• logo linkedin
  • logo email
Renforcer le dispositif de formation continue dans le secteur de l’électricité, Congo, AFD
Depuis une quinzaine d’années, Énergie électrique du Congo a connu une croissance rapide de ses effectifs. Afin de soutenir le développement des activités de cette société et l’évolution des métiers auxquels elle est confrontée, l’AFD contribue à la refonte de l’ensemble de son offre de formation et de sa politique de ressources humaines.
Contexte

Énergie électrique du Congo (E²C), société anonyme à capitaux publics, sous tutelle du ministère de l’Énergie et de l’Hydraulique (MEH) a le monopole du transport, de la distribution et de la vente de l’électricité au Congo.

Les investissements réalisés au cours de ces dernières années dans le secteur se sont accompagnés d’une embauche massive de main-d’oeuvre au sein de E2C. La modernisation des infrastructures requiert toutefois la maîtrise de nouvelles technologies et une montée en compétences techniques de l’ensemble des employés de l’entreprise.

Pour accompagner ces changements et améliorer les performances de l’entreprise, la direction des Ressources humaines d’E2C a engagé une démarche visant à développer une offre de formation adaptée aux besoins à court et moyen termes du secteur.

Descriptif

Le projet CFPP-E²C bénéficie d’une subvention de 8 millions d’euros de l’AFD dans le cadre du Contrat de désendettement et de développement (C2D). Sous le pilotage du ministère de l’Énergie et en lien avec Énergie électrique du Congo, le projet accompagne le développement des trois axes suivants : les ressources humaines et la formation, les infrastructures, le matériel.

Des assistances techniques appuient la direction des ressources humaines d’E²C dans la définition de ses politiques RH, le développement d’outils de gestion de carrière, la prise en compte du genre et le déploiement d’un plan de formation ambitieux. 5 bâtiments seront reconstruits et aménagés pour répondre aux besoins de formations techniques et de gestion du personnel. Enfin, le centre sera équipé avec le matériel technique et pédagogique nécessaire pour répondre à une offre de formation de qualité.

À terme, le centre de formation permettra de dispenser des formations techniques à tous les acteurs du secteur et environ 600 personnes bénéficieront d’une formation chaque année. L’amélioration des compétences des agents entraîne une réduction des pertes techniques sur le réseau (de l’ordre de 10 à 15 %).

Impacts
  • Mise à niveau des jeunes recrues et adaptation des personnels aux évolutions technologiques du secteur
  • Amélioration de la gestion des ressources humaines et développement d’une politique d’attractivité pour un recrutement de femmes sur des métiers techniques
  • Accroissement des performances de l’entreprise
01/01/2015
Date de début du projet
5 ans
Durée du financement
Secteurs
Congo
Localisation
8 000 000
EUR
Montant du financement
En cours
État
Ministère de l’Énergie et de l’Hydraulique
Énergie électrique du Congo (E²C)
Bénéficiaires