• Politique d’industrialisation et croissance

    Retour de la cueillette des roses en Éthiopie

    Le développement passe-t-il par l’industrialisation ?

    Les travaux de recherche récents ont mis en évidence le lien entre développement et industrialisation, et tout particulièrement le rôle du secteur manufacturier, qui a un effet puissant sur la réduction de la pauvreté et la création d’emplois. La transformation structurelle de l’économie, c’est-à-dire la migration des travailleurs des secteurs à faible productivité, comme l’agriculture, au profit d’activités plus rentables, comme l’industrie ou les services, accompagnerait donc le développement.

    Qu’en est-il dans les pays d’intervention de l’AFD ? Est-ce la croissance qui amène cette transition, ou l’inverse ? Faut-il avoir une politique volontariste d’industrialisation, particulièrement dans certains pays d’Afrique subsaharienne où la main d’œuvre agricole aurait migré vers un secteur des services peu réducteur de pauvreté ? Quels sont les leviers d’action des gouvernements ?

    En Chine et en Corée du Sud, les politiques volontaristes d’industrialisation menées par un État « développemental » ont eu un impact positif sur la croissance. Elles ont généré des gains de productivité, créé de l’emploi et réduit la pauvreté.

    Avec ses partenaires, L’AFD cherche à comprendre les liens de causalité entre les différents phénomènes.

    Ainsi, dans le cadre de son plan de croissance et de transformation structurelle 2015-2020, le gouvernement éthiopien a fait le choix de soutenir les industries du textile, du cuir et de l’agro-alimentaire. En partenariat avec l’Ethiopian Development Research Institute (EDRI), l’AFD accompagne le gouvernement éthiopien dans la conception, la mise en œuvre et l’évaluation de cette politique industrielle et de transformation structurelle.

    Pour en savoir plus : 
    consultez la fiche disponible sur ce projet

    partenariat sur ce programme

  • Économie de la qualité et chaînes de valeur

    Port conteneur dock congo

    Fournir une qualité adaptée aux marchés locaux, et s’insérer dans les chaînes de valeur mondiales

    Tous les jours dans les pays développés, des milliers de personnes s’allongent sur une table d’opération pour subir une intervention chirurgicale, effectuée par une personne qu’ils auront vue une à deux fois auparavant. De la même façon, des millions de médicaments et de produits alimentaires sont consommés, alors même que ceux-ci passent entre des centaines de mains inconnues, tout autour du globe. Malgré les scandales qui font de temps à autre la une de nos quotidiens, nous avons globalement confiance dans la qualité des produits et services rendus.

    Il n’en va pas de même dans les pays en développement. La défaillance des systèmes de garantie et de traçabilité a un impact négatif sur l’accès des producteurs aux marchés (y compris les marchés locaux), sur la satisfaction des besoins des consommateurs, ainsi que sur le commerce régional et international. En un mot, la difficulté à fournir une information crédible sur la qualité des produits et des services entrave certaines possibilités de développement, d’autant plus dans un contexte de fragmentation des processus de production au niveau mondial.

    Pour mieux comprendre ces dynamiques, l’AFD mène des travaux de recherche sur les diverses formes que peuvent prendre les systèmes de garantie : relations interpersonnelles et circuits courts, mécanismes de réputation, systèmes de certification par une partie tierce, labels (commerce équitable et indications géographiques). Les études concernent plusieurs secteurs, notamment l’agriculture, et les initiatives de différents acteurs (ONG, secteur privé ou pouvoirs publics).

    partenariat sur ce programme

    Logo IDEI
Interactive map
This map is for illustrative purposes only and does not engage the responsibility of the AFD Group
Geografía
Temáticas
Filters

Geografía

Tout cocher
Tout décocher

Temáticas

Tout cocher
Tout décocher

Filters

Buscar
See map of all projects