• logo linkedin
  • logo email
projet Don't pay with your life, Nigeria, ECPAT, AFD
Le projet porté par ECPAT France a pour but de protéger les jeunes filles de la traite à des fins d'exploitation sexuelle dans la région de l'Edo au Nigéria.
Descriptif

Le développement des réseaux nigérians de traite des êtres humains (TEH) aux fins d’exploitation sexuelle vers l’Europe ne cesse de prendre de l’essor avec un pic flagrant en 2015 dans le cadre de la crise migratoire et de la conjoncture entre la récession économique au Nigéria et l’essor du trafic de migrants en Libye. 

Selon le dernier rapport sur l'indice mondial de l'esclavage  (2018), le Nigéria se classe 32/167 des pays comptant le plus grand nombre d'esclaves. La plupart des jeunes femmes nigérianes présentes en Europe proviennent d’une même zone au Nigéria, l’Etat d’Edo. Les acteurs de terrain et observateurs internationaux constatent que les réseaux étendent leurs zones de recrutements à des zones de plus en plus larges au sein même de cet Etat.

Le projet « Don’t Pay With your Life! » a pour objet de lutter contre la traite des jeunes filles / femmes nigérianes à des fins d'exploitation sexuelle. Il est construit sur des synergies entre acteurs des pays d'origine et de destination. Il propose de mobiliser et renforcer les capacités de ces communautés, et particulièrement des jeunes, à s'impliquer dans la lutte contre la TEH, via des campagnes d'information, de la prévention au départ et l’appui à réinsertion des jeunes filles rapatriées.

ONG

ECPAT France, organisation membre du réseau ECPAT - End Child Prostitution, Child Pornography and Trafficking of Children for sexual purposes a pour objet la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants, en France et dans le monde dans toutes ses manifestations ; la promotion des droits de l’enfant ; la lutte contre toutes les formes de violence et d’exploitation des enfants et des jeunes, notamment la traite.

ECPAT France intervient au Maroc depuis 2009, avec ses partenaires, afin de mettre en place des activités de sensibilisation et  renforcement de capacité, contre l’exploitation sexuelle des enfants au Maroc.
 

Partenaires
  • Girl’s Power Initiative (GPI) : ONG nigériane fondée en 1993 pour faire face aux obstacles rencontrés par les filles au Nigéria et renforcer leur capacité et leur autonomie
  • Uromi Justice Developement, Peace & Caritas Initiatives (JDPCI) : association nigériane travaillant sur la gouvernance et la participation des populations à l’état de droit ainsi que sur la réduction à la vulnérabilité des enfants
  • Institut français de recherche en Afrique (IFRA) : institut français de recherche à but non lucratif installé depuis 1990 au Nigéria pour promouvoir les recherches en sciences sociales au Nigéria et dans la sous-région. 
Résultats attendus
  • La capacité des enfants à dire « non » à la TEH est améliorée 
  • Les membres des communautés connaissent les risques élevés d'exposition à la TEH lors des migrations illégales et sont en capacité de sensibiliser leurs pairs
  • La scolarisation des jeunes filles les plus vulnérables est assurée au-delà du projet 
  • Les autorités locales et les acteurs de protection de l'enfance ont une meilleure compréhension des causes et des problématiques associées à la traite des enfants afin de participer activement aux actions de prévention
  • Les jeunes filles/femmes rapatriées (15-25 ans) ont accès à des services appropriés pour surmonter leurs traumatismes et vivre une vie sans exploitation
     
Etat d'Edo
Localisation
250 000 Euros
Montant du financement AFD
514 362 Euros
Montant total du projet
Outil de financement
Juillet 2019
Date du projet
3 ans
Durée du projet
En cours
Status