• logo linkedin
  • logo email
Améliorer l'accès à des services de santé primaire de qualité au Liban pour les populations vulnérables
Le système sanitaire libanais subit une forte pression du fait de la crise socio-économique, du Covid-19 et de l'afflux de réfugiés, situation qui conduit un nombre croissant de personnes vulnérables à avoir recours aux centres de santé primaire (CSP) pour se soigner. L’AFD souhaite soutenir le système de santé existant en renforçant sa résilience.
Contexte

Dans un contexte de crises complexes, les populations résidant au Liban sont affectées par une détérioration de leur situation économique et financière, aggravée par la crise sanitaire du Covid-19 et la crise prolongée des réfugiés syriens. À cela se sont ajoutées les explosions du 4 août 2020 à Beyrouth qui ont détruit le port et une partie de la ville, y compris un nombre important d’établissements de santé. Les conditions de vie et l’accès aux services essentiels pour les populations les plus vulnérables sont ainsi fortement touchés.

Un surcroît massif d’activité est attendu dans les centres de santé primaire (CSP). Le projet, mis en œuvre par un consortium d’ONG représenté par Première Urgence Internationale (PUI), en partenariat avec Médecins du Monde (MdM) et l’association Amel International, et en collaboration avec le ministère de la Santé publique, doit contribuer à réduire les barrières à l'accès aux soins de santé primaire pour les populations vulnérables.

Descriptif

Ce projet doit permettre aux populations vulnérables de recevoir des soins de santé primaire de qualité à travers le système de santé national existant. Il s’articule autour de trois objectifs :

  • Améliorer l’accès de 200 000 personnes vulnérables aux soins de santé primaire (subvention des coûts des consultations et des tests de laboratoire et d'imagerie).
  • Soutenir 12 CSP pour améliorer la qualité des services et la gestion de la chaîne d'approvisionnement en médicaments, et accroître leur capacité à faire face à une charge de patients accrue.
  • Consolider la cohésion sociale intercommunautaire à travers les CSP.
Impacts
  • Soutenir 12 centres de santé primaire sur l'ensemble du pays dont 2 à Beyrouth pour les populations affectées par l’explosion du 4 août 2020.
  • Mettre en place un modèle de tarification forfaitaire afin de permettre aux patients d’accéder à des soins de santé primaire complets, abordables et de qualité.
  • Porter attention aux vulnérabilités particulières : genre, enfants et jeunesse, personnes âgées, personnes en situation de handicap.
  • Consolider le système de santé en renforçant les capacités des acteurs (institutionnels, établissements de santé, personnel médical et paramédical).
01/10/2020
Date de début du projet
Régions de la Bekaa, Nord Liban, Sud Liban, Mont Liban et Beyrouth
Localisation
Outils de financement
Programme de financement
12 000 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
Consortium d’ONG (Première Urgence- Internationale en lead, avec Médecins du Monde et l’Association Amel International)
Bénéficiaires