• logo linkedin
  • logo email
Réduire les risques d’inondations au Liban
Le Liban, et plus particulièrement les régions du Akkar et de la Bekaa, sont fortement exposées à un panel d’aléas naturels et en particulier aux épisodes d’inondations. L’AFD vise à protéger les populations locales, notamment les plus vulnérables, des risques liés aux aléas naturels en finançant la mise en place d’actions de prévention et de réponse aux catastrophes au niveau local et national.
Contexte

Depuis le début des années 2000, les inondations dans le Akkar et la Bekaa se sont multipliées, portées par un accroissement des pluies torrentielles et un développement urbain peu régulé (extension des zones bâties et urbanisées sans planification, constructions au-dessus des cours d’eau...).

L’hiver 2019 a été marqué par de spectaculaires inondations, affectant plus de 200 000 personnes et rendant nécessaire l’intervention urgente de nombreux acteurs humanitaires. Ces risques pourraient à court terme s’accroître sous l’effet du changement climatique qui devrait renforcer l’intensité des fortes pluies. Déjà fortement paupérisées, ces deux régions accueillent une grande partie des réfugiés venus de Syrie (63% des syriens enregistrés au Liban). Logées de façon croissante en habitat précaire, ces populations voient leur vulnérabilité rapidement s’amplifier face aux évènements climatiques.

Descriptif

Conçu en collaboration avec les acteurs institutionnels libanais (DRM-U et CNRS-L) et fondé sur l’expérience de la Croix-Rouge libanaise (CRL) en matière de gestion des risques de catastrophes au niveau local, le projet prévoit:

  • de prévenir et réduire le risque d’inondations, en mobilisant les communautés dans l’établissement de plans d’actions et en favorisant l’émergence d’un système pilote de gestion des risques à l’échelon intercommunal;
  • de préparer la réponse à la catastrophe, en dotant les communautés et les acteurs locaux de moyens et de capacités pour répondre au mieux à la survenance d’un aléa naturel;
  • de consolider les capacités des acteurs libanais en première ligne sur la gestion des risques de catastrophes, parmi lesquels la DRM-U et la CRL - afin que cette dernière renforce et diffuse son approche de gestion des risques de catastrophes au bénéfice des communautés.

Ce projet est financé par l’Initiative Minka Moyen-Orient, grâce à laquelle l’AFD contribue depuis 2017 à réduire les fragilités dans les pays proches de la Syrie et de l’Irak, afin de réduire les risques de propagation du conflit à ces derniers.

Impacts
  • Prévenir et réduire l’ampleur de futurs épisodes de crues de rivières dans le Akkar et dans la Bekaa, en améliorant les capacités de la CRL et des communautés y résidant à agir en amont, et le cas échéant en réponse aux inondations
  • Améliorer les conditions d’existence des populations les plus précaires, syriennes et libanaises, installées en habitat informel et précaire.
  • Renforcer le dispositif de gestion des risques de catastrophes à l’échelle nationale, en développant un modèle pilote de gestion intégrée des risques, réplicable dans le futur à l’échelle d’autres bassins versants
  • Contribuer, en traitant un sujet d’intérêt commun, à dépasser les logiques et clivages communautaires, soutenant ainsi la cohésion sociale dans un contexte de détérioration de la qualité des relations entre Syriens et Libanais
  • Permettre à ce que les communautés et institutions libanaises, toutes à la fois bénéficiaires et actrices du projet, s’approprient la gestion des risques et ses enjeux dans une logique de développement d’une culture de gestion du risque
01/07/2020
Date de début du projet
Secteurs
Bekaa, Akkar
Localisation
Outils de financement
Programme de financement
12 000 000
EUR
Montant du financement
Solidarités International, Croix-rouge libanaise, Croix-rouge française
Bénéficiaires
DANIDA
Cofinanceurs

Donnez-nous votre votre avis sur notre site web en répondant à notre grande enquête !