• logo linkedin
  • logo email
Pour réduire la vulnérabilité du continent africain et de son agriculture aux changements climatiques, le gouvernement marocain a lancé l’initiative pour l'Adaptation de l'Agriculture Africaine (AAA).
Context

Les sols des pays d’Afrique subsaharienne sont peu fertiles et très peu fertilisés. En outre, les agricultures africaines sont très vulnérables aux changements climatiques qui viendront notamment affecter les rendements.

Or, pour faire face à son essor démographique et au défi de la sécurité alimentaire, le continent africain doit tripler sa production agricole à l'horizon 2050. L’amélioration de la fertilité des sols et plus généralement l’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques constituent donc un enjeu majeur de développement. 

Par ailleurs, l'agriculture est l'un des seuls secteurs à même de réduire significativement ses émissions de gaz à effet de serre à court terme en agissant sur ses modes de production. Mais il ne bénéficie que très peu des fonds pour le climat dans les pays concernés. 

Description

En 2016, le gouvernement du Maroc a lancé l’Initiative pour l’Adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques (Initiative AAA) et a sollicité l’appui de la Banque mondiale et d’autres partenaires techniques et financiers pour appuyer et coordonner l’appui à cette initiative afin qu’elle devienne un hub d’expériences et d’expertise  au service des pays africains.

Le projet vise à appuyer la mise en œuvre de l'Initiative AAA via une assistance technique globale, pilotée par la Banque mondiale, qui s’articule autour de quatre axes :

  • L’opérationnalisation de l’Initiative AAA. 
  • L’appui aux activités de plaidoyer sur l’agriculture et le changement climatique.
  • Le soutien aux pays membres dans la préparation de plans d'investissement relatifs à l’agriculture intelligente face au climat pour la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (NDC).
  • La conception et la mise en œuvre de systèmes de suivi et d’évaluation harmonisés et adaptés pour suivre l’avancement de la mise en œuvre des NDC.
Impacts
  • Des solutions innovantes pour répondre aux besoins prioritaires de l’Afrique dans les domaines agricole et agro-alimentaire seront promues tels que le stockage de carbone dans les sols, l'agroforesterie, la maîtrise de l'eau, la gestion des risques climatiques, le financement des petits exploitants, etc.
  • Elles permettront une augmentation durable de la productivité et des revenus agricoles, l'adaptation et le développement de la résilience des systèmes agricoles face aux changements climatique.
  • Les projets d’adaptation de l’agriculture des pays africains pourront bénéficier des financements pour le climat et l’agriculture retrouvera une place dans les négociations climat.
  • Les capacités des acteurs africains seront renforcées en matière de définition et/ou mise en œuvre de politiques agricoles, de montage et de gestion de projets agricoles durables et résilients face au changement climatique. 
01/01/2018
Project start date
01/11/2019
Project end date
3 ans
Duration of funding
Financing tool
1 000 000
EUR
Financing amount
En cours
Status
Banque mondiale
Beneficiaries