• logo linkedin
  • logo email
Data4Covid
Dans le cadre de sa série « Innovation partagée », l’AFD met en lumière des programmes novateurs créés ou développés dans nos pays partenaires.

C’est pour libérer le potentiel d’utilisation de données peu exploitées que l’Agence française de développement (AFD), Expertise France et The GovLab ont imaginé ensemble le challenge #Data4COVID19, centré sur l’Afrique. Cet appel à propositions innovantes vise à répondre aux défis économiques, sociaux et sanitaires causés par le Covid-19 sur le continent, à travers des collaborations nouvelles autour de jeux de données non traditionnels et non statistiques. Voici les sept lauréats retenus parmi les 80 projets proposés.

Lire aussi : « Innovation partagée », tous les articles


Quoi de commun entre la création d’un système d’alerte précoce pour identifier les flambées épidémiques, l’analyse des effets de la crise sur les étudiants et l’identification des opportunités manquées de dépistage pour les populations vulnérables ? Les données.

Les données pour mieux comprendre les différentes facettes de la crise et de la pandémie. Les données utilisées pour mieux répondre à ces défis à travers des politiques adaptées, au service des populations sur le continent africain.

Mais parmi elles, de trop nombreuses pourtant ouvertes et disponibles dorment encore dans les entrailles numériques. Pour les exploiter au service des populations, l’AFD, Expertise France et The GovLab ont lancé le challenge #Data4COVID19, consacré au continent africain.


Lire aussi : #Data4COVID19 : le défi de l'Afrique


Plus de 80 propositions de projets ont été reçues et étudiées, grâce à l’appui d’un panel d’experts indépendants en science des données. Au-delà des financements obtenus (l’enveloppe globale pour les sept projets est de 567 000 euros), les auteurs des projets lauréats auront accès à une plateforme en ligne leur permettant d’échanger directement avec des experts en sciences des données pour discuter de leurs travaux, trouver collectivement des solutions aux défis qu’ils rencontrent et partager leurs résultats.

Cet espace facilitera l’apprentissage entre pairs et permettra d’élargir l’impact et l’influence de chaque projet. Voici les sept projets sélectionnés :

Améliorer le dépistage pour les populations vulnérables

Améliorer le dépistage pour les populations vulnérables

 
Institut de recherche pour le développement
Mali

Au Mali, le dépistage des populations vulnérables au Covid-19 est généralement insatisfaisant, du fait d’obstacles structurels et socio-comportementaux. Le but de ce projet est de quantifier les opportunités manquées de dépistage du Covid-19 chez les populations vulnérables (particulièrement les personnes vivant avec le VIH). Il s’agit de montrer qu’avec une utilisation appropriée des ressources humaines et institutionnelles à disposition, le dépistage du Covid-19 pour ces populations pourrait être amélioré.

  • En résumé : un projet visant à quantifier les opportunités manquées de dépistage du Covid-19 chez les populations vulnérables (particulièrement les personnes vivant avec le VIH).

Évaluer et limiter les effets négatifs sur les étudiants 

Évaluer et limiter les effets négatifs sur les étudiants

 
Université Alioune Diop de Bambey
Sénégal

Les mesures de protection face à la pandémie mises en place par le gouvernement sénégalais dans l’enseignement supérieur auront probablement un impact négatif sur la qualité de l’enseignement. Dans quelle mesure les étudiants du supérieur ont été touchés par ces mesures ? Est-ce que cela peut affecter leurs résultats universitaires et professionnels ? Quel rôle l’environnement de ces étudiants peut avoir sur leurs résultats ? Autant de questions que ce projet vise à explorer. Il cherchera également à proposer des solutions pertinentes pour limiter les effets négatifs des mesures sanitaires sur la qualité de l’enseignement.

  • En résumé : un projet évaluant la manière dont les étudiants du supérieur ont été impactés par la crise et cherchant à développer des solutions pertinentes face à ses impacts négatifs auprès de cette population.

Mieux comprendre les déterminants des comportements face aux mesures sanitaires

Mieux comprendre les déterminants des comportements face aux mesures sanitaires

 
Nigeria Center for Disease and Control
Nigéria

Le Nigéria a été durement frappé par la deuxième vague du Covid-19, en partie car les consignes gouvernementales y ont été moins bien respectées. Les chercheurs souhaitent dans un premier temps identifier les facteurs sociaux, économiques et politiques qui influencent les perceptions et croyances individuelles des Nigérians face au Covid-19. Ils examineront ensuite comment ces perceptions et croyances affectent le comportement de la population face aux mesures sanitaires.

