• logo linkedin
  • logo email
Mieux former les enseignants et leur encadrement, rénover l’enseignement des sciences et renforcer les capacités de gestion du ministère sont les trois grands objectifs de ce projet d'amélioration de la qualité de l'éducation à Madagascar.
Contexto

Madagascar a connu, au cours de la première décennie 2000, une amélioration de son système éducatif : l’effectif des enfants scolarisés est passé de 2 à 4,3 millions, le nombre d’établissements a progressé de 25 % et le taux d’achèvement dans le primaire a gagné 7 points pour atteindre 60 %. La situation a malheureusement souffert de la crise institutionnelle de 2009.

Aujourd'hui, 80 % des enseignants dans le primaire sont recrutés et payés par les parents d’élèves. Les charges parentales sont lourdes et représentent l’une des causes du taux élevé des abandons scolaires. En milieu rural, ce constat est amplifié du fait du recrutement massif d’enseignants communautaires sans formation pour combler les postes vacants (estimé à 75 000 en 2014). Le manque d'enseignants bien formés, se conjuguant au manque de matériel pédagogique, rend la mission de fournir un enseignement de qualité à élèves réunis au sein de classes pléthoriques, particulièrement difficile.  

Descripción

L’objectif global du projet d’agriculture durable par une approche paysage (PADAP) est d’augmenter la productivité agricole en lien avec une gestion durable des ressources naturelles dans 5 paysages sélectionnés, au sein de quatre régions de Madagascar (Sava, Analanjirofo, Sofia et Boeny). 

Avec le projet d’appui à l’amélioration de la qualité de l’éducation (AQUEM) lancé en 2014, l’AFD apporte son soutien au plan intérimaire de l’éducation (2013-2015) et au plan sectoriel endossé en 2018  par le gouvernement malgache.

Trois objectifs guident ce projet :

  • améliorer la qualité de l’enseignement primaire en formant mieux les enseignants et leur encadrement
  • améliorer la qualité de l’enseignement des sciences, spécifiquement pour le niveau secondaire
  • renforcer les capacités de planification, de pilotage et de gestion des ressources humaines dans le système éducatif.
Impactos
  • La formation continue de :
    - 600 chefs d’établissements à l’encadrement pédagogique et à la direction d’établissement
    - 10 000 maîtres pour l’enseignement du français
    - 500 formateurs
    - 1700 chefs de zone pédagogique
    - 2000 encadreurs pédagogiques de proximité

 

  • L’équipement de 220 établissements en ressources scientifiques
  • La dotation de 47 établissements en matériel scientifique expérimental
  • L’amélioration de la gestion des ressources humaines et financières et du pilotage du système éducatif

 

 

19/12/2014
Fecha de inicio del proyecto
3 ans
Periodo de financiación
Antananarivo
Lugar
Tipo de financiamiento
10 000 000
EUR
Monto de financiación
En cours
Estado
République de Madagascar
Ministère de l’Éducation nationale
Beneficiarios