephan, Alexandre Taithe (FRS), Stéphanie Leyronas (AFD)
Avec :

  • Klervi Fustec, Géographie, Université de Polynésie Française
  • Philippe Guettier, directeur, Partenariat Français pour l’eau (PFE)
  • Emeline Hassenforder, Sciences de l’eau, IRSTEA et Université Nationale d'Australie
  • Benoît Hazard, Anthropologie, CNRS
  • Benoît Leguet, directeur général, I4CE
  • Céline Phillips, animatrice de secteur Adaptation au changement climatique, service Climat, ADEME
  • Philippe Roman, Economie, IHEAL, Paris III
  • Julie Trottier, Science politique, CNRS

 

Cliquez ici pour vous inscrire

 



Un pétrole à moins de 30$ le baril : quelles conséquences pour le développement ?

24/03/2016

L'AFD organise une conférence-débat le 12 avril à 17h00, animée par Gaël Giraud, chef économiste à l’AFD, sur le rôle de l’énergie dans la croissance des pays en développement.

Depuis le milieu de l’année 2014, le panorama énergétique mondial a changé. Le prix du pétrole semble durablement bas, les surcapacités de production s’étendent, et les analystes ne semblent pas encore entrevoir de fléchissement de la tendance. Un cours bas du pétrole a des conséquences dramatiques pour les pays exportateurs les plus fragiles en termes de rentrées fiscales et de risque souverain. Il influe aussi sur les stratégies des pays importateurs, en réorientant potentiellement les stratégies de diversification du mix énergétique et retardant les politiques de réduction des émissions de gaz à effet de serre.
 
Comment expliquer cette nouvelle phase dans la chronique des prix de l’énergie ? Quel lien peut-on établir avec les fondamentaux du marché et les tendances à long terme d’épuisement des ressources et de renchérissement des contraintes climatiques ? S’agit-il au contraire plutôt d’une expression de la volatilité à court terme induite par les marchés financiers ? Quelle est alors la place des marchés à terme (marché des « futures ») dans la détermination des prix du pétrole ? Enfin, qu’en tirer comme enseignements pour orienter les stratégies de développement ?

La conférence-débat sera animée par Gaël Giraud, chef économiste à l’AFD.

Avec :
 

  • Fréderic Baule, consultant chez Cédrac Conseil et ENERDATA, professeur associé à IFP Training, ancien Vice President Market Risk Management chez TOTAL Marketing & Services.

 

  • Olivier Rech, économiste de l’énergie chez Beyond Ratings, ancien analyste chez Energy Fund Advisors, Carbon4 et au bureau du chef économiste de l’AIE.

 

A lire :

Retour à la moyenne des Prix du Pétrole Comment ? Quelles conséquences ?

Un pétrole à moins de 30$ le baril : quelles conséquences pour le développement ?



Climat et pauvreté : quel rôle pour la protection sociale ?

23/03/2016

L'AFD organise une rencontre, le 6 avril à 14h00, animée par Cyrille Bellier, responsable de la division Recherche et Développement, et Christophe Paquet, responsable de la division Santé et protection sociale à l'AFD.

 

 

En réconciliant les agendas climat et développement autour des Objectifs de Développement Durable, la communauté internationale a reconnu le caractère indissociable des crises écologiques et des urgences sociales ainsi que la nécessité de penser les réponses conjointement. Autrement dit, comme l’affirme Eloi Laurent, "nos sociétés seront plus justes si elles sont plus soutenables, et elles seront plus soutenables si elles sont plus justes."

 
C’est une évidence toujours utile à rappeler : les gens pauvres sont les plus exposés aux chocs climatiques et ils y sont les plus vulnérables, c'est-à-dire qu’ils perdent davantage lorsqu’ils sont touchés. Faute de mesures appropriées, le changement climatique risque de faire tomber plus de 100 millions de personnes dans la pauvreté d’ici 2030 : voici l’un des enseignements marquants du dernier rapport de la Banque mondiale, " Ondes de choc : maîtriser l’impact du changement climatique sur la pauvreté ". L’accélération du changement climatique qui résulte de l’activité humaine est sans doute la plus grande menace qui pèse sur l’être humain, sa survie, et dont il doit aujourd’hui se protéger.
 
Dans le même temps, les inégalités sociales nuisent à l’adoption des politiques et des comportements nécessaires pour réduire et faire face aux impacts du changement climatique. Elles augmentent l’irresponsabilité écologique des plus riches, qu’il s’agisse des pays ou des individus, en leur donnant la capacité (ressources et pouvoir) de transférer les coûts sociaux et environnementaux de la production vers les plus pauvres. Inégalités sociales et environnementales se nourrissent et se renforcent.
 
Quelles sont les politiques qui permettent de répondre conjointement à ces enjeux ? en quoi la protection sociale peut-elle être une réponse pertinente ?  à quelles conditions ?
 
