• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Gridco, Ghana, énergie
Le projet permettra de fiabiliser et d’accroître les capacités du réseau électrique ghanéen existant. La stratégie du Ghana en tant qu’exportateur régional d’énergie se confirmera, apportant également des gains financiers et un élargissement des débouchés des entreprises privées ghanéennes.
Contexte

Les autorités ghanéennes ont engagé dès 2006 une réforme ambitieuse du secteur de l’électricité. Cette réforme a tout d’abord conduit à séparer les fonctions techniques de production (assurées par Volta River Authority – VRA, opérateur historique), de distribution et de transport. Devenue opérationnelle en 2008, Ghana Grid Company (GRIDCO) est ainsi l’entreprise 100 % publique en charge du transport d’électricité. Cette réforme s’est ensuite traduite par une évolution du cadre législatif et réglementaire, témoignant d’un appui résolu de l’État au secteur. 

Par cette réforme, les autorités ghanéennes se sont dotées des moyens pour mener à bien leur stratégie nationale de soutien à la croissance. Elle se traduit par une augmentation soutenue de la demande d'électricité nationale, mais également régionale, visant à faire du pays un acteur-clef du marché de l’énergie

Descriptif

Le programme comporte quatre composantes :

  • la réalisation des investissements de la section ghanéenne entre Bolgatanga (nord du Ghana) et Ouagadougou (au Burkina Faso) destiné à exporter à ce dernier de l’électricité qui sera achetée par la Société nationale d’Électricité (SONABEL) - cofinancé avec la Banque mondiale et la Banque Européenne d'Investissement) ;
  • les renforcements du réseau d'électricité du Ghana (remplacement d'une de 160 kV et création d'une nouvelle ligne haute tension de 330 kV ainsi que les équipements associés (postes électriques) ;
  • les actions de renforcement de capacités de Gridco dédiées à la mise en œuvre du projet ;
  • les études préparatoires pour les projets futurs de Gridco.
Impacts

Le projet permettra :

  • le développement du réseau national de transport d’électricité et l'amélioration de l'accès à l'électricité dans le nord ;
  • le développement économique du Ghana et du Burkina-Faso par la mise à disposition d’une énergie plus abondante (augmentation de la capacité disponible au Burkina Faso d’environ 25 % et de 50 % pour le Ghana), avec un réseau plus fiable et moins onéreux ;
  • le renforcement des capacités de Gridco en termes de pilotage.
     
01/01/2012
Date de début du projet
8 ans
Durée du financement
Secteurs
Accra
Localisation
Outils de financement
173 900 000
EUR
Montant du financement
GRIDCO
Bénéficiaires
Cofinanceurs