• logo linkedin
  • logo email
Afin de contribuer à l’amélioration des conditions de vie, et notamment des femmes, des jeunes et des ruraux, l’AFD soutient le plan d’action de la stratégie nationale en faveur de la microfinance.
Contexto

L’inclusion financière de la population, c'est-à-dire l'accès aux services financiers tels que le microfinancement, est un enjeu important pour le Burundi, afin de soutenir le développement d’un tissu de petites entreprises, source de dynamisme économique, de créations d’emplois et de revenus.

Les services de microfinance, lorsqu’ils sont bien adaptés aux besoins des clients, ont un impact positif sur les populations pauvres, qui peuvent sécuriser leur épargne, saisir des opportunités entrepreneuriales, ou investir dans des biens durables (comme le logement et l’éducation). En 2013, la République du Burundi a adopté une « Politique et Stratégie du Secteur de la Microfinance de la République 2012-2016 ».

Descripción

La finalité de l’appui à la mise en œuvre de la stratégie nationale Microfinance au Burundi est de contribuer à l'amélioration des conditions de vie des populations, en contribuant au développement économique et à la lutte contre la pauvreté et les inégalités. Ce projet permet de soutenir le gouvernement dans le développement d’une offre de services financiers adaptée aux besoins des populations, accessible et abordable.

Le Fonds pour la Relance, les Conseils et les Échanges en Microfinance (FORCE), un établissement public à caractère administratif dont l’objet est la mobilisation des ressources financières en vue d’améliorer l’accès aux services financiers pour la population ne bénéficiant pas du système bancaire classique, s'est vu confier la gestion des fonds de l’AFD visant à développer ce secteur.

Impactos

La stratégie nationale prévoit un certain nombre d’indicateurs de résultat à horizon 2016. On peut souligner quelques indicateurs, la progression desquels guide plus particulièrement l’intervention de l’AFD :

  • Taux d’inclusion financière des femmes, des jeunes, des agriculteurs et des éleveurs.
  • Taux d’accès aux crédits Pourcentage d’entités administratives (communes) ayant au moins un point de service.
  • Taux moyen d’autosuffisance financière des Institutions de microfinance (IMF).
  • Taux moyen de portefeuille à risque des IMF.
11/12/2013
Fecha de inicio del proyecto
Bujumbura
Lugar
Tipo de financiamiento
3 000 000
EUR
Monto de financiación
Gouvernement du Burundi
Beneficiarios