Partenariat AFD-BIDC : 50 millions d’euros pour la transition économique durable dans la CEDEAO

publié le 29 juillet 2020
  • logo linkedin
  • logo email
afd bdic
Un accord de financement d’un montant de 50 millions d’euros a été conclu entre l’AFD et la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BDIC) le 28 juillet. Cet appui financier est accompagné d’une subvention d’assistance technique de 400 000 euros.

Par cette convention de financement, les deux institutions entendent promouvoir une intégration économique et financière plus aboutie dans la sous-région ouest-africaine et ainsi contribuer à la réalisation de la Vision 2020 de la CEDEAO.

La ligne de crédit de 50 millions d’euros (près de 33 milliards de FCFA) de l’AFD à la BIDC vise à contribuer au financement d’investissements de relance économique alignés avec l’Agenda 2030 sur le développement durable, au bénéfice des États membres et des opérateurs économiques de la CEDEAO. En outre, la subvention de 400 000 euros (environ 263 millions de FCFA) permettra d’appuyer la BIDC dans sa démarche de renforcement de capacités, à travers des activités prioritaires pour la mise en œuvre de son plan stratégique et pour le développement d’une approche de finance responsable. 

Plus spécifiquement, dans un contexte post-COVID, cette facilité de crédit octroyée par l’AFD permettra à la BIDC de financer environ 100 millions d’euros d’investisseurs privés en faveur de la relance économique. 

Un partenariat historique 

La signature de cette deuxième ligne de crédit avec une banque de développement de la sous-région ouest-africaine vient matérialiser un partenariat historique entre l’AFD et la BIDC qui, jusqu’à présent, était articulé autour d’une première subvention d’assistance technique de 500 000 euros. 

Cette nouvelle dynamique partenariale sera illustrée notamment par la participation de la BIDC et de l’AFD au premier Sommet des banques publiques de développement Finance en Commun, qui se tiendra du 10 au 12 novembre prochain à Paris. Organisé en partenariat avec le Forum de Paris sur la Paix, cet événement de grande envergure réunira pour la première fois les 450 banques publiques de développement. Son objectif est de constituer une plateforme pour encourager ces institutions à agir ensemble afin de libérer leur plein potentiel et de maximiser les investissements qui s’inscrivent en cohérence avec l’agenda multilatéral du développement durable.