• logo linkedin
  • logo email
En 2017, l’AFD a octroyé une subvention 6 millions d’euros à la République de Djibouti dans le but d’améliorer les conditions de vie des habitants du quartier de Balbala.
Context

Djibouti est un pays où les indicateurs sociaux sont parmi les plus bas du monde et compte parmi les pays africains les plus urbanisés : les trois quarts de la population vivent sous le seuil de pauvreté relative et 80 % résident dans les villes. Balbala est depuis les années 1980 le territoire de croissance privilégié de la ville. Des opérations de lotissement et de viabilisation ont permis l’accueil de nouveaux arrivants issus de l’accroissement naturel de la ville, mais aussi des afflux de réfugiés et de sinistrés, suite aux grands bouleversements régionaux. Balbala regroupe aujourd’hui plus de la moitié de la population de l’agglomération. Les bailleurs de fonds contribuent au financement de programmes accompagnant la structuration des quartiers déshérités de la capitale ou la viabilisation de terrains ainsi que leur lotissement. L’AFD a soutenu les autorités djiboutiennes en finançant des projets de développement communautaire à l’ouest de Balbala, au PK12 et aux quartiers 12, 14 et 15. Suite au succès de ces projets, l’AFD a décidé de financer un troisième projet : le Projet de développement urbain intégré de Balbala II (PDUI2).

Description

Le Projet de Développement Urbain Intégré (PDUI) 2 est une action globale phasée et priorisée, répondant aux besoins formulés par la population. Le projet s’articule autour de 3 composantes:

  • Désenclavement et amélioration du cadre de vie (construction de routes, réseaux divers, terrains de sport, etc…) ;
  • Renforcement des capacités associatives et économiques des habitants (construction de marchés, mise en place d’un fond de développement communautaire, etc…) ;
  • Appui institutionnel à la gestion urbaine  (formations et équipement pour la DATUH et l’ADDS).

Ce concours s’inscrit dans le cadre du Programme Zéro Bidonville définit par le gouvernement Djiboutien avec le support de la Banque Mondiale.

 

Impacts

Les principaux effets attendus sont le désenclavement du quartier Layableh Moustiquaire et l’amélioration du cadre de vie de ses habitants, le renforcement de leurs capacités associatives et économiques, ainsi que le renforcement de la gestion urbaine par les autorités locales.
Fort de l’expérience des précédents projets urbains menés dans la commune de Balbala, les effets escomptés sont volontairement ciblés et recentrés sur les attentes concrètes formulées par les habitants.

27/12/2017
Project start date
31/12/2022
Project end date
5 ans
Duration of funding
Sectors
Commune de Balbala
Location
Financing tool
6 000 000
EUR
Financing amount
En cours
Status
République de Djibouti
ONEAD
Beneficiaries