• logo linkedin
  • logo email
Sustainable development and public development banks_couv

Avant la crise de Covid-19, les chiffres indiquaient que la mise en oeuvre de l'agenda 2030 et de ses objectifs de développement durable (SDG) coûterait entre 50 000 et 70 000 milliards de dollars sur une période de dix ans (2020-2030). Bien que les approches de financement traditionnelles, telles que l'APD et la mobilisation des ressources nationales, restent essentielles, un financement supplémentaire est nécessaire pour financer l'agenda 2030. Les banques publiques de développement (BPD) peuvent accélérer la mise en oeuvre des ODD, en associant leur capacité de levier à des pratiques d'alignement systémiques et transversales de l'Agenda 2030 qui catalysent de réelles transformations dans leurs comportements et leurs investissements. Cette nouvelle recherche évalue la manière dont les BPD - de tailles et de géographies différentes - ont interprété etincluent les priorités du développement durable dans leurs discussions, processus et opérations quotidiennes. Elle montre que la plupart des BPD ont l'intérêt et la volonté de prendre des mesures nécessaires pour intégrer les priorités du développement durable dans leurs stratégies et leurs opérations. Néanmoins, les résultats suggèrent que les efforts stratégiques et opérationnels en sont aux premiers stades de l'alignement. Les actions sont encore dispersées et ne sont pas systématisées au niveau du portefeuille dans son ensemble, ce qui fait perdre de la force et de la visibilité à leur impact éventuel. Certaines BPD ont jusqu'à présent mis en oeuvre des pratiques innovantes qui devraient maintenant être partagées entre toutes les BPD dans le but d'harmoniser, condition préalable essentielle à un alignement à grande échelle. Quant aux gouvernements, aux actionnaires et aux autres parties prenantes, ils devraient également contribuer à cet effort d'alignement par un soutien politique renforcé et un appui aux BPD.

Ce papier de recherche est publié dans le cadre des groupes de travail de l'International Research Initiative on Public Development Banks, et à l'occasion de la 14ème conférence internationale de recherche de l’AFD sur le développement.

Réaliser le potentiel des banques publiques de développement pour atteindre les objectifs de développement durable, c’est l’ambition du programme de recherche lancé par l'Institut de la nouvelle économie structurelle de l'université de Pékin (INSE), et soutenu par l’Agence française de développement, la Fondation Ford et l’International Development Finance Club (IDFC).

Consulter la synthèse pour un aperçu rapide de ce travail et des résultats de recherche

Visionner le pitch vidéo

Année de publication :
2020