  • En résumé : un projet visant à mieux comprendre les facteurs politiques, économiques et sociaux influençant les croyances et perceptions individuelles des Nigérians face au Covid-19 et la manière dont celles-ci définissent leurs comportements.

Vers un indice africain de vulnérabilité au Covid-19

Vers un indice africain de vulnérabilité au Covid-19

 
Code for Africa
Nigéria et Sénégal

Les défis sanitaires déjà nombreux sur le continent africain avant la crise du Covid-19 aggravent la circulation de ce virus et de ses nouveaux variants. Afin d’aider les décideurs politiques à mieux analyser l’impact de ces défis préexistants, le projet vise à leur fournir des données actualisées et des outils digitaux qui les aideront à mieux planifier leur réponse au Covid-19. Un indice africain de vulnérabilité au Covid-19 sera ainsi développé, en coordination avec les Centres de contrôle et de prévention des maladies Africa CDC.

  • En résumé : un projet visant à développer un indice africain de vulnérabilité au Covid-19, en coordination avec Africa CDC et à destination des décideurs publics, pour éclairer de manière précise et actualisée les processus de prises de décisions.

 
Identifier le rôle des perceptions pour élaborer des programmes de prévention efficaces

Identifier le rôle des perceptions pour élaborer des programmes de prévention efficaces

 
The Population Council
Kenya

Pourquoi les taux de contamination au Covid-19 ont-ils progressé en Afrique ? Et plus particulièrement au Kenya ? Quel est le rôle joué par la perception par la population de ses vulnérabilités ? Dans quelle mesure affecte-t-elle l’adoption de comportements préventifs face à la menace du Covid-19 ? Afin de mieux appréhender les causes de la propagation du virus, les chercheurs étudieront notamment la nature de cette perception en fonction des groupes sociaux identifiés. Les connaissances réunies seront utilisées pour façonner des programmes de prévention, de communication et d’information ciblés dans des pays clés, afin de contrôler non seulement la pandémie actuelle, mais aussi celles qui pourraient survenir à l’avenir.

  • En résumé : un projet visant à évaluer la manière dont les perceptions de la vulnérabilité face au Covid-19 influencent l’adoption de comportements préventifs, en fonction des sous-groupes de population identifiés.

Création d’un système d’alerte précoce pour identifier les flambées épidémiques

Création d’un système d’alerte précoce pour identifier les flambées épidémiques

 
Institut national d’hygiène publique 
Côte d’Ivoire

De nombreux individus, bien qu’infectés par le Covid-19, n’ont pas recours aux services de santé, rendant ainsi la détection des cas de contamination plus ardue. Le projet cherchera à renforcer les mécanismes existants de surveillance épidémique, notamment auprès des groupes de population qui n’ont pas ou peu accès aux services de santé. Il permettra notamment la création d’un système d’alerte précoce pour identifier les flambées épidémiques et la propagation de la maladie.

  • En résumé : un projet visant à renforcer les mécanismes existants de surveillance épidémique, grâce à un système d’alerte précoce notamment auprès des groupes de population qui n’ont pas ou peu accès aux services de santé.

S’appuyer sur les réseaux sociaux pour mieux comprendre les citoyens et susciter l’adhésion aux mesures de prévention

S’appuyer sur les réseaux sociaux pour mieux comprendre les citoyens et susciter l’adhésion aux mesures de prévention

 
Data Science Institute : Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny 
Côte d’Ivoire

Difficultés à trouver les bonnes mesures, à en évaluer l’impact, renforcement de la défiance envers les pouvoirs publics : les obstacles à la mise en œuvre de politiques adaptées pour répondre à la crise sanitaire sont nombreux. En s’appuyant sur des données anonymisées issues des réseaux sociaux, ce projet permettra de mieux comprendre les attentes et les inquiétudes des populations vis-à-vis des mesures sanitaires. Cette recherche vise à aider les autorités à réduire la perte de confiance des citoyens, et donc à mettre en place une réponse politique plus efficace. 

  • En résumé : un projet s’appuyant sur des données anonymisées issues des réseaux sociaux pour mieux comprendre les attentes et inquiétudes des populations vis-à-vis des mesures prises par les autorités pour lutter contre le Covid-19 (couvre-feu, confinement, etc.), afin de réduire la perte de confiance envers ces autorités.