education
Permettre le développement des services de base

Au Mali, l'AFD accompagne l'accès des populations à l'éducation, la formation professionnelle et la santé

En savoir plus

Sect. sociaux
office niger
Améliorer les conditions de vie

Des projets structurants d'infrastructures sont financés par l'AFD en vue d'améliorer les conditions de vie des populations du Mali

En savoir plus

Infrastructures
paysan
Encourager le développement territorial

L'AFD accompagne la décentralisation malienne, en vue d'un développement territorial pérenne et efficient

En savoir plus

Agriculture
mopti
Agir en faveur du développement du Mali

L’AFD intervient également dans d’autres domaines plus transversaux : appui au secteur privé, financement des actions des ONG, mise en œuvre de l’appui budgétaire français, soutien des projets environnementaux

En savoir plus

Transversal

À la une

Un foyer de cuisson aux multiples atouts, au Mali

30/06/2015

Produit localement, bon pour les familles et pour l’environnement, le foyer de cuisson à basse consommation Sewa est une success story de l’entrepreneuriat social malien. L’AFD le finance par le système des crédits carbone. Explications par Nicolas Métro, fondateur de Kinomé, une entreprise sociale et solidaire qui accompagne le projet.

Quelle est l’originalité du projet ? Quels en sont les objectifs pour les personnes, pour l’économie locale et pour l’environnement ?

Le four à basse consommation combine des bénéfices humains, environnementaux, économiques et durables car portés par un entrepreneur social local.
L’utilisation du foyer Sewa permet en effet aux ménages de faire des économies car il consomme moitié moins de bois qu’un foyer traditionnel. Il permet également de gagner du temps car la cuisson est plus rapide. Avec ce temps et cet argent disponible, de nombreuses femmes ont pu développer de nouvelles activités économiques, et devenir plus indépendantes.
En outre, l’impact sur la santé est très fort. Alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dénombre chaque année au Mali plus de 38 000 morts provoquées par les fumées domestiques1, le foyer Sewa permet de réduire la pollution de l’air et les maladies respiratoires qui y sont liées. Quant à l’impact environnemental, il est direct. Au Mali, 90%2 du bois est coupé pour faire du bois de chauffage. Réduire la consommation de bois de chauffage, c’est directement réduire la pression sur les forêts. Et diminuer la déforestation est un enjeu majeur au Mali.
Enfin, « Sewa » est produit et vendu localement par 120 forgerons et artisans organisés sur le modèle coopératif. Ce modèle de développement résolument, basé sur l’entreprenariat social (comme Kinomé), dynamise l’économie locale en apportant une réponse économique à des enjeux sociaux et environnementaux.
Aujourd’hui plus de 170 000 foyers ont déjà été vendus et ont considérablement changé la vie de leurs utilisateurs.

De façon originale, l’AFD finance ce projet via l’achat de crédits carbone. Pouvez-vous nous expliquer le principe ?

C’est assez simple : moins gourmand en charbon de bois, chaque foyer Sewa permet d’économiser 2,2 tonnes d’émissions de CO2 par an. « Sewa » a été enregistré en 2009 auprès du Gold Standard en tant que projet de finance carbone, après un rigoureux processus de validation, mené par un auditeur indépendant accrédité par la Convention Cadre des Nations Unies pour les Changements Climatiques. Le projet émet donc des « Réduction d’Émission Vérifiées » (VER) certifiées Gold Standard.
Les fonds issus de la vente des VER permettent de :
- réduire le prix de vente des foyers et ainsi les rendre accessibles au plus grand nombre,
- financer la R&D de la coopérative pour améliorer toujours plus la performance du foyer.
Le Groupe AFD calcule annuellement et compense de manière volontaire son empreinte carbone. Pour toutes les raisons présentées précédemment, le Groupe AFD a choisi d’acquérir des crédits carbones issus du projet foyers de cuisson améliorés au Mali pour compenser ses émissions de l’année 2013.
23 000 ménages supplémentaires ont ainsi pu acquérir un foyer grâce à la compensation du Groupe !

Et maintenant, quelles sont les perspectives pour Katene Kadji, la coopérative des artisans ?

Développer et déployer le projet ! Notre objectif est d’atteindre la vente de 315 000 foyers d’ici 2017, de produire et vendre les foyers en dehors de Bamako et d’atteindre ainsi les autres villes maliennes qui en ont besoin. La R&D progresse aussi : les ingénieurs de Katene Kadji sont en train de développer une méthode de fabrication de charbon de bois durable, ou encore, un foyer adapté aux activités productives, par exemple la production de beurre de Karité.
Kinomé conseille Katene Kadji pour son déploiement dans le cadre du mouvement Forest & Life.

Quel est le rôle de Kinomé, l’entreprise sociale que vous avez fondée et que vous présidez ?

Le rôle de Kinomé est de suivre les impacts du projet et de conseiller Katene Kadji pour son déploiement. Kinomé suit également et anime le partenariat avec l’AFD.

 

Kinomé est une entreprise française issue de l’Economie Sociale et Solidaire, dont le président fondateur, Nicolas Métro est fellow Ashoka. L’objectif de Kinomé : améliorer les conditions de vie des populations locales grâce aux arbres et aux forêts. L’entreprise casse les silos et fédère une multitude d’acteurs (ONG, entreprises, institutions, scientifiques, organisations paysannes, écoles) au sein de 3 métiers complémentaires : les recherches appliquées, le conseil, et la gestion de projets. En 2010, Kinomé créé le mouvement international Forest & Life pour déployer à grande échelle les solutions innovantes multi-acteurs ayant fait leurs preuves, et sensibiliser le grand public.

En savoir plus:
Télécharger le document
http://kinome.fr/
www.forestandlife.com/
www.epluscarbon.com/projects/mali/


1Source : OMS, 2014
2Source: FAO, 2008



Santé au Sahel : l’AFD, la Fondation Bill & Melinda Gates et Gavi s’engagent ensemble pour renforcer la vaccination dans six pays de la région du Sahel

25/06/2015

L'AFD,  Gavi, l’Alliance du Vaccin et la Fondation Bill & Melinda Gates  ont signé aujourd’hui, au Quai d’Orsay, en présence de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international et d'Annick Girardin, secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie, un partenariat innovant d’un montant de 100 M€, destiné à accroitre la couverture vaccinale dans six pays francophones de la zone sahélienne : le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad.

Cet accord de financement tripartite facilitera l’introduction de nouveaux vaccins ainsi que le renouvellement des programmes existants et le renforcement des systèmes de santé dans les pays concernés. Grâce aux efforts de ces pays, la couverture vaccinale s’est sensiblement améliorée ces 10 dernières années mais la proportion d’enfants ayant reçu une vaccination de base complète est encore insuffisante. 


Crédit : Fred Tissandier

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international a déclaré : "La santé occupe une place importante au sein de notre action internationale : non seulement parce qu’elle constitue une composante essentielle du développement,  mais aussi parce qu’elle est étroitement liée aux droits de l’homme et à la sécurité des populations - enjeux sur lesquels notre diplomatie est fortement mobilisée. Je me félicite de l’inauguration de ce  partenariat qui vise à renforcer les programmes de vaccination et les systèmes de santé dans six pays du Sahel et qui démontre que des "coalitions d’acteurs" peuvent être mises en place au service du développement."

Selon Anne Paugam, Directrice Générale de l’AFD,  "dans un contexte en forte mutation, l’AFD est engagée dans la recherche de mécanismes innovants, en développant de nouveaux partenariats et de nouveaux instruments, pour mobiliser des sources de financements additionnelles. L’AFD se félicite donc de cette première opération avec la Fondation Bill & Melinda Gates et Gavi, qui permettra d’améliorer la santé des populations des six pays ciblés et de contribuer à la sécurité sanitaire régionale."
 
"Gavi remercie la France ainsi que la Fondation Bill & Melinda Gates pour cet investissement par la voie de l’AFD qui contribuera à protéger 15 millions d’enfants contre des maladies évitables par la vaccination et sauver ainsi un demi-million de vies," a souligné le Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de Gavi. "Ce partenariat innovant démontre une nouvelle fois l’engagement fort de la France en faveur de la santé mondiale et du développement des pays les plus fragiles." 
 
Bill Gates, Co-Président de la Fondation Bill & Melinda Gates, a déclaré : "Une nouvelle fois, la France s’engage au sein du programme de vaccination Gavi pour que des centaines de millions d’enfants puissent être immunisés et grandir en bonne santé.  La France a toujours joué un rôle pionnier dans le financement des programmes pour l’amélioration des systèmes de santé. Malgré un contexte économique difficile, la France réaffirme aujourd’hui son engagement en faveur de la solidarité internationale."
 
La France a réaffirmé son soutien à Gavi lors de la conférence de reconstitution de ses ressources, le 27 janvier dernier à Berlin, où la secrétaire d’Etat chargée du développement et de la francophonie, Annick Girardin, a annoncé cette initiative pilote de 100 millions d’euros en parallèle d’un nouvel engagement de 150 millions dans la Facilité internationale de financement pour la vaccination (IFFIm). Cette conférence a permis de lever 7,5 milliards US$ pour lancer des campagnes de vaccination efficaces et préparer l’avenir. 
 
 
Gavi, l’Alliance du Vaccin, est un partenariat public-privé qui a pour mission de sauver la vie des enfants et de protéger la santé des populations en élargissant l’accès à la vaccination dans les pays pauvres. L’Alliance réunit les gouvernements de pays donateurs et de pays en développement, l’Organisation mondiale de la Santé, l’UNICEF, la Banque mondiale, l’industrie pharmaceutique, des instituts techniques et de recherche, des organisations de la société civile, la Fondation Bill & Melinda Gates ainsi que d’autres partenaires du secteur privé. Gavi a mis en œuvre un certain nombre de mécanismes innovants, dont le cofinancement par les pays bénéficiaires, afin de garantir un financement durable et un approvisionnement adéquat en vaccins de qualité. Depuis 2000, 500 millions d’enfants ont été vaccinés et près de 7 millions de décès prématurés évités grâce aux programmes financés par GAVI.
Pour en savoir plus, visitez le site ►  www.gavialliance.org
 
► Animée par la conviction que toutes les vies ont la même valeur, la Fondation Bill et Melinda Gates œuvre pour que chaque individu puisse mener une vie productive, en bonne santé. Dans les pays en développement, elle tente principalement d’améliorer la santé des personnes et de leur donner une chance de se sortir de la faim et de la misère. Aux États-Unis, elle cherche à s’assurer que l'ensemble des individus, en particulier les plus démunis, aient accès aux opportunités nécessaires à leur réussitescolaire et personnelle. Basée à Seattle, dans l’État de Washington, la fondation est dirigée par son PDG, Dr. Susan Desmond-Hellmann, et son coprésident, William H. Gates Sr., sous la direction de Bill et Melinda Gates et de Warren Buffett.
Pour en savoir plus, visitez le site ►  http://www.gatesfoundation.org/

 



Première édition des journées « secteur privé et formation professionnelle » au Mali

25/06/2015

La relance de l’économie et de l’emploi sont des vecteurs clés pour améliorer les conditions de vie des populations et la croissance du Mali. Dans le cadre de sa stratégie d’appui au développement du secteur privé et de la formation professionnelle, l’AFD a organisé lundi 15 juin 2015 une journée de réflexion et d’échanges avec les acteurs clés des secteurs concernés.

Co-animée avec les équipes des divisions « Education » et « Entreprises, Banques & Collectivité », la journée a été ponctuée de présentations et d’échanges qui ont permis de valoriser les appuis fournis par l’AFD & PROPARCO dans les domaines du secteur privé et de la formation professionnelle, et d’expliciter leur complémentarité.

Venus nombreux (70 participants), les partenaires de l’AFD (banquiers, IMF, PTF, organisations consulaires, ministères investissement et FP, entreprises) ont également pu exprimer leurs attentes envers l’AFD et partager un diagnostic commun sur l'état de développement du secteur privé au Mali.


Partage d'expériences

Pour illustrer le type de partenariats existants entre l’AFD et ses partenaires, deux intervenants, l’un venant du Burkina Faso et l’autre du Sénégal étaient conviés pour présenter des exemples concrets de collaboration avec l’AFD. Interviews à 3 questions "à retrouver sur le fichier joint"

Monsieur Pierre Ndiaye, Président du Conseil d’Administration du Centre Sectoriel de Formation Professionnelle aux Métiers des Industries Agro-alimentaires au Sénégal, et Directeur Général de la société de transformation de lait: Yahourts Jaboot

 


Madame Pulchérie TAPSOBA, Directrice du Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et à l’Apprentissage (FAFPA) du Burkina Faso. Le FAFPA est une structure publique, chargée de la mise en œuvre de la politique gouvernementale en matière de formation et d’apprentissage.


Très appréciée par les partenaires, cette initiative a eu un double intérêt : au-delà des présentations des activités de l’AFD, elle a surtout permis d’améliorer la connaissance mutuelle des agents de l’AFD (siège et agence) et de ses partenaires. Elle a également permis de valoriser certaines pratiques entre les participants. Une entreprise malienne a par exemple pu bénéficier de conseils et d’assistance d’une entreprise évoluant dans le même secteur au Sénégal.

Enfin, cette journée aura mis en exergue la nécessité d’adopter d’une politique de formation professionnelle répondant aux besoins du secteur privé, grâce à l’implication de tous les acteurs tant publics que privés.

En initiant cette journée, l’Agence souhaite contribuer activement au dynamisme du secteur privé pour répondre au défi de la diversification de l’économie malienne et accroître ainsi sa capacité à créer des emplois et de la richesse, car comme l’a rappelé l’Ambassadeur de France au Mali : « le secteur privé est le principal partenaire de l'action du gouvernement et le moteur futur de la croissance».



L’AFD et la BICIM accompagnent les PME au Mali

24/06/2015

Dans le cadre de sa stratégie d’appui au développement du secteur privé au Mali notamment via son dispositif d’appui à la mésofinance, l’Afd et la Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie au Mali (BICIM), filiale de la BNP Paribas, ont formalisé lundi 8 juin 2015 un accord de subvention de 300 000 euros.

L’objectif sera de mettre en place un programme de renforcement des capacités des PME et des services de conseil aux PME dans la gestion d’entreprises et l’élaboration de Business-plan. Avec l’appui de la SFI, la BICIM développera «Business Edge™», une plateforme innovante de modules et de méthodologie de formation en management de l’entreprise. «Business Edge™» est un label de qualité dont les résultats et la performance au niveau des PME se sont confirmés au fil du déploiement du produit dans de nombreux pays.

Ces initiatives permettront d’améliorer la base clientèle PME de la BICIM en attirant des PME bancables, en priorité celles du secteur pharmaceutique.



L’agence de Bamako formée à la thématique « Genre »

11/06/2015

L’ensemble des cadres opérationnels de l’agence de l’AFD à Bamako ont participé les 2 et 4 juin 2015 à une session de formation visant à les sensibiliser au concept de genre, à harmoniser leur niveau de connaissance et à mieux les outiller pour l’intégration de la problématique du genre dans leurs financements.

Accueillie et animée par ONU FEMMES, la formation a réuni plus d’une vingtaine de participants dont, entre autres, des membres de l’Union Européenne, des ambassades de France, de Belgique et des Pays Bas. Au-delà des cadres traditionnels d’analyse genre discutées au cours de la session, la diversité des profils des participants a permis d’échanger sur des situations concrètes liées à l’égalité entre les genres dans des secteurs très divers (éducation, santé emploi, etc.). 

Cette formation s’inscrivait dans le processus de mise en œuvre de la stratégie Genre et réduction des inégalités femmes-hommes (2014-2017) dont l’AFD s’est nouvellement dotée, qui comprend un important volet de «renforcement des capacités».
 



Remise de la médaille du travail à Zamblé Sidibé, doyen de l’agence de Bamako

27/03/2015

Le 20 mars 2015 à l’occasion d’une chaleureuse cérémonie, Bruno Deprince, directeur de l’agence de l’AFD au Mali, a remis la médaille Vermeil du travail à Zamblé Sidibé.

Cette médaille du travail symbolise plus de 35 années de bons et loyaux services pour celui qui est considéré comme le doyen de l’agence AFD de Bamako. Coursier à l’agence puis agent de liaison logistique, Zamblé Sidibé a également été représentant du personnel pendant de nombreuses années.



 
 
1 
2  3  4  5   ... 
 
 
Archives