• logo linkedin
  • logo google plus
  • logo email
Le présent rapport est partie intégrante du travail d‘enquête et d‘analyse lancé par le département de la Recherche de l’Agence Française de Développement (AFD) sur la formation en secteur informel. L’enquête en Angola est la dernière d‘une série de missions de terrain effectuées dans sept pays d‘Afrique dont l’Afrique du Sud, le Bénin, le Cameroun, l’Ethiopie, le Maroc et le Sénégal.
Elle constitue à cet égard un cas d‘étude tout à fait important dans la mesure où ce pays présente tout à la fois un contexte économique et une situation du secteur informel qui sont bien distincts de ceux constatés dans les autres pays. Elle apporte de ce fait une contribution spécifique à la problématique de dynamisation du secteur informel au moyen de la formation tout en confortant par ailleurs un certain nombre de grands constats soulignés dans les différents rapports pays.

Le secteur informel angolais s‘inscrit dans une réalité qui le structure tout en le spécifiant fortement par rapport aux réalités et situations des autres pays enquêtés : celle des effets d‘une longue guerre qui, d‘une part, a déconstruit l’agriculture et l’industrie du pays et fragilisé les populations les plus vulnérables et, d‘autre part, renforcé sinon développé une économie tirée en avant par les ressources. Il est également marqué par une histoire politique qui l’a transformé en recours d‘une conception dirigiste du marché.
pdf : 375.54 Ko
pays / région: Afrique Angola
auteur(s) :
Richard WALTHER
pages :
56
numéro :
35
disponible aussi en : fr en