« Les banques de développement en transitions » pour la 14e conférence internationale de recherche de l’AFD

publié le 01 novembre 2020
  • logo linkedin
  • logo email
conférence recherche AFD main visible développement finance en commun
Du 3 au 10 novembre 2020, l’Agence française de développement (AFD) organisera sa 14e conférence internationale de recherche sur le développement, dans le cadre du premier sommet des banques de développement Finance en commun. Un événement qui se tiendra cette année entièrement en ligne.

À la « main invisible » du marché chère à l’économiste Adam Smith, près de 800 chercheurs et experts du développement opposeront « la main visible des banques de développement en transitions », du nom de la 14e conférence internationale de recherche de l’AFD sur le développement qui se tiendra en ligne du 3 au 10 novembre 2020.

Organisée dans le cadre du sommet Finance en commun, le premier sommet mondial des banques publiques de développement, cette conférence se divisera en deux temps forts : les Journées académiques, du 3 au 5 novembre, suivies des Journées d’échange, les 9 et 10 novembre.


Lire aussi : Sommet Finance en commun, tous nos articles


Les ODD en ligne de mire

Les Journées académiques seront dédiées aux chercheurs et experts issus du milieu universitaire, de think tanks et d’organisations internationales. Les chercheurs impliqués dans l’International Research Initiative on Public Development Banks (PDBs) y présenteront notamment les travaux et conclusions de leur programme de recherche et groupes de travail.

Au total, 15 travaux de recherche y seront présentés, couvrant cinq défis clés : la définition des investissements compatibles avec les Objectifs de développement durable (ODD), le modèle économique des banques de développement, la gouvernance, la réglementation financière et l’architecture mondiale de la finance du développement.

Les Journées d’échange viseront quant à elles, à partir de ces résultats de recherche, à formuler des recommandations à l’intention des décideurs pour permettre aux banques de développement d’accroître leurs actions relatives à l’atteinte des ODD et d’ouvrir la voie à une reprise économique plus responsable et compatible avec l’Accord de Paris sur le climat. Les groupes de travail de l’International Research Initiative on Public Development Banks y présenteront également leurs travaux et leurs conclusions.

Un prix Nobel d’économie

Parmi les intervenants de haut niveau figureront des responsables de banques de développement, en particulier des membres de l’International Development Finance Club (IDFC) et de la World Federation of Development Finance Institutions (WFDFI), ainsi que des économistes et chercheurs renommés, tels le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz et le directeur général du Center for Global Development (CGDev) Masood Ahmed.

Cette conférence est organisée avec le soutien académique de l'Institut de la nouvelle économie structurelle de l'université de Pékin (INSE), de l'Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI) et de la Fondation pour les études et recherches sur le développement international (FERDI).

 


« La main visible : les banques de développement en transitions ». Du 3 au 10 novembre 2020 : accéder au programme et aux inscriptions