• logo linkedin
  • logo email
Note de synthèse sur le rapport spécial du GIEC sur l’océan et la cryosphère dans le contexte du changement climatique (SROCC)

Juste après la COP21 de 2015, les Parties ont demandé au GIEC un rapport spécial sur l’océan et la cryosphère. Intitulé « Rapport spécial du GIEC sur l’océan et la cryosphère dans le contexte du changement climatique », il complète une série de rapports spéciaux intégrés au sixième cycle d’évaluation du GIEC (AR6). Les deux premiers rapports spéciaux étaient consacrés à un réchauffement de + 1,5°C. 

Ce dernier rapport et son résumé à l’intention des décideurs (SPM, en anglais) ont été adoptés le 24 septembre 2019 à Monaco. Si le SPM, issu d’une négociation entre les gouvernements, ne fait qu’une quarantaine de pages, le rapport sous-jacent au SPM est imposant (plus de mille pages). Ce travail d’évaluation et de synthèse de près de 7000 publications scientifiques a mobilisé une centaine d’auteurs issus de 36 pays, dont 19 pays en développement ou économies en transition.

Il fait le point sur les conséquences déjà observables du réchauffement climatique pour les océans et la cryosphère, les projections pour les décennies qui viennent, les impacts sur les sociétés humaines et les écosystèmes et les options d’adaptation. Cette note est un décryptage des principales conclusions afin d’avoir une vision d’ensemble des enjeux et propositions que font les scientifiques sur les sujets des liens entre changements climatiques et océan et cryosphère.

pdf : 1.05 Mo
auteur(s) :
Timothée Ourbak (CLI)
disponible aussi en : fr
1.05 Mo (pdf)
téléchargé 60 fois