Contact Presse

Événements

Le sport, nouvel outil du développement international

16/06/2017

Cette conférence, organisée le 4 juillet à l'AFD, rassemblera des sportifs, notamment des basketteurs français évoluant en NBA, des représentants d’ONG, ainsi que des représentants d’entreprises engagés dans le développement par le sport.

Inscription obligatoire

Le sport est au croisement de nombreux enjeux essentiels pour le développement : santé, éducation, insertion des jeunes, développement économique, paix et réconciliation dans les pays en crise. Sur les 17 Objectifs de Développement adoptés par les Nations unies, le sport peut contribuer à l'atteinte d'au moins huit d'entre eux. Pour autant, cette thématique reste encore aujourd’hui trop peu présente dans l’action des acteurs du développement.

Comment ne pas imaginer des ponts entre sport et développement ? Quel rôle le sport pourrait-il jouer à l’avenir dans les politiques de développement ? Comment aller au-delà de la promotion de la pratique du sport, et l’intégrer comme un véhicule du changement social, un accélérateur de solidarité internationale et une source de solutions pour contribuer à construire un monde en commun.

Cette conférence rassemblera des sportifs, notamment des basketteurs français évoluant en NBA, des représentants d’ONG, ainsi que des représentants d’entreprises engagés dans le développement par le sport.

Animée par Vincent Edin, journaliste indépendant.

Programme :

  • Mot d’accueil de Rémy Rioux, Directeur Général de l’AFD
  • Discours de Laura Flessel, Ministre des sports (tbc)
  • Amadou Gallo Fall, Vice-Président NBA et Directeur Général de NBA Afrique
  • Ronny Turiaf, ancien champion français en NBA
  • David Blough, Directeur exécutif de Pl4y International
  • Emmeline Ndongue, basketteuse française, ancienne joueuse de l’équipe de France, ambassadeur de Pl4y International et membre de l’équipe Paris 2024


20 ans du Comité scientifique français de la désertification

16/06/2017

A  l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre la désertification et la sécheresse, l'AFD, le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) et le Comité Scientifique Français de la Désertification (CSFD), organise un séminaire consacré aux  20 ans de lutte contre la désertification. Il débattra des enjeux et des pistes pour lutter contre ce fléau.

Cet évènement aura lieu le 20 juin 2017 à 9h30 au Mistral, 3 place Louis Armand, 75012 Paris

Plan d'accès

Inscription indispensable

 

 

Les changements climatiques brutaux, l’augmentation de la population et les pressions exercées par les populations humaines sur les ressources naturelles provoquent une dégradation parfois irréversible de l’environnement. Cette altération conduit alors rapidement à la dégradation des terres, à la désertification et aux conséquences désastreuses que nous connaissons : pauvreté, exode, famine…

La désertification concerne désormais presque la moitié de la superficie de la planète et près de deux milliards d’habitants en Afrique (nord et sud du Sahara), en Asie du Sud, en Asie centrale et en Chine, au Moyen-Orient et dans les pays méditerranéens, en Amérique du Nord et en Amérique latine, en Australie et dans les îles du Pacifique…

Ce séminaire est consacré aux  20 ans de lutte contre la désertification. Il débattra des enjeux et des pistes pour lutter contre ce fléau à travers plusieurs thématiques :

1. l’intensification de la production agricole et écologique
2. la valorisation et l’adaptation du pastoralisme
3. la restauration des milieux dégradés

