• logo linkedin
  • logo email
Afin d'améliorer la qualité de vie des populations et d’anticiper la transition démographique, l’AFD accompagne depuis 2010 la municipalité d’Addis-Abeba dans sa politique de gestion des déchets solides. Le financement permet aujourd’hui la fermeture et la réhabilitation de l’actuelle décharge.
Contexto

L’Éthiopie connaît un taux de croissance moyen annuel de sa population urbaine de 4 %. Le défi est à la mesure du phénomène de « rattrapage » actuellement en marche : 30 % de la population éthiopienne devrait vivre dans les villes d’ici 2020, contre 18 % fin 2012. Addis-Abeba, capitale de l’Éthiopie, devrait connaître un doublement de sa population d’ici 2022. À cette forte croissance démographique s’ajoute un développement économique soutenu depuis plusieurs années, qui se traduit par une évolution des modes de vie et de consommation, particulièrement manifeste en matière de déchets solides : 750 à 900 tonnes sont produites quotidiennement par la ville d’Addis-Abeba et doivent être collectées, transportées et enfouies dans la décharge de Koshe Reppi. En exploitation depuis 1964, cette décharge occupe un espace de 30,5 hectares situé en pleine ville, sans qu’aucun mécanisme de contrôle des pollutions ait été mis en place, avec un empilement des déchets culminant jusqu’à 15 mètres de hauteur.

Descripción

Cette intervention inclut les travaux d’urgence de fermeture de la décharge de Koshe Reppi (conduits entre 2011 et 2013) ainsi que l’ensemble des appuis à la définition et la mise en œuvre d’une politique publique de gestion des déchets à horizon 20 ans. Elle a notamment permis de réaliser les études techniques pour l’infrastructure de stockage des déchets (livrée en mars 2016) et les stations de transfert, ainsi que la supervision de ces travaux pour assurer une qualité aux standards internationaux. À ce jour, 19 hectares sur les 30,5 existant ont été réhabilités. La seconde phase de réhabilitation sera engagée à compter de fin 2016, rendue possible grâce à la livraison de la nouvelle infrastructure de stockage.

Impactos

L’AFD contribue de manière durable à l’amélioration des conditions de vie des populations de la capitale éthiopienne via la fermeture de l’actuelle décharge d’Addis-Abeba, située au cœur de la ville, le financement des études détaillées pour la construction d’une installation de stockage des déchets non dangereux (ISDND) aux normes internationales et de stations de transfert, ainsi que l’appui institutionnel. Les nouveaux développements observés dans la zone (constructions) et l’accroissement de la valeur du foncier constituent les premiers signes positifs de la reconquête de cet espace urbain. La situation des 660 chiffonniers présents sur la décharge au moment du démarrage des travaux fait aujourd’hui l’objet d’une attention soutenue pour faciliter leur réinsertion sociale et professionnelle par des mesures d’accompagnement ciblées. Certains d’entre eux devraient être réaffectés aux stations de transfert en cours de définition et au niveau desquelles les déchets seront triés, ceux ne pouvant faire l’objet d’une valorisation (recyclage) étant destinés à l’enfouissement.

25/06/2010
Fecha de inicio del proyecto
6 ans
Periodo de financiación
Sectores
Addis-Abeba
Lugar
Tipo de financiamiento
5 400 000
EUR
Monto de financiación
Municipalité d'Addis-Abeba
Beneficiarios