• logo linkedin
  • logo email

Dans le nord du bassin arachidier, l’aridité du climat limite trop l’efficience de la fertilisation pour qu’il soit pertinent d’intensifier les céréales. Il est plus légitime de soutenir la filière arachide, voire de développer d’autres légumineuses à cycle plus court (niébé). Dans le reste du bassin, pour les plus pauvres, il vaut mieux cibler des subventions aux engrais minéraux en s'assurant que ces intrants atteignent tous les producteurs.

pdf : 131.48 Ko
auteur(s) :
Françoise GERARD
François AFFHOLDER
Moussa SALL
Ndeye Fatou FAYE
pages :
2
numéro :
15
disponible aussi en : fr en
131.48 Ko (pdf)
téléchargé 33 fois