Télécharger le programme 

Interviendront :
• Nabil Ben Khatra , coordinateur du Programme Environnement, OSS
• Marc Bied-Charreton professeur émérite de l’UVSQ, et ancien président du CSFD
• Jean-Luc Chotte, directeur de recherche, IRD
• Antoine Cornet, directeur de recherche émérite, IRD, et ancien président du CSFD
• Marc Dufumier, professeur émérite, AgroParisTech
• Robin Duponnois,  président du CSFD et directeur de recherche IRD
• François-Xavier Duporge, secrétaire Général du FFEM
• Richard Escadafal, directeur de recherche, CESBIO, IRD, et ancien directeur du CSFD
• Jean-Luc François, responsable de la division Agriculture developpement rural et biodiversité, à l’AFD
• Bertrand Guibert, IRAM
• Philippe Hugon, directeur de recherche, IRIS
• Atoumane Kane, AVSF Sénégal
• Michel Malagnoux, CIRAD/FAO
• Dominique Masse, IRD
• Benjamin Sultan, directeur de recherche, IRD, LOCEAN-IPSL
• Mobibo Traoré, Centre Africain des Ressources Naturelles, BAD



L’AFD sera présente au festival Solidays 2017

13/06/2017

Du 23 au 25 juin, l’AFD sera présente au festival Solidays pour parler de la santé et des autres Objectifs de développement durable .

Retrouvez-nous au Village des Solidarités pour lancer la roue des ODD, participer à des quiz et des animations, vous reposer au coin chill… Et tenter des gagner des cadeaux éco-responsables. Le tout dans une ambiance conviviale et en vous informant sur les problématiques de développement durable.

Le festival Solidays donne la priorité à l’éveil des consciences. Il permet de sensibiliser la jeunesse, susciter des vocations, mettre en place des démarches innovantes de prévention auprès d’un public jeune et parfois peu informé sur les risques liés à la sexualité, en parler sans tabou…

Solidarité SIDA, l’organisateur du festival, a fait le choix de l’action collective, de fédérer toutes les bonnes énergies autour de l’évènement, pour répondre à ses ambitions face à une maladie qui isole et marginalise.
A Solidays, il n’y a pas que sur scène qu’il y a des têtes d’affiche. Des personnalités de tous bords s’engagent, s’exposent ou donnent de la voix. Avec elles, les idées circulent, les consciences s’éveillent et réveillent notre envie d’agir pour un monde plus durable, plus solidaire, un monde en commun.

En savoir plus sur le festival



Incertitude et planification des espaces verts urbains : peut-on en renforcer la résilience ?

01/06/2017

L'AFD organise le 15 juin à 17h30 une conférence-débat animée par Gaël Giraud, chef économiste de l'AFD pour tenter de répondre à ces questions : Quels dispositifs sont mis en œuvre pour préserver les espaces verts en milieu urbain ? Dans quelle mesure, le rôle nourricier attribué à quelques-uns d’entre eux, participe-t-il à la résilience urbaine ?

Inscription indispensable

Face aux problèmes environnementaux dus à l’urbanisation, se dessine un avenir de plus en plus incertain de la fonction régulatrice des écosystèmes (espèces végétales, sécheresse, érosion, système hydrologique…). Cette incertitude est accentuée par les changements en cours (climatiques, sociaux, politiques, économiques, paradigmatiques), elle nous pousse à l’action pour atténuer les perturbations qui affectent les milieux humains.

La planification urbaine permet d’anticiper les projets d’aménagement spatial en fonction du contexte et des besoins identifiés. Mais bien souvent, les règles communément établies sont mises en défaut devant les décalages entre les prévisions et les réalités du vécu. Cette observation concerne particulièrement les espaces verts dont la vulnérabilité avérée est une expression de la relation qu’une société entretient avec son environnement. Cette conférence apportera une illustration des potentiels de résilience d’Oran en Algérie contribuant au verdissement de la ville.

Suivant Augustin Berque, on s’attachera à mettre en évidence ces relations entre société et environnement. En effet, la prise en compte de l’environnement et des espaces verts en tant que facteur de résilience dans le processus de planification urbaine, implique une vision globale, en mesure d’articuler des trajectoires d’adaptation relevant à la fois du physique et du sensible, de l’écologique et du culturel.

Quels dispositifs sont mis en œuvre pour préserver les espaces verts en milieu urbain ? Dans quelle mesure, le rôle nourricier attribué à quelques-uns d’entre eux, participe-t-il à la résilience urbaine ?
 


Conférence-débat animée par Gaël Giraud, chef économiste de l'AFD
Avec :

  • Ammara Bekkouche, architecte-urbaniste, Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle (CRASC), Oran-Algérie. Résidente 2016-2017 à l’IEA de Nantes


Une révolution des données en Afrique ? Quels enjeux statistiques pour le suivi des Objectifs de développement durable

31/05/2017

L'AFD organise, le 13 juin à 17h30, une conférence-débat qui sera animée par Vincent Foucher, rédacteur en chef de la revue Afrique contemporaine .

Inscription obligatoire

La statistique n’a jamais été autant exposée sur le devant de la scène internationale. Entre "tragédie des statistiques" et gouvernement par les nombres, le déficit de données socio-économiques et démographiques en Afrique permettra-t-il de mettre en œuvre l’agenda 2030 sur les Objectifs de développement durable ? Quel rôle jouera alors l’aide publique au développement en matière statistique ?

Afrique contemporaine s’attaque à la statistique en Afrique, la science de l’État par excellence, et décrypte un paradoxe majeur. L’Afrique est à la fois le continent où les besoins dans ce domaine sont les plus criants et celui où les capacités de répondre à ces défis sont les plus limitées.

 


La conférence-débat sera animée par Vincent Foucher, rédacteur en chef de la revue Afrique contemporaine.

Avec :

  • Gaël Giraud, Chef économiste de l’AFD
  • Jean-Michel Séverino, Président d’Investisseurs & Partenaires (I&P)
  • Jean-Marc Châtaigner, Directeur général délégué de l’IRD
  • René N’Guettia Kouassi, Directeur du Département des affaires économiques de la commission de l'Union africaine
  • El Iza Mohamedou, Directrice adjointe Paris 21
  • Sarah Randall, Professeur d’anthropologie, University College, Londres
  • Mireille Razafindrakoto, Directrice de recherche, IRD/DIAL
  • François Roubaud, Directeur de recherche à l’IRD/DIAL


États réformateurs et éducation arabo-islamique en Afrique

31/05/2017

L'AFD organise le 26 juin à 17h30, une conférence-débat  animée par Nicolas Courtin, rédacteur en chef adjoint de la revue Afrique contemporaine .

Inscription indispensable

Peut-on ignorer l’éducation arabo-islamique en Afrique ?

Alors qu’elle est restée longtemps en marge des politiques nationales en Afrique, l’éducation arabo-islamique constitue une offre éducative de plus en plus essentielle. Elle est en effet un cadre majeur de socialisation des enfants et des jeunes. À travers une multiplicité d’institutions, ce type d’éducation bénéficie actuellement d’un regain d’intérêt de la part d’une pluralité d’acteurs aux profils, motivations, modes opératoires et orientations parfois concurrents, voire antagoniques.

Photo d'illustration. Copyright : Benjamin Petit, pour l'AFD

Afrique contemporaine interroge cet objet peu traité dans le contexte africain et ouvre de nouvelles pistes de recherches pluridisciplinaires.

 


La conférence-débat sera animée par Nicolas Courtin, rédacteur en chef adjoint de la revue Afrique contemporaine.

Avec :

  • Anneke Newman, Teaching Fellow en Anthropologie, Université du Sussex
  • Clothilde Hugon, Attaché d’enseignement et de recherche, Sciences Po Bordeaux
  • Mame Fatou Séne, Doctorante en science politique, Sciences Po Bordeaux, Laboratoire Les Afriques dans le Monde (LAM)
  • Etienne Gérard, Directeur du Centre Population et Développement (CEPED)
  • Rohen d’Aiglepierre, Chargé de recherche à la division Recherche et développement de l'AFD


 
 
1 
2  3  4  5   ... 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus