• logo linkedin
  • logo email
Le projet améliore le diagnostic, la prise en charge médicale et l’insertion sociale des drépanocytaires en Afrique subsaharienne et entreprendre un plaidoyer et une capitalisation efficace pour pérenniser l’action.
Descriptive

La drépanocytose est la première maladie génétique dans le monde. Elle affecte le sang et se traduit par des crises d’une intense douleur, une anémie et un risque accru d’infections. En Afrique subsaharienne, près de 2 % des nouveau-nés sont touchés par la maladie et 50 à 75 % d’entre eux meurent avant l’âge de cinq ans. De plus, les drépanocytaires souffrent d’exclusion en raison de l’ignorance et des préjugés liés à cette maladie.
L’enjeu est d’améliorer la prise en charge médicale et l’intégration sociale des drépanocytaire au Cameroun, au Congo, en Côte d’Ivoire, à Madagascar et en RDC. 

Le programme propose de mettre en place le dépistage systématique dans près de 80 maternités partenaires, de former le personnel de santé à la prise en charge de la maladie et d’accompagner les familles  par l’éducation thérapeutique. Une sensibilisation de la population sera également menée.
Le programme vise aussi à renforcer le réseau d’Afrique Centrale (REDAC) afin de promouvoir les échanges scientifiques et à assurer  un plaidoyer auprès des États.

ONG

L’IECD accompagne le développement humain et économique des pays où il intervient, à travers trois cœurs de métier : la formation technique et l’insertion professionnelle, l’appui aux petites entreprises, et l’accès des personnes vulnérables à l’éducation et à la santé. Avec ses partenaires, il bâtit des environnements permettant à toute personne de révéler ses talents, se construire un avenir meilleur et devenir un acteur responsable dans son pays.

Partners

L’IECD développe le programme en partenariat étroit avec la Fondation Pierre Fabre, qui a fait de la drépanocytose un de ses axes prioritaire. 

Dans chaque pays, le programme sera mis en place en collaboration avec les partenaires locaux de l’IECD afin de constituer un réseau d’acteurs compétents et autonomes travaillant sur la drépanocytose.

Aimed results
  • 4 300 professionnels de santé seront formés à la prise en charge de la maladie (dont une formation e-learning)
  • 100 000 enfants seront dépistés
  • 4 600 drépanocytaires bénéficieront d’une prise en charge pérenne et de qualité
  • 168 000 jeunes et femmes enceintes seront informés sur la maladie
  • Le plaidoyer et le renforcement du REDAC - à travers deux congrès  internationaux, une publication et un site internet - permettront de faire de la drépanocytose un enjeu de santé publique prioritaire.
Cameroun, Congo, Côte d'ivoire, Madagascar, République démocratique du Congo
Location
1 340 000 Euros
Amount of AFD financing
2 411 200 Euros
Total amount of the project
Tipo de financiamiento
Enero 2018
Date of the project
3 ans
Project duration
En cours
Estado