• logo linkedin
  • logo email
image générique AFD
Les villes secondaires sont appelées à jouer un rôle de premier plan dans le développement de Madagascar. L'AFD contribue à renforcer leur attractivité, leur dynamisme économique et leur gouvernance.
Contexte

Depuis 1990, Madagascar connaît un taux de croissance urbaine de 4,5 % par an en moyenne. Cette dynamique concerne aussi bien Antananarivo, la capitale, que les villes secondaires du pays : Antsirabe, Antsiranana (Diégo-Suarez), Fianarantsoa, Mahajanga, Toamasina (Tamatave) et Toliara (Tuléar). Les villes secondaires ont un rôle moteur à jouer dans le développement de leur région. Elles sont également des relais indispensables pour un développement territorial équilibré à l’échelle nationale.

Néanmoins, leur développement est entravé par de faibles ressources financières ainsi qu’un sérieux déficit d’infrastructures, en particulier à Antsiranana, Fianarantsoa et Toliara. Chacune de ces villes doit relever des défis majeurs pour améliorer les conditions de vie de ses habitants. Il s’agit d’améliorer la gouvernance urbaine, de créer des emplois, en priorité pour les jeunes, de lutter contre la précarité urbaine ou encore de faire face aux risques d’inondation.

Descriptif

Le programme d’appui et de développement des villes d’équilibre de Madagascar (PADEVE) vise à promouvoir un développement territorial équilibré à Madagascar. Il est soutenu par l’AFD via un prêt souverain concessionnel de 25 millions d'euros et une subvention de 2 millions d'euros. Il est cofinancé par l’État malgache à hauteur de 6 millions d'euros.

L’objectif est triple :

  • Investir dans les infrastructures à Antsiranana, Fianarantsoa et Toliara pour soutenir leur activité économique, renforcer leur attractivité et désenclaver leurs quartiers : des investissements sont prévus dans les infrastructures de voirie, de drainage, dans les équipements marchands (marchés, abattoirs…) et dans les espaces publics.
  • Renforcer les capacités de gestion communale d’Antsirabe, d’Antsiranana, de Fianarantsoa, de Mahajanga, de Toamasina et de Toliara : il s’agit notamment de faire émerger une gouvernance financière durable.
  • Appuyer la politique de développement urbain à l’échelle nationale : ce volet prendra la forme de mobilisation d’expertise, d’études et de séminaires.
Impacts
  • Dynamisation de l’activité économique dans six villes secondaires.
  • Développement économique des zones rurales environnantes.
  • Amélioration des conditions de vie des populations.
  • Promotion d’un développement territorial équilibré à l’échelle nationale.
30/06/2012
Date de début du projet
6 ans
Durée du financement
Secteurs
Tuléar
Localisation
Outils de financement
27 000 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
Le ministère en charge des Projets Présidentiels de l'Aménagement du territoire et de l'Équipement
L'Agence d'exécution des travaux d'intérêt public et de l'aménagement
Bénéficiaires