• logo linkedin
  • logo email
L’AFD a soutenu le Programme national d’autosuffisance en riz. Il permet l’irrigation d’un bras du fleuve Sénégal afin d’accroître la production de riz.
Context

Suite à la crise alimentaire de 2008, l’AFD, sollicitée par le Sénégal, a octroyé une subvention de 13,3 millions d’euros afin d’appuyer son Programme national d’autosuffisance en riz (PNAR). Le projet, mené dans le delta du fleuve Sénégal, permet d’accroître la productivité grâce à la construction d’infrastructures hydrauliques publiques, à la mise en valeur de nouvelles terres irrigables et à la promotion d’une riziculture commerciale. Ce projet, dont la maîtrise d’ouvrage était assurée par la Société nationale d’aménagement et d’exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal (SAED), avait démarré en 2009 avec les travaux de sécurisation de l’approvisionnement en eau des périmètres tout au long d’un défluent du fleuve Sénégal, le Gorom.

Description

Le projet prévoyait des aménagements structurants (curage, faucardage et endiguement) du Gorom aval pour améliorer ses capacités hydrauliques et garantir sur tout son long un débit constant de 20 mètres cubes par seconde. D’autre part, 2 500 hectares de périmètres rizicoles devaient être irrigués. Enfin, les producteurs, riziers et commerçants ont reçu un appui pour la commercialisation du riz local sur le territoire national. Le coût du projet s’élevait à 32,28 millions d’euros. L’État en a financé une partie sur ses ressources propres pour un montant d’environ 686 000 euros. L’AFD a contribué à hauteur de 13,3 millions d’euros et la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) de 2,196 millions d’euros. Les privés participent eux aussi, sur fonds propres ou en prêts, au financement des aménagements terminaux pour 6,369 millions d’euros.

Impacts

Les aménagements ont permis une extension de 10 000 hectares des superficies exploitables, une amélioration des conditions d’irrigation et une diminution de son coût afin de rendre le riz local plus compétitif. L’irrigation des terres rizicoles devait favoriser l’accroissement de la production nationale de riz de 20 000 tonnes par an. Enfin, les producteurs, grâce à l’appui à la filière, sont à même de commercialiser leur riz dans tout le pays.

16/02/2010
Project start date
31/12/2015
Project end date
5 ans
Duration of funding
Saint-Louis
Location
Financing tool
13 300 000
EUR
Financing amount
Achevé
Status
État sénégalais (SAED)
Beneficiaries
L'Union européenne
la BOAD
l’État sénégalais
Co-financiers