• logo linkedin
  • logo email
Face aux dangers dévastateurs liés au changement climatique dans la régions du delta du Mékong, l'AFD aide la région à mieux protéger des territoires densément peuplés des excès du climat, en particulier des inondations, à augmenter la productivité des cultures grâce à la modernisation des systèmes d’irrigation et de nouvelles infrastructures et à initier un esprit de coopération et de solidarité autour de l’usage de l’eau dans le bassin. Un projet d'adaptation aux changements climatiques.
Contexto

Tumultueux et imprévisible, le fleuve Rouge forme la colonne vertébrale du nord du Vietnam. Avec ses affluents, il assure l’irrigation indispensable à la culture du riz et une voie navigable entre le golfe du Tonkin et le sud de la Chine. Mais ce cours d’eau est aussi la cause de catastrophes naturelles. Pendant la saison humide, ses crues sont multiples et brutales, voire dévastatrices comme en 1945 et 1971. En aval, sous l’effet conjugué de pluies abondantes et de fortes marées, les eaux du fleuve peuvent monter très rapidement. Sous la menace « des soubresauts du dragon », selon les termes du géographe Pierre Gourou, vivent environ 30 millions de Vietnamiens (20 millions dans la zone du delta).

Le fleuve Rouge traverse Hanoi et Haiphong, deux des trois villes les plus peuplées du pays. Et son delta représente plus d’un quart du PIB national et 20 % de la production nationale de riz. Aux dangers météorologiques s’ajoutent les conséquences, en cours et à venir, du changement climatique. Une augmentation de la température moyenne d’un degré amputerait le rendement des rizières du bassin de 10 %. La moitié des terres du delta se trouvent en-dessous de deux mètres d’altitude et sont donc directement menacées par la montée du niveau de la mer.

La construction de barrages hydroélectriques en amont – de l’autre côté de la frontière chinoise – perturbe par ailleurs le fleuve Rouge dans sa partie vietnamienne. L’urbanisation croissante, enfin, modifie l’écoulement des eaux de pluie et augmente les risques d’inondation. Dans le delta du fleuve Rouge, l’eau est partout mais elle est mal répartie. À cause d’infrastructures d’irrigation obsolètes, d’une bureaucratie lourde et centralisée et d’un manque de concertation entre les différents acteurs, territoires et même pays (Vietnam et Chine), sa distribution est à redéfinir.

Descripción

Le projet d’un coût total d’environ de 135 MEUR fût financé par le gouvernement, la Banque asiatique de développement (BAsD) et l’AFD. Il comprenait trois volets principaux :

1. Université des ressources en eau

  • Le projet finance en partie la première phase de construction d’un nouveau campus pour l’Université hydraulique de Hanoi (WRU Water Resources University) dans le district de Chuong My à Hanoi et la refonte de son enseignement autour des disciplines permettant d’intégrer les enjeux nouveaux qui se posent au pays, au croisement des problématiques de l’eau et du changement climatique. Ce volet fût entièrement financé par la Banque asiatique de développement et le gouvernement vietnamien. 

2. Renforcement de capacités des acteurs dans le périmètre de Bac Hung Hai

  • Le projet contribue au renforcement de capacités des organisations de gestion de l’eau dans le périmètre de Bac Hung Hai avec le financement de la première phase d’un système d’acquisition de données et de contrôle de supervision (SCADA Supervisory Control and Data Acquisition). Le système est géré de façon centralisée par la Compagnie d’irrigation de Hai Duong, qui peut ainsi mesurer en temps réel le niveau et l’écoulement de l’eau aux endroits clés du système. Par ailleurs, une opération pilote contribue dans le district de Gia Binh (province de Bac Ninh) à la construction/au renforcement de capacités des acteurs au niveau du maillon le plus faible (coopératives de production agricole au niveau des villages), ainsi qu’au renforcement des institutions de gestion de l’eau en impliquant l’ensemble des acteurs (de la Compagnie de gestion de l’irrigation jusqu’aux coopératives villageoises) dans la gestion d’un Fonds de développement des infrastructures locales (Local Infrastructure Development Fund LIDF). Enfin, le projet participe à l’étude, menée par WRU et BRL ingénierie sur les conséquences du changement climatique dans le delta du fleuve Rouge et les nécessaires mesures d’adaptation qui s’ensuivent (communication faite à la COP 21). L’AFD a pris en charge, sous forme de subvention, l’opération pilote dans le district de Gia Binh et l’étude sur les conséquences du changement climatique dans le delta du fleuve Rouge.

3. Construction et réhabilitation des infrastructures hydrauliques de Bac Hung Hai

  • Le projet a financé la construction de huit nouvelles stations de pompage et la réhabilitation de deux stations existantes. L’essentiel des investissements concernait le drainage du périmètre, dont le débit total sera, après réalisation des travaux, augmenté de 135,2 m3/s. La surface de captage des stations à réhabiliter ou créer était d’environ 49 000 ha. Une seule station concerne le pompage d’eau pour l’irrigation dans une partie de la province de Bac Ninh. Près de 11 200 ha bénéficient d’un doublement du débit d’eau disponible pour l’irrigation. À débit identique d’irrigation ou de drainage, le projet permet de drainer une surface additionnelle de près de 35 000 ha et d’irriguer une surface additionnelle de 5 600 ha. Le financement de l’AFD prenait en charge l’ensemble des investissements prévus dans la province de Bac Ninh ainsi que pour utiliser au mieux les fonds disponibles, un investissement dans la province de Hai Duong et un autre dans la province de Hung Yen.

Intervenants et mode opératoire : 

  • La maîtrise d’ouvrage du projet fût confié au ministre de l'Agriculture et du Développement rural qui a délégué l’exercice à une Unité centrale de gestion du projet au sein du Bureau central des projets.
  • Les agences d’exécution comprenaient la Compagnie de gestion de l’irrigation et du drainage de Bac Hung Hai, les Comités populaires provinciaux et les Directions de l’Agriculture et du Développement rural.
  • Une équipe de consultants, INROS LACKNER AG, recrutée en appui à la maîtrise d’ouvrage ainsi qu’en appui à chaque Unité de Gestion de Projet en charge de la maîtrise d’œuvre.
Impactos
  • Modernisation du réseau hydraulique de Bac Hung Hai, physique (construction et réhabilitation des infrastructures), managériale et « institutionnelle » (amélioration des principes de gestion de l’eau et de la gestion de l’eau elle-même).
  • Amélioration de la qualité de l’eau dans l’ensemble du réseau et de l'environnement général.
  • Amélioration des conditions de vie de la population du delta du fleuve Rouge et plus précisément du casier de Bac Hung Hai, le plus grand casier du delta.
31/08/2011
Fecha de inicio del proyecto
30/04/2018
Fecha de finalización del proyecto
7 ans
Periodo de financiación
Tipo de financiamiento
20 000 000
EUR
Monto de financiación
Achevé
Estado
La région du fleuve Rouge
Beneficiarios
La Banque Asiatique de Développement (BAsD)
Cofinanciadores