• logo linkedin
  • logo email
Pour favoriser le développement économique du sud du pays et freiner l'émigration qui frappe les populations, l'AFD soutient ce projet qui dynamisera le secteur de l'agriculture local. À la clé : une hausse de la production de denrées agricoles et de meilleures conditions de vie pour les habitants.
Contexto

L’agriculture demeure la source principale d’emplois et de revenus pour environ 60 % de la population active du Sénégal. Depuis les années 2000, le pays a fait du développement de l’agriculture et de l’agro-industrie une priorité nationale en lançant plusieurs initiatives. Par ailleurs, le Plan Sénégal Émergent fait de l’agriculture le troisième moteur de la croissance sénégalaise après les infrastructures et l’énergie.

En 2016, l’État a confié à la SODAGRI, la responsabilité de l’ensemble du développement rural sur la zone Tiers Sud du Sénégal (régions de Tambacounda, Kédougou et Kolda) qui souffre d’un déficit d’infrastructures, de dégradation des sols et reste tributaire d’une pluviométrie irrégulière. Cette zone présente, avec l’est du pays, les taux de malnutrition les plus élevés. C’est aussi une zone de forte émigration, en particulier en direction de l’Europe.

Descripción

Le projet concerne trois régions du sud du Sénégal : Kolda, Tambacounda et Kédougou. Le projet a pour finalité le développement économique durable des terroirs ruraux du Tiers Sud du Sénégal et l’amélioration des conditions de vie, de la sécurité alimentaire et de la nutrition des populations rurales de ces zones.

Il comporte quatre axes :

  • Construction et gestion de communs ruraux à vocation productive.
  • Investissement et structuration de filières durables et inclusives.
  • Filets de sécurité et résilience des plus vulnérables.
  • Appui à la maîtrise d’ouvrage.

Le projet est sous la maîtrise d’ouvrage du ministère de l’Agriculture et de l’équipement rural, qui la délègue à la SODAGRI.
 

Impactos

Les réalisations physiques :

  • Réhabilitation d’un périmètre irrigué de 1 200 ha.
  • Aménagement de 1 600 ha de bas-fonds.
  • Réhabilitation de 100 km de pistes. 

Effets attendus : 

  • Augmentation de production annuelle de 13 000 tonnes de riz, 10 000 tonnes de bananes et 200 000 litres de lait.
  • 200 000 personnes des 20 communes cibles bénéficieront d’une amélioration de leurs revenus.
  • Près de 20 000 membres des ménages les plus vulnérables verront leur situation nutritionnelle améliorée.
20/07/2017
Fecha de inicio del proyecto
30/06/2022
Fecha de finalización del proyecto
Tipo de financiamiento
47 000 000
EUR
Monto de financiación
En cours
Estado
SODAGRI
Beneficiarios
Cofinanciadores