• logo linkedin
  • logo email

Une tendance de fond domine les politiques du logement des pays à revenu intermédiaire depuis les années 1980 : la montée en puissance de l’accession aidée à la propriété individuelle, c’est-à-dire via un crédit immobilier subventionné. Présenté comme un outil essentiel pour produire des logements abordables à destination des ménages modestes, les dispositifs d’accession à la propriété bénéficient en réalité principalement aux classes moyennes émergentes et au développement des secteurs bancaires et immobiliers dans des pays comme l’Afrique du Sud, l’Inde, la Jordanie, le Liban et le Mexique qui ont servi de cas d’étude privilégiés pour ce papier.
Première partie d’une étude en deux volets sur les politiques du logement abordable dans les pays des Suds, ce papier de recherche revient sur les principaux mécanismes et acteurs des politiques d’accession à la propriété et sur leurs impacts, à la fois pour les pratiques de l’industrie bancaire et pour les formes urbaines. Il met également en avant le bilan contrasté de ces politiques qui, si elles permettent à des millions de ménages des classes moyennes d’acquérir un logement, peuvent rendre plus vulnérables leurs bénéficiaires, du fait notamment de la qualité souvent très relative des ensembles résidentiels construits et de leur localisation périphérique, à distance des aménités des villes (emplois, services, etc.). Ce papier souligne en outre l’impact généralement négatif de ces dispositifs en termes de mixité sociale et d’inégalités de patrimoine, voire franchement néfaste en matière d’environnement (artificialisation des sols, pollution, etc.) et de réchauffement climatique. 

pdf : 1.91 Mo
auteur(s) :
Bruno MAROT
Karen LEVY
Jeanne CLEMENT
Irène SALENSON
Jean-François VALETTE
coordinateur :
issn :
2492 - 2846
pages :
72
numéro :
243
disponible aussi en : fr
1.91 Mo (pdf)
téléchargé 106 fois