• logo linkedin
  • logo email
Un accès amélioré au service de l’assainissement pour les communautés hôtes et réfugiées de Ramtha et Sahel Houran, Jordanie, AFD, UE
Le royaume hachémite fait face à une situation critique : selon les autorités jordaniennes, plus d’un million de réfugiés syriens ont été accueillis depuis 2012 dont une partie importante dans les gouvernorats du Nord, accentuant la situation de stress hydrique qui caractérise le pays et mettant à l’épreuve les installations d’eau potable et d’eau usée. Ce projet permettra d’améliorer la qualité du service d’assainissement pour les communautés hôtes et réfugiées de la région de Ramtha et Sahel Houran, au nord du pays.
Contexte

Le stress hydrique, accentué par le changement climatique et par la pression démographique engendrée par l’arrivée massive de réfugiés syriens, constitue un obstacle majeur au développement de la Jordanie. Des investissements importants sont nécessaires pour renforcer la collecte et le traitement des eaux usées des grandes villes des plateaux du nord du pays et leur transfert gravitaire vers la vallée du Jourdain où cette ressource est utilisée pour l’irrigation agricole, en substitution des eaux souterraines et de surface surexploitées qu’il convient de réserver à la consommation domestique.

Dans la ville frontalière de Ramtha, qui connaissait déjà un taux de pauvreté important avant la crise syrienne, la population a crû de 30 à 40 % depuis 2012 avec l’arrivée de réfugiés, accentuant la pression sur les services publics dont ceux de l’eau et l’assainissement et posant des problèmes d’accès à ces services.

Descriptif

Le projet prévoit le renforcement et l’extension du système d’assainissement de la zone de Ramtha et Sahel Houran avec la collecte et le traitement des eaux usées d’une population bénéficiaire de 180 000 habitants à l’horizon 2030 (soit un taux de raccordement de 63 % contre 25 % aujourd’hui). Une nouvelle station d’épuration d’une capacité finale de 22 000 m3/jour sera construite en deux étapes, à côté de l’usine actuelle. Les effluents traités en accord avec les normes de réutilisation de l’eau épurée seront ensuite acheminés par une conduite de 8 km vers la station d’épuration de Shallalah pour être ensuite transférés par gravité vers le barrage du roi Talal et le canal du roi Abdallah qui dessert les périmètres irrigués de la vallée du Jourdain. Le projet inclut la réalisation de la première étape de l’usine (filière eau usée de 11 000 m3/jour avec traitement des boues produites) et la pose de quatre postes de relèvement et d'environ 100 km de réseau.

Un volet social financera par ailleurs le raccordement au réseau collectif et une réhabilitation des équipements sanitaires à l’intérieur des foyers, permettant à 3 200 ménages parmi les plus vulnérables des communautés hôtes et de réfugiés syriens, ainsi qu’à certains usagers publics (écoles, centres de santé), d’accéder à un service d’assainissement de qualité.

Impacts

La qualité du service de l’assainissement et le bien-être de la population de la zone du projet (avec un ciblage spécifique des plus vulnérables) seront améliorés. Le projet contribuera de plus à la préservation des sols et des masses d’eau (rivières et nappes) actuellement pollués par des dispositifs d’assainissement individuel défectueux. Il génèrera également une ressource d’eau supplémentaire avec la qualité requise pour être recyclée vers les périmètres irrigués de la vallée du Jourdain et permettra ainsi de réduire la surexploitation des ressources conventionnelles destinées de façon croissante aux usages domestiques, en accord avec la politique d’adaptation au changement climatique du pays. La collecte et le traitement des effluents réduiront directement les émissions de gaz à effet de serre (GES).

En moyenne annuelle, le projet permettra à terme d’éviter l’émission d’environ 22 000 tonnes d’équivalent CO2 et participera à la trajectoire bas-carbone du pays dans le contexte de l’alignement avec l’Accord de Paris.

01/08/2020
Date de début du projet
7 ans
Durée du financement
Ramtha/Sahel Houran
Localisation
Programme de financement
98 600 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
Gouvernorats du nord
Bénéficiaires

Le contenu de cette fiche projet relève de la seule responsabilité de l’AFD et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.

Donnez-nous votre votre avis sur notre site web en répondant à notre grande enquête !