Cette rencontre est animée par Cyrille Bellier, responsable de la division Recherche et Développement, et Christophe Paquet, responsable de la division Santé et protection sociale à l'AFD.
Avec :
  • Gaël Giraud, chef économiste de l’AFD
  • Eloi Laurent(OFCE/Sciences Po, Stanford University)

  • Adrien Vogt-Schlib, expert climat de la Banque mondiale et co-auteur du rapport Ondes de choc

  • Stéphane Hallegatte, économiste senior spécialiste du changement climatique à la Banque Mondiale et auteur du rapport Ondes de choc : maîtriser les impacts du changement climatique sur la pauvreté
  • Nadine Poupart, cheffe de projet à la division santé et protection sociale de l’AFD
  • Valérie Schmitt, cheffe du service de la politique sociale, de la gouvernance et des normes du département de la protection sociale du Bureau international du travail
  • James Canonge, expert protection sociale au Bureau international du travail
  • Pierre Forestier, responsable de la division changement climatique de l’AFD

 

 

Cliquez ici pour vous inscrire

 

 


Programme de la conférence 

14h :             Accueil café
14h15 :         Ouverture et introduction par Gaël Giraud, économiste en chef de l’AFD
14h30 – 16h : Entre urgence climatique et urgence sociale, faut-il choisir ?
Session présidée par Cyrille Bellier, responsable de la division Recherches et Développement de l’AFD

-    Eloi Laurent, OFCE/Sciences Po, Stanford University
Une approche social-écologique du changement climatique
-    Adrien Vogt-Schlib et Stéphane Hallegatte (en visio), experts climat à la Banque mondiale et auteurs du rapport Ondes de choc,  
Les principaux enseignements du rapport « Ondes de choc : maîtriser les impacts du changement climatique sur la pauvreté ».
-    Discussions (30 min)

16h-17h30 :    En quoi la protection sociale peut-elle être une réponse à ce double enjeu ?
Session présidée par  Christophe Paquet, responsable de la division Santé et protection sociale de l’AFD

-    Nadine Poupart, cheffe de projet à la division santé et protection sociale de l’AFD
Une lecture du rôle de la protection sociale dans les politiques d’adaptation et d’atténuation
-    Valérie Schmitt, cheffe du service de la politique sociale, de la gouvernance et des normes du Département de la Protection Sociale du Bureau international du Travail et James Canonge, expert protection sociale BIT
Etudes de cas pays
-    Discussions (30 min)

17h30 : conclusion par Pierre Forestier, responsable de la division Changement climatique à l’AFD


 



Restitution de l’étude « Prospective territoriale sur les dynamiques démographiques et le développement rural en Afrique »

09/03/2016

L'AFD organise  le 29 mars à 17h00 une rencontre qui aura pour objectif de partager les résultats de l’étude, confiée au CIRAD , d’échanger sur la méthodologie suivie et les recommandations qui en sont issues et de réfléchir à des pistes pour poursuivre le travail engagé.


 

L’Afrique est aujourd’hui confrontée à des défis importants pour parvenir à opérer une véritable transformation structurelle. Mieux comprendre les contextes locaux, les dynamiques démographiques et les disparités territoriales, est aujourd'hui stratégique pour prendre la mesure de ces défis, en particulier dans les territoires ruraux, et formuler des réponses innovantes.

Dans ce contexte, l’AFD a souhaité initier en accord avec les régions de Ségou au Mali et du Vakinankaratra à Madagascar,  une démarche de prospective territoriale sur les dynamiques démographiques et le développement de ces territoires à horizon 2035.



L’AFD a confié au CIRAD en partenariat avec l’Institut d’Economie Rurale (IER) au Mali et l’Institut International des Sciences Sociales à Madagascar, la réalisation d’une étude expérimentale visant à :


•    Dresser un diagnostic multisectoriel des évolutions des territoires concernés, sur la base d’une revue documentaire, de projections démographiques, d’entretiens et d’enquêtes ménages ;
•    Organiser dans chaque région un atelier de prospective territoriale participatif pour élaborer des trames de scénarios d’avenirs possibles des territoires à 2035 ;
•    Dégager, sur cette base prospective, les enjeux pour le développement du territoire et des pistes d’orientations stratégiques à différentes échelles.
•    Engager une réflexion méthodologique sur la pertinence des démarches de prospective territoriale pour appuyer le développement local.

 Après l’organisation de la restitution au niveau local et central dans les deux pays, nous organisons à présent une rencontre en France, qui sera animée par l’équipe du CIRAD.

 


Cliquez ici pour vous inscrire


 

L’étude sur les avenirs des régions de Ségou au Mali et de Vakinankaratra à Madagascar a conduit à la production cinq livrables.

Articulés ensemble, ils représentent l’originalité de l’approche mise en œuvre, alliant diagnostic territorial dynamique et plurisectoriel, projections démographiques et prospective participative.

Le lecteur intéressé peut consulter :

•    Le rapport de synthèse de l’étude
•    Le rapport sur la région de Ségou, reprenant la monographie détaillée de la région et les représentations locales de ses futurs plausibles
•    Le rapport sur la région de Vakinankaratra, reprenant la monographie détaillée de la région et les représentations locales de ses futurs plausibles
•   
Le rapport de l’atelier de prospective participative "les avenirs de Ségou en 2035, organisé en juin 2015
•    Le rapport de l’atelier de l’atelier de prospective participative "les avenirs de Vakinankaratra en 2035", organisé en aout 2015
 



 
 
1 
2  3  4  5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus