Congo

Marqué par des indicateurs sociaux faibles, une économie peu diversifiée et des infrastructures défaillantes, le Congo doit faire face à de nombreux défis en matière de développement économique et social. Partenaire historique, l’AFD l’accompagne dans des secteurs variés comme l’énergie, la santé, l’accès à l’eau, l’emploi ou encore l’environnement…
  • logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Port conteneur dock Congo
L’AFD et le Congo : assurer un développement équilibré et durable
Port conteneur dock Congo

Développer les infrastructures

Congo Port Autonome de Pointe‑Noire

Développer les infrastructures

Pour faire émerger de nouveaux secteurs d'activité, créer des emplois, le Congo a besoin de renouveler ses infrastructures. Ce renforcement passe par des investissements, mais aussi par l’amélioration des compétences et de l’organisation institutionnelle.

Pour renforcer les services marchands

L’AFD accompagne le renouvellement des infrastructures congolaises :

  • Dans le secteur de l’énergie, l'AFD appuie le programme d’investissements prioritaires de la Société Nationale d’Électricité (SNE) à hauteur de 75 millions d'euros. L’objectif  de ce programme ambitieux est de fiabiliser l’approvisionnement en électricité, en réduisant les pertes techniques et commerciales et en améliorant les capacités de transport et de distribution. L'AFD accompagne également la restructuration du dispositif de formation interne de la SNE pour améliorer les performances de la société (réhabilitation des bâtiments du CFPP, refonte du contenu pédagogique, accompagnement à la Direction des ressources humaines de la SNE).
  • Dans le secteur de l’eau, l'AFD finance à hauteur de 100 M d'euros un vaste programme d’extension et de réhabilitation de près 800 km de réseau d'eau dans les quartiers périphériques de Brazzaville. Ce projet doit permettre d'améliorer l'accès à l'eau à plus de 450 000 ménages dans ces quartiers.La gouvernance et la gestion de la SNDE seront également renforcées grâce au financement d'une assistance technique résidente de deux ans portée par le groupe Véolia.

Pour désenclaver les quartiers sud de Brazzaville et améliorer les conditions d’assainissement des populations

L’AFD finance, dans le cadre du C2D, le projet « Route de la Corniche et Aménagement des quartiers de Bacongo et Makelekele » à hauteur de 80 M EUR.

Ce projet comporte plusieurs composantes :

  • Construction d’une route de 5 km en 2x2 voies, en bordure du fleuve Congo.
  • Réhabilitation du Canal de Makelekele, sur 1,4 km de long.
  • Réhabilitation de plus de 6 km de voiries.
  • Construction d’ATOM pour les déchets solides), permettra de désenclaver les quartiers sud de la ville et ainsi favoriser leur développement économique, d’améliorer l’assainissement et les conditions d’hygiène des populations riveraines, et de fluidifier le trafic automobile tout en valorisant le patrimoine naturel de la capitale congolaise.

Pour agrandir le corridor de transport congolais en Afrique centrale

L’AFD est devenue un partenaire majeur du Port Autonome de Pointe-Noire. Dès 2009, l'AFD a cofinancé, avec l’Union européenne et la BDEAC, la réhabilitation et l’agrandissement du terminal à containers. Cet accompagnement a permis une nette augmentation de la production et des trafics (plus de 60 % entre 2010 et 2014). Aux côtés du Port et des autorités, l'AFD participe également à l’amélioration des procédures de passage portuaire.

Améliorer les conditions de vie des plus vulnérables

Congo Femme illustration

Améliorer les conditions de vie des plus vulnérables

La moitié de la population congolaise vit encore sous le seuil de pauvreté. L’AFD soutient le gouvernement dans sa lutte contre la précarité dans le cadre de la Politique nationale d’action sociale lancée en 2013. Objectif : réduire les inégalités qui constituent un frein au développement et une source de tensions fragilisant la cohésion sociale.

Soutenir les politiques sociales

Pour aider les populations les plus vulnérables, l’AFD participe, aux côtés de la Banque mondiale à la mise en place :

  • d'un système de filets sociaux (projet Lisungi),
  • d'un appui des autorités dans l'élaboration de la Politique nationale de l'Action sociale grâce à l'amélioration du suivi des populations en situation de précarité (projet TELEMA),
  • de mécanismes favorisant la réinsertion professionnelle (création d'un institut national de travail social via le projet PARFTS).

Réhabiliter les infrastructures d’eau et d’assainissement du CHU de Brazzaville

Conscientes des difficultés auxquelles le CHU de Brazzaville est confronté, les autorités congolaises ont engagé une opération de réhabilitation/restructuration du CHU de Brazzaville pour qu’il reprenne sa vocation d’origine dans le dispositif de cartographie sanitaire de Brazzaville, et qu’il réponde aux besoins prioritaires de santé de la population en élargissant le champ de ses prestations. Dans ce cadre, une enveloppe de 10 M EUR du C2D a été affectée au projet d’appui au CHU, qui doit permettre de rétablir le bon fonctionnement et la viabilité à moyen terme de l’hôpital.

Améliorer la gestion des ressources humaines de la santé et reformer la formation initiale des personnels paramédicaux

En s’engageant dans la rénovation des infrastructures d’eau et d’assainissement du CHUB, l’amélioration de la qualité prestations du personnel de santé notamment le personnel paramédical n’est pas restée en marge. Le projet d’appui au développement des ressources humaines de la  santé (PADRHS) financé à hauteur de 6 M EUR, a permis de mettre en place le recensement des personnels médicaux et paramédicaux en activités ainsi qu’un programme national de développement des ressources humaines de la santé. Aussi, il vise la réforme de la formation initiale des personnels paramédicaux par la diffusion de nouveaux programmes de formation, la réhabilitation de l’école paramédicale de Brazzaville, son équipement et de celle de Pointe-Noire en matériel pédagogique.

Renforcer les capacités des personnels paramédicaux

Le projet d’appui à la formation continue des personnels paramédicaux (PARAMED) qui a clôturé ses activités, financé par l’UE et administré l’AFD, vise à améliorer la qualité des soins dispensés par les trois catégories de personnels paramédicaux (infirmiers diplômés d’Etat, sages-femmes, et technicien de laboratoires) dans les hôpitaux et les centres de santé intégrés. Plus de 1 500 personnels paramédicaux ont été formés, soit près de 15 % du personnel actuellement en service dans les structures sanitaires.

Renforcer l’accès à l’emploi via une amélioration de la formation professionnelle 

Avec les projets PARSEF, PADRHS, PARAMED et CFPP-SNE, l'AFD agit pour améliorer la cohérence entre l'offre de formation professionnelle et les attentes du marché de l’emploi : construction de centres de formation, définition de contenus pédagogiques, formation des formateurs, appui aux initiatives privées en matière de formation professionnelle et appui aux dispositifs favorisant l'insertion professionnelle. Quatre secteurs sont particulièrement visés : la maintenance industrielle, le bâtiment, la santé et l’énergie.

Gérer durablement les ressources naturelles

Congo Forêt

Gérer durablement les ressources naturelles

Les autorités congolaises doivent articuler les engagements pris au plan international (gestion forestière durable, biodiversité) et la volonté de valoriser les ressources naturelles. L’objectif est de limiter les tensions entre les différents usages : agriculture et développement communautaire versus forêt, développement urbain versus agriculture périurbaine, etc.

Appuyer la gestion durable des ressources naturelles et la préservation de la biodiversité

L’AFD accompagne depuis plusieurs années la gestion durable des forêts congolaises au travers des projets suivants :

  • Le projet PAGEF, qui a permis de développer l’aménagement forestier.
  • Le projet d’appui à la mise en œuvre de l’Accord de Partenariat Volontaire FLEGT, qui cherche à la certification et la traçabilité de l'exploitation forestière.
  • Le projet PPNC (en phase de démarrage), qui devrait contribuer à la préservation de la diversité biologique du Nord-Congo.

Structurer les filières agricoles

L’AFD s’engage aux côtés du gouvernement pour renforcer significativement le poids de l’agriculture dans l’économie. C’est le sens d’un projet octroyé fin 2017, qui vise à :

  • Assurer la promotion d’une agriculture entrepreneuriale performante et durable pour renforcer la sécurité alimentaire dans les centres urbains.
  • Relancer une production cacaoyère compétitive et respectueuse de l’environnement.

 

Le C2D

Port conteneur dock Congo

Le C2D

L’atteinte, par la République du Congo, du point d’achèvement de l’initiative renforcée « Pays Pauvres Très Endettés » (PPTE) en janvier 2010, a permis aux créanciers du Club de Paris d’accorder au pays un allègement de la dette multilatérale. Un effort bilatéral additionnel de l’État français est consenti sous la forme d’un Contrat de Désendettement et de Développement (le « C2D »), d’un montant de 229 millions d'euros.

Le principe du C2D consiste à convertir en dons les échéances d’APD restant dues. Ainsi, le Congo continue d’honorer les échéances de la partie non annulée de sa dette mais celles-ci lui sont ensuite reversées par la France sous forme de subventions afin de financer des programmes de développement définis conjointement avec le Congo.

Le premier C2D entre la France et le Congo, d’un montant de 80 millions d'euros, a été signé le 29 septembre 2010 à Brazzaville, pour une durée de 5 ans. Le second C2D, d’un montant de 149 millions d'euros, a été signé le 10 décembre 2014. Il couvre la période 2015-2019.

Les grandes lignes des projets qui sont financés et leurs budgets ont été définis dans les deux C2D, puis précisés lors des Comités d’orientation et de suivi. La répartition des fonds est la suivante :

  • Infrastructures (transport, assainissement et énergie) : 149 millions d'euros (65 %), pour les quatre projets suivants : route de la Corniche et aménagement des quartiers de Bacongo et Makélékélé ; drainage pluvial et gestion des déchets à Brazzaville ; drainage pluvial et gestion des déchets à Pointe-Noire ; financement partiel des investissements du plan de redressement de la SNE.
  • Secteurs sociaux (santé, protection sociale et formation professionnelle) : 52 millions d'euros (23 %), pour les huit projets suivants : projet de réhabilitation du CHU de Brazzaville et amélioration de la gouvernance hospitalière ; projets de protection sociale (LISUNGI, TELEMA et PARFTS) ; projets de formation professionnelle (dans le secteur bois, forêt, électricité) ; et projet d'appui au secteur de l'enseignement supérieur.
  • Agroforesterie : 14 millions d'euros (6 %) pour un programme d’appui à la gestion durable des forêts et un programme d’appui au ministère de l’agriculture et de l’élevage.
  • Études de faisabilité et renforcement de capacités : 11 millions d'euros (5 %), pour deux Fonds d’études et de renforcement des capacités (FERC).
500
millions d'euros engagés sur la période 2010-2017
450 000
Brazzavillois bénéficient d'un accès amélioré à l'eau potable
10 000
ménages bénéficient d’une couverture santé grâce au projet Lisungi

Marqué par des indicateurs sociaux faibles, une économie peu diversifiée et des infrastructures défaillantes, le Congo doit faire face à de nombreux défis en matière de développement économique et social. Partenaire historique, l’AFD l’accompagne dans des secteurs variés comme l’énergie, la santé, l’accès à l’eau, l’emploi ou encore l’environnement…

Bien que classé dans la catégorie des pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, le Congo doit faire face à de nombreux défis en matière de développement économique et social.

Ainsi, l’économie peu diversifiée et volatile, des infrastructures défaillantes, notamment dans les secteurs de l’énergie et de l’eau, des indicateurs sociaux parmi les plus faibles de l’Afrique subsaharienne, des ressources (bois, agriculture) insuffisamment valorisées, et des compétences à renforcer à tous les niveaux de l’administration, sont autant de défis à relever.

Les grandes stratégies d’intervention du Congo sont définies dans le Plan National de Développement 2012-2016, qui fixe huit priorités : renforcer la gouvernance, diversifier l’économie, renforcer le secteur privé et la compétitivité, renforcer les infrastructures, renforcer l’éducation et la formation, promouvoir la création d’emplois, renforcer le développement social et l’inclusion, et assurer un développement équilibré et durable du Congo.

L’AFD, partenaire majeur du Congo depuis 1960, accompagne la mise en œuvre de ces priorités stratégiques, en intervenant principalement dans les trois secteurs suivants :

  • Infrastructures (eau, énergie, transport, assainissement).
  • Développement humain (santé, protection sociale, formation professionnelle et enseignement supérieur).
  • Développement durable (forêt, environnement, agriculture).

L’AFD soutient également le secteur privé au travers de garanties bancaires permettant d’améliorer l’accès au crédit des TPE/PME.

Avec des engagements de près de 600 millions d’euros octroyés sur la période 2011-2017, l'AFD s'affirme comme étant le premier partenaire bilatéral du Congo.

Carte des projets
Cette carte est uniquement utilisée à titre d’illustration et n'engage pas la responsabilité du groupe AFD
Thématiques
Type de financement
Antennes
Filtres

Thématiques

  • Climat
  • Eau et assainissement
  • Emploi et prospérité partagée
  • Forêts et biodiversité
  • Infrastructures
  • Inégalités
  • Pauvreté
  • Santé
  • Villes durables
  • Éducation

Type de financement

  • Contrat de désendettement et de développement (C2D)
  • Délégation de fonds de l'Union européenne
  • Prêt concessionnel non souverain
  • Subvention

Antennes

Display local antennas

Filtres

Lancer la recherche
Voir l'ensemble des projets

Téléchargement

Publication institutionnelle

L'AFD et le Congo

Nos activités au Congo
Jan 2015
Document d'évaluation

Microfinance dans les Etats fragiles - Quelques enseignements de l'expérience de l'AFD

L’Agence Française de Développement a souhaité étudier la question de l’intervention en microfinance dans les États fragiles, à partir d‘une revue du portefeuille de projets qu’...
Feb 2010
Document de recherche

La diversification des exportations en zone franc

Nombre d‘études sur la diversification des exportations sujet sont essentiellement consacrées aux pays industrialisés ou émergents, un fait regrettable compte tenu de la vulnérabilité à laquelle les ...
Apr 2012
Document de recherche

Accès à l’électricité en Afrique subsaharienne : retours d‘expérience et approches innovantes

Cette étude a été réalisée dans l’objectif de développer de nouvelles approches et une capitalisation méthodologique sur la thématique de l’accès pour ...
Apr 2012
Document de recherche

Impacts de la crise en Afrique subsaharienne

Bien que moins intégrée à l’économie mondiale, l’Afrique subsaharienne n‘a pourtant pas été épargnée par la crise mondiale. L’analyse empirique des impacts de la ...
Jul 2011
Document de recherche

Métiers porteurs : le rôle de l’entrepreneuriat, de la formation et de l’insertion professionnelle à partir de l’analyse de trois pays en développement

Quels sont les besoins qui entourent les métiers pour qu’ils deviennent porteurs d‘une valeur ajoutée, qu’elle soit économique, sociale, humaine, ou même écologique ? Pour ...
Apr 2011
Publication institutionnelle

Profil Genre : Afrique

Les « Profils Genre Pays » ont pour objectif d’appuyer les équipes (siège et agences) à développer un dialogue et faciliter la mise en réseau avec nos partenaires dans ...
Dec 2016
Publication institutionnelle

L'AFD et la République du Congo

Depuis la fin des années 2000, la République du Congo jouit d’une forte croissance économique et d’une conjoncture internationale favorable. Le pays a su simultanément profiter ...
Jan 2015
Publication institutionnelle

L'AFD et le Congo

Nos activités au Congo
Jan 2015