• logo linkedin
  • logo email
Visuel standard (Ne pas modifier ! À retirer avant de rajouter votre visuel)
Le centre hospitalier spécialisé (CHS), seul établissement hospitalier spécialisé en psychiatrie, s’est associé à la Société immobilière de Nouvelle-Calédonie (SIC), premier bailleur social, pour proposer la création d’une nouvelle unité polyvalente en faveur des personnes en situation de handicap.
Contexte

En Nouvelle-Calédonie, le nombre de personnes handicapées progresse. Il est supérieur à l’accroissement annuel moyen de la population calédonienne. Cette croissance s’explique par des démarches de reconnaissance accrue des personnes, liées à la structuration progressive du secteur. Ceci étant, la capacité d’accueil calédonienne accuse un retard important d’équipements en comparaison avec la Métropole (2,6 places pour 1000 habitants contre 7,4 en métropole). Secteur aux intervenants institutionnels multiples, exclusivement constitué d’opérateurs associatifs, sa régulation est en construction depuis 2010 mais reste limitée en particulier sur les modalités de financement des établissements, la professionnalisation des associations et le pilotage de la qualité des prises en charge.

Descriptif

La nouvelle unité médico-sociale est destinée à remplacer et à étendre, en termes de capacité d’accueil, l’actuelle unité de long séjour psychiatrique du CHS. Elle  sera un foyer de vie polyvalent dont les missions sont d’offrir un accueil sécurisé des soins et un cadre de vie adaptés pour des patients devenus totalement dépendants (suite à des pathologies psychiatriques lourdes anciennes et fixées ou à des handicaps mentaux sévères assortis de troubles du comportement).

La capacité d’accueil totale sera de 42 places. Les bâtiments seront construits sur le site du col de la Pirogue qui offre une bonne possibilité d’intégration d’activités autour du handicap et du parcours d’insertion. L’exploitation de la structure sera assurée par l’Association de coopération sociale et médico-sociale (ACSMS), association créée à l’initiative du CHS pour le développement des activités médico-sociales.

Impacts

Ce projet doit permettre une meilleure structuration de la filière médico-sociale, alternative à l’hospitalisation psychiatrique, et la rationalisation de la prise en charge en libérant des lits hospitaliers dont les coûts journaliers sont supérieurs à ceux des établissements médico-sociaux.

06/01/2020
Date de début du projet
Paita
Localisation
Outils de financement
596 658 711
CFP soit
5 000 000
Euros
Montant du financement
En cours
État
Société immobilière de Nouvelle-Calédonie (SIC)
Bénéficiaires