• logo linkedin
  • logo email
Améliorer la sécurité alimentaire dans la région de Matam - Image -
Partenaire historique de la Société nationale d’aménagement et d’exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal (SAED), l’AFD accompagne l’État du Sénégal dans l’amélioration de la sécurité alimentaire et de la mise en marché des produits agricoles dans la région de Matam.
Contexte

Le Sénégal dispose de ressources naturelles favorables à l’agriculture vivrière en général et à la riziculture en particulier. La région du fleuve Sénégal bénéficie de terres et de ressources en eau qui lui permet d’être l'un des principaux « grenier » rizicole du Sénégal ; près de 50 % des besoins nationaux en riz y sont produits, notamment grâce au développement de l’irrigation. 

Descriptif

Intégralement financé par l’AFD pour un montant total de 22 millions d’euros, le projet a pour but de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et au développement économique des territoires ruraux de la région de Matam. Des investissements pour améliorer les conditions de culture sont prévus, ainsi que le renforcement des infrastructures pour réguler les crues. L’étude hydrologique de l’affluent Diamel a conclu que la réserve d’eau était suffisante pour assurer l’irrigation en campagnes d’hivernage. Il faut toutefois réaliser quelques travaux pour en améliorer les capacités hydrauliques. L’option retenue consiste à procéder au curage de l’embouchure, afin de favoriser le remplissage du Diamel. Le projet contribuera également à l’amélioration des conditions de desserte des villages et de commercialisation des productions agricoles par la réalisation 70 kilomètres de pistes de désenclavement des villages du Diéri. Un appui institutionnel sera également apporté aux différents acteurs.

Impacts

Le Sénégal dispose de ressources naturelles favorables à l’agriculture vivrière en général et à la riziculture en particulier. La région du fleuve Sénégal bénéficie A ce jour, le projet a donné lieu à la mise en culture de 1 279 hectares de terres. Plus de 2 000 exploitations familiales ont été accompagnées, se traduisant par un accroissement de leur production céréalière de 37 % et une hausse de revenus d’environ 57 %. 

En outre, l’appui à la sécurisation foncière a permis de réactualiser le plan d’occupation et d’affectation des sols des six communes. Enfin, à travers une démarche concertée de recherche de solutions pour lutter contre la dégradation de l’environnement, le projet a contribué à l’élaboration de plans d’aménagement des forêts classées et à la création d’unités pastorales.

08/04/2013
Date de début du projet
5 ans
Durée du financement
Matam, Sénégal
Localisation
Outils de financement
22 500 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
État sénégalais
Bénéficiaires

Donnez-nous votre votre avis sur notre site web en répondant à notre grande enquête !