• logo linkedin
  • logo email
Covid-19 : le secteur de la gestion de déchets face à la crise

La continuité des services de gestion des déchets solides de manière sûre et durable est essentielle pour la santé publique, et particulièrement lors d’une crise sanitaire comme celle liée au Covid-19. En temps de crise, non seulement les systèmes de collecte et de traitement existants peuvent être perturbés, mais des déchets supplémentaires causés par l'urgence elle-même peuvent être générés ; notamment des déchets médicaux ( « déchets d’activités de soins » ou DAS) à même de propager le virus et d’accentuer la crise.

La gestion des déchets d’activités de soins et notamment ceux à risques infectieux (DASri) est un élément clé de la gestion de la crise. Les pays en développement sont d’autant plus exposés au risque de propagation du Covid-19 que leur système de gestion des déchets solides manque souvent de structure et de ressources, et ne prévoit pas de dispositifs et mesures spécifiques pour la gestion des DASri. 

En temps de crise sanitaire, une mauvaise gestion des déchets solides peut accentuer les risques liés à cette même crise, avec des impacts sur la santé et l’environnement. Les gouvernements se doivent d’inclure en priorité les problématiques liées aux déchets notamment médicaux dans les plans d’urgence, mais également dans les stratégies de développement futures. 

Dans le cadre d’opérations en instruction ou en exécution, l’AFD peut mobiliser, à la demande de ses contreparties, des financements ou de l’assistance technique dans le secteur de la gestion des déchets solides, pour les concentrer sur une réponse d’urgence aux conséquences de la crise du Covid-19.

pdf : 1.41 Mo
disponible aussi en : fr en es
1.41 Mo (pdf)
téléchargé 21 fois