• logo linkedin
  • logo email

L’accord conclu en février 2016 entre la Jordanie et ses principaux bailleurs de fonds, le Jordan Compact, par lequel la Jordanie s’engageait à régulariser le statut professionnel des réfugiés syriens en échange de compensations économiques et financières internationales, confirma la nécessité d’une transition (nexus) entre assistance humanitaire et programmes de développement dans les situations de réfugiés prolongées. Six années après sa conclusion, le processus du Jordan Compact semble en panne. Malgré de nombreuses mesures incitatives sous forme de campagnes de régularisation du statut légal des réfugiés et de nombreux projets de formation et de placement, seulement 60 000 réfugiés syriens sur les 200 000 prévus par le Jordan Compact, disposent aujourd’hui (juin 2022) d’un permis de travail.

pdf : 804.89 Ko
auteur(s) :
Jalal Al Husseini
issn :
2492-2838
pages :
60
numéro :
67
disponible aussi en : fr
804.89 Ko (pdf)
téléchargé 5